Des panneaux « Tourne-à-droite » et « Tout-droit » pour les cyclistes ornent les feux tricolores de Bordeaux

Les services de la Cub procèdent, depuis plusieurs jours, à l’installation de nouveaux panneaux de signalisation autorisant les cyclistes à tourner à droite ou à aller tout droit aux feux rouges, a-t-on appris le 3 juillet 2012. 137 panneaux vont être au total mis en place dans les communes de Bègles et Bordeaux. Le Bouscat, puis les autres communes de la Cub seront ensuite équipées.

Après avoir été testés pendant plus d’un an, ces panneaux matérialisent une évolution du Code de la Route qui vise à simplifier et à développer l’usage de la bicyclette. Un décret du Ministère de l’Intérieur de janvier 2012 a défini la charte graphique de ces derniers et autorisé leur déploiement. Le principe est simple : au feu rouge, le panneau autorise les cyclistes à tourner à droite ou aller tout droit (carrefour en
T), à condition de céder le passage aux véhicules qui viennent de la gauche ou aux piétons. En l’absence de panneau, le cycliste doit s’arrêter au feu rouge.

L’ambition est d’équiper plus de 900 carrefours à feux d’ici 2014. Après mise à plat de chaque situation et prise en compte des règles de sécurité, les services de la Cub donnent à chaque fois leur feu vert (sic), puis un arrêté municipal autorise la mise en place de ces panneaux.

La Cub et Strasbourg ont constitué les laboratoires de l’expérimentation du Tourne-à-droite. Cette expérience de portée nationale a été lancée, sur le plan local, en mai 2009, sur 10 carrefours situés à Blanquefort, Bordeaux et Mérignac. Ce test s’est avéré positif et surtout, aucun accident n’a été déploré dans ces secteurs.

Source : Cub

Volotea va desservir Lille et Strasbourg au départ de Mérignac à partir de l’automne 2012

Vendredi 1er juin 2012, Volotea, la compagnie aérienne des capitales régionales, a annoncé deux destinations supplémentaires, Lille et Strasbourg, au départ de Bordeaux.

Volotea, qui a effectué son premier vol le 25 avril 2012 au départ de Bordeaux vers Venise Marco Polo, indique que plus de 200 000 billets vendus depuis l’ouverture des ventes le 1er mars 2012.

Depuis le 4 juin 2012, les vols seront vendus sous Gds (systèmes de réservation informatique), c’est-à-dire disponibles dans les agences de voyage, en complément de l’offre de Volotea sur Internet.

Nous permettons aujourd’hui aux bordelais et à l’ensemble des habitants de la région Aquitaine de bénéficier de nombreux vols directs à destination des capitales régionales françaises et européennes, en leur évitant des correspondances et ceci à bas prix, souligne Carlos Muñoz, conseiller délégué de Volotea.

Lille sera desservi depuis Bordeaux à raison de trois vols hebdomadaires à partir d’octobre 2012, puis de quatre le 29 octobre 2012. Strasbourg sera desservi depuis Bordeaux à raison de cinq vols hebdomadaires à partir d’octobre 2012.

Source : Aéroport de Bordeaux – Mérignac

Un débat « L’Europe et les européens à travers la presse… » sera organisé à Bordeaux demain, 24 mai 2012

Dans le cadre du Joli Mois de l’Europe en Aquitaine 2012, un débat intitulé L’Europe et les européens à travers la presse : une belle idée, une image brouillée ? est organisé à l’Hôtel de Région Aquitaine, à Bordeaux, demain, jeudi 24 mai 2012, de 18 h 00 à 20 h 30.

Organisé en partenariat avec le Mouvement Européen France Gironde et le Club de la Presse de Bordeaux, ce débat sera animé par Jean-Marie Cavada, Président du Mouvement Européen France et Président de l’inter-groupe Media du Parlement Européen.

Des représentants de plusieurs Média européens interviendront : Jean-Pierre Stroobants, correspondant du quotidien Le Monde à Bruxelles, Andreas Ross, du service de politique étrangère du Frankfurter Allgemeine Zeitung, Jean-Bernard Gilles, du journal Sud Ouest, un journaliste d’El País

Ce rendez-vous est public et gratuit.

