Bordeaux célèbre le cinquantenaire des secteurs sauvegardés

2012 marque le 50ème anniversaire de l’instauration de loi du 4 août 1962 dite Loi Malraux sur les secteurs sauvegardés, fondation d’une politique nationale de protection et de mise en valeur des centres et quartiers urbains d’intérêt historique ou esthétique. À cette occasion, le Ministère de la Culture et de la Communication organise des rencontres placées sous la présidence d’Yves Dauge, ancien Sénateur et ancien Président de la Commission Nationale des Secteurs Sauvegardés.

Ces rencontres se dérouleront, du 15 au 17 novembre 2012, à Bordeaux, ville exemplaire en matière de patrimoine avec son secteur sauvegardé, son classement au Patrimoine Mondial, son label Villes et Pays d’Art et d’Histoire, et qui mène de nombreuses actions locales de qualité en matière d’urbanisme et d’aménagement.

Les inscriptions se déroulent jusqu’au 31 octobre 2012 directement en ligne.

Organisées en partenariat avec l’Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des villes à secteurs sauvegardés et protégés, ainsi que les Amitiés internationales André Malraux, ces rencontres réuniront de nombreuses villes françaises et des acteurs de tous horizons, élus, administrations, témoins ou experts, professionnels, associations.

Les thèmes abordés durant ces deux journées seront les suivants :

  • un rappel des fondements de cette politique et de son aura internationale ;
  • l’établissement d’un bilan de sa mise en œuvre ;
  • une analyse des problématiques et des enjeux actuels relevant du dispositif;
  • le développement d’une prospective d’emploi du dispositif.

Ces rencontres feront l’objet d’une publication qui sortira dans le courant du deuxième semestre de l’année 2013.

Source : Ville de Bordeaux

Réaction d’Alain Rousset à l’annonce du décès de Jean-François Poncet

Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, a appris avec émotion et tristesse la brutale disparition de Jean François-Poncet, le 18 juillet 2012.

C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris la disparition Jean-François Poncet. C’était un homme pour qui j’avais la plus grande estime au-delà de nos engagements politiques différents. Très attaché au département du Lot-et-Garonne où étaient ses racines, Jean-François Poncet avait fait du développement économique de ce territoire, qu’il aimait avec passion, l’un des moteurs de son action, avec notamment l’Agropole d’Agen. Bénéfique, la politique qu’il avait impulsée a d’ailleurs été poursuivie après son retrait de la vie publique. Ministre des Affaires Étrangères de 1978 à 1981, c’est avec la même passion que Jean-François Poncet s’était consacré à la marche du monde, son autre passion. La France et le Lot-et-Garonne perdent avec lui un homme intègre, chaleureux et passionné.

Au nom de tous les élus de la Région Aquitaine, Alain Rousset adresse à la famille et aux amis de Jean François-Poncet ses condoléances attristées.

Source : Conseil Régional d’Aquitaine

Avec le « Plu 3.1 », la Communauté Urbaine de Bordeaux entend relever le défi d’une métropole millionnaire

Le Bureau de la Cub, réuni le 29 mars 2012 sous la présidence de Vincent Feltesse, a consacré une séance exceptionnelle au projet de Plu 3.1.

Après six mois de travaux et de nombreuses réunions de concertation, l’objectif principal de cette réunion consistait à recueillir les réactions des maires en croisant les deux échelles de ce dossier : une nécessaire vision métropolitaine portée par la Cub – le Plu étant aussi un outil de mise en œuvre du projet métropolitain – d’une part, et, d’autre part, les 27 projets de territoires mûris par les communes.

Le projet de métropole millionnaire, comme antidote à l’étalement urbain et à la consommation inexorable de nouveaux espaces naturels, se retrouve pratiquement dans les projections démographiques des communes. Les estimations cumulées de ces dernières s’établissent, en effet, autour de 950 000 à 960 000 habitants dans la Cub, à l’horizon 2030. Pour Vincent Feltesse, cela revient simplement à accompagner le flux démographique naturel de la Gironde qui gagne pratiquement 20 000 nouveaux habitants tous les ans, en faisant juste preuve d’un minimum d’ambition et en intégrant les priorités sociales et environnementales de la population.

Même si ces chiffres restent à affiner, il faudra, en corollaire, arriver à construire 9000 logements par an en moyenne, dans une logique de ville plus intense, en occupant mieux les espaces déjà urbanisés, en construisant des logis le long des corridors de transport, en prévoyant les services aux habitants…

Le travail va à présent s’affiner avec les communes et s’orienter aussi sur la question qualitative des types de logements à construire pour répondre aux besoins. Pour mémoire, la Cub est l’une des premières collectivités en France à se lancer dans l’exercice de la révision d’un Plu estampillé Grenelle 2. Cet exercice inédit impose de corréler, dans un même document, les enjeux locaux de l’urbanisme, de l’habitat et des déplacements – Plu, Pdu et Plh, d’où l’appellation Plu 3.1 – et d’intégrer des problématiques nouvelles comme la bio-diversité ou l’aménagement numérique, pour citer ces deux exemples.

L’adoption du Plu 3.1 est programmée pour la fin de l’année 2013, la première version du Plu ayant été adoptée en 2006.

Vincent Feltesse a annoncé la venue à Bordeaux de Jean-Pierre Bel, Président du Sénat, le 5 avril 2012. Le deuxième personnage de l’État, qui a répondu favorablement à l’invitation du Président de la Cub, rencontrera à cette occasion les élus du Bureau de la Cub, pour évoquer notamment les questions de la métropole et de l’évolution territoriale de l’agglomération bordelaise.

Source : Cub

Sécurité privée, la Commission Interrégionale d’Agrément et de Contrôle du Sud-Ouest va entrer en service

La Ciac du Sud-Ouest a été installée le vendredi 27 janvier 2012 à laPréfecture de la Zone Sud Ouest, Région Aquitaine, Département de la Gironde, à Bordeaux, en présence du Préfet de Région, Patrick Stefanini, et du Directeur du Cnaps, le Préfet Jean-Yves Latournerie.

Cette installation fait suite à la création du Cnaps, dont le premier Conseil d’Administration s’est tenu le 9 janvier 2011 en présence du Ministre de l’Intérieur, Claude Guéant. Ce nouvel établissement public, institué par la Loppsi du 14 mars 2011, répond à la nécessité de moraliser, de professionnaliser et de mieux