Source : Conseil Régional d’Aquitaine

Un débat sur les dix ans de l’Euro aura lieu à Bordeaux le 15 mars 2012

Les Jeunes Européens Bordeaux et la Meba organisent la conférence Les 10 ans de l’Euro : fête ou défaite ?, le jeudi 15 mars 2012, à 19 h 00, à l’Université de Bordeaux IV, place Pey-Berland à Bordeaux. Enrique Barón Crespo, économiste et ancien Président du Parlement Européen, Pierre Delfaud, professeur d’économie européenne à l’Université de Bordeaux IV et ancien membre du Groupe Euro, Renaud Soufflot de Magny, Chef adjoint de la représentation de la Commission Européenne en France, participeront à la causerie. Les débats seront modérés par Bertrand Favreau, ancien Bâtonnier et Président d’Honneur de l’Union des Avocats Européens.

Source : Jeunes Européens Bordeaux (information directe)

Trois nouveaux laboratoires d’excellence impliquent des chercheurs aquitains

L’Aquitaine continue à obtenir du succès dans le Programme National des Investissements d’Avenir, avec trois nouveaux laboratoires d’excellence qui impliquent des chercheurs aquitains, a-t-on appris le 14 février 2012.

  • 30 millions d’euros pour trois nouveaux laboratoires d’excellence impliquant des chercheurs d’Aquitaine…
    • Dans l’électronique pour fabriquer de nouveaux types de composants avec le laboratoire Ganex doté de 9,5 millions d’euros porté par le Cnrs : réseau national sur le GaN réparti entre Talence, Aubière, Caen, Tours, Marcoussis, Orsay, Montpellier, Metz, Toulouse, Villeneuve-d’Ascq, Nantes, Valbonne, St-Martin-d’Hères, Villeurbanne.
    • Dans le domaine de la santé…
      • pour soigner des maladies comme l’anémie ou la malaria en étudiant les caractéristiques des globules rouges et leurs interactions avec les parois des vaisseaux sanguins, avec le laboratoire GR-Ex doté de 8,5 millions d’euros porté par l’Université Paris-Cité en réseau sur les villes de Bordeaux, Paris, Fontenay-aux-Roses, Kremlin-Bicêtre, Montpellier.
      • Pour lutter contre les maladies parasitaires avec le laboratoire ParaFrap doté de 12 millions d’euros, porté par l’Université Lille- Nord-de-France, réparti entre les villes de Strasbourg, Bordeaux, Roscoff, Paris, Montpellier, Toulouse, Lille, Marseille, Grenoble.
  • Ces laboratoires viennent renforcer les lignes de forces de la région et ouvrent de nouvelles perspectives pour les équipes de recherche à travers des collaborations avec les meilleures équipes de recherche françaises…
    • La région Aquitaine, en pointe dans les domaines de la physique, du Laser, des matériaux, des neurosciences et de l’imagerie.
    • Avec 35 projets lauréats (vague 1 et 2), la région affiche l’un des plus forts taux de succès au Programme National des Investissements d’Avenir pour un montant global de 1283,6 millions d’euros, dont 906,5 millions d’euros impliquent uniquement des partenaires de la région.
    • Les projets, portés par l’Université de Bordeaux ont été élaborés dans le cadre d’une stratégie cohérente en adéquation avec les forces scientifiques des établissements du site, salué par l’attribution de 700 millions d’euros pour constitué l’Initiative d’Excellence de Bordeaux.
    • En médecine, il faut souligner le caractère innovant d’un projet de suivi de cohorte qui concerne directement les étudiants, en se proposant d’explorer les facteurs de risque des jeunes adultes.
    • Avec un projet dans le domaine de l’archéologie, le contexte remarquable des sites préhistoriques de la région bénéficieront également des investissements d’avenir.
    • La sélection de l’Initiative d’Excellence de Bordeaux, dotée de 700 millions d’euros, est emblématique de l’ensemble de ces succès.

Source : Préfecture de la Zone Sud Ouest, Région Aquitaine, Département de la Gironde

Bordeaux, « Cité Digitale », est en pointe sur le « Near Field Communication »

Très engagée en matière d’innovation numérique, la Ville de Bordeaux a répondu récemment à l’appel à projet du Gouvernement en faveur du déploiement de services mobiles sans-contact Nfc, c’est-à-dire dans la langue de Molière communication en champ proche. Après avoir été labellisée cette année par le Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie Territoire leader du mobile sans-contact, Bordeaux s’est positionnée en chef de file du développement de cette technologie et a mobilisé de nombreux partenaires. L’objectif est de déployer toute une gamme de services aux habitants, pour leur simplifier la ville.

Aujourd’hui, mercredi 7 décembre 2011, à l’initiative de la Ville de Bordeaux, l’ensemble des partenaires, industriels et collectivités, s’est réuni pour la première fois afin d’échanger et de partager expérience et expertise dans le déploiement de ces services innovants.

Implantée sur un téléphone, une clé Usb ou une simple carte, la puce Nfc permet, par exemple, en l’approchant d’une borne ou d’une étiquette adaptées, de payer sans contact le stationnement, de valider un trajet en tramway, d’accéder à une voie piétonne ou encore de consulter une information publique. La Ville de Bordeaux s’est engagée très tôt dans une expérimentation de services sans contact, en adaptant sa carte Bordeaux ma Ville désormais équipée d’une puce Nfc et en dématérialisant ces services. Depuis mars 2011, les bordelais peuvent accéder aux piscines et à la patinoire, en approchant d’un simple geste l’un des supports près d’une borne ou d’un tourniquet.

L’appel à projet du Gouvernement témoigne d’un volontarisme français sur ce sujet, permettant d’accélérer le déploiement du Sans contact. Pour répandre cet usage et proposer aux habitants dès 2012 une large gamme de services, la Ville de Bordeaux a fédéré de nombreux partenaires : Cub, Office de Tourisme de Bordeaux, banques, opérateurs de téléphonie mobile, acteurs locaux et industriels. La démarche complète et l’expérience de Bordeaux ont intéressé d’autres villes et agglomérations engagées en France dans ce déploiement (Caen, Marseille, Metz, St-Jean de Luz, Strasbourg, Toulouse). Pour poursuivre l’impulsion de cette dynamique, Bordeaux lancera au cours de sa deuxième Semaine Digitale de Bordeaux qui se déroulera du 23 mars au 1er avril 2012, un Bouquet Nfc déployé dans toute la ville.

Source : Ville de Bordeaux (information directe)

La Communauté Urbaine de Bordeaux a tenu un « Grenelle des Mobilités » le 2 décembre 2011

Lancé à l’initiative de Vincent Feltesse, Président de la Cub, le Grenelle des Mobilités a permis de réunir le vendredi 2 décembre 2011, au Frac d’Aquitaine, les principaux acteurs institutionnels concernés par ce dossier : Alain Juppé, Maire de Bordeaux, premier Vice-Président de la Cub, Alain Rousset, Député de la Gironde, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, Gilles Savary, Vice-Président du Conseil Général de la Gironde, Patrick Stefanini, Préfet d’Aquitaine. Cette Table Ronde s’est déroulée dans le cadre de la coopérative métropolitaine, lieu de mise en œuvre du projet métropolitain, adopté le 25 novembre 2011 par le Conseil de Cub.

Trouver des solutions innovantes pour endiguer le phénomène de congestion de l’agglomération bordelaise et notamment de la rocade. Intégrer le contexte de l’urgence environnementale en réduisant la production de gaz à effet de serre. Interroger un système générateur de difficultés économiques et sociales. Repenser un modèle global de mobilité principalement fondé sur l’usage individuel de la voiture et des réponses publiques qui privilégient le développement des transports collectifs… Tels sont les principaux défis de ce chantier hors norme.

Le Grenelle des Mobilités représente une démarche assez exceptionnelle, sortant d’un quotidien de planification et d’organisation des transports des collectivités. Il propose en effet d’inventer une méthode de co-production de réponses inédites à une question politiquement urgente, en associant six collèges représentatifs :

  1. l’État,
  2. les collectivités locales,
  3. les employeurs,
  4. les salariés,
  5. le monde associatif,
  6. un dernier groupe composé d’experts, d’universitaires et d’acteurs techniques.

Continuer la lecture de « La Communauté Urbaine de Bordeaux a tenu un « Grenelle des Mobilités » le 2 décembre 2011 »

Europe 1 et Manpower organisent les « Rendez-vous Recrutement » à Bordeaux le 26 octobre 2011

Mercredi 26 octobre 2011 aura lieu la première édition des Rendez-vous Recrutement proposée par Europe 1 avec Manpower, à la Salle du Point du Jour Pierre Tachou, à Bordeaux.

En effet, dans chaque territoire et malgré un nombre important de demandeurs d’emploi, les entreprises ont des difficultés à recruter certaines compétences qui sont pourtant essentielles à leur développement. Dans ces mêmes territoires, de nombreux jeunes, diplômés ou qualifiés, ne parviennent pas à trouver d’emploi. Plusieurs facteurs expliquent en partie ces difficultés :

  • des offres d’emploi trop souvent stéréotypées, s’appuyant sur des exigences très précises, laissant peu de place à la diversité des compétences acquises au cours de différents parcours ;
  • des candidatures qui ne mettent pas en valeur toute la richesse des expériences acquises et qui sont, elles aussi, peu propices à encourager la prise de risques des employeurs ;
  • des réflexes discriminatoires plus ou moins conscients qui affectent à la fois les employeurs et les demandeurs d’emploi et qui sont de puissants inhibiteurs.

Durant les Rendez-vous Recrutement se rencontreront entreprises et candidats. Au cours de brefs entretiens, nous tentons de créer des connexions qui n’existaient pas à ce jour.

Plus de 250 offres d’emploi en cotrat à durée déterminée et indéterminée ont été déposées sur le site de Manpower, et près de 700 candidats se sont dits intéressés.

D’autres Rendez-vous Recrutement auront lieu simultanément à Strasbourg.

Source : Ville de Bordeaux (information directe)

Le Conseil Général de la Gironde a reçu un prix pour sa communication autour du site « TransGironde »

Jeudi 13 octobre, Gilles Savary, Vice-Président du Conseil Général de la Gironde s’est rendu aux Rencontres Nationales du Transport Public, à Strasbourg, pour y recevoir le prix du jury des Challenges de la Journée des Transports pour la campagne de communication du Conseil Général de la Gironde, J’y vais en Transgironde.fr.

Les Rencontres Nationales du Transport Public sont organisées chaque année et rassemblent tous les acteurs de l’ensemble des filières de la mobilité (élus, responsables des transports, opérateurs, institutionnels, industriels, entrepreneurs, chercheurs, services de l’État, journalistes…), soient environ 5000 participants.

La campagne J’y vais en Transgironde.fr a obtenu le prix du jury pour la meilleure promotion de la multimodalité – intermodalité.

Cette campagne de communication s’est déroulée du 14 septembre au 2 octobre 2011 à travers des opérations de proximité, de l’affichage et de l’achat d’espaces dans la presse et sur Internet. Le but était de promouvoir le site internet TransGironde, seul site à recenser l’ensemble des modes de transports existant en Gironde comme l’autocar, l’autobus, le tramway, le Ter ou encore le bac maritime.

Trajets, horaires, tarifs, abonnements, plans des réseaux, calculs d’itinéraires, informations sur le trafic, alertes par Sms ou par courriel, TransGironde constitue le point de départ incontournable pour tous les déplacements en Gironde.

Source : Conseil Général de la Gironde

Revue de « Tweets » du 9 octobre 2011

http://twitter.com/#!/mircom/status/122803853778366465

http://twitter.com/#!/SarahBord/status/122880878916550656

http://twitter.com/#!/CSegalen/status/122940104632315905

http://twitter.com/#!/EventoBdx/status/123023927617388544

http://twitter.com/#!/jeanlucduprat/status/123053676028891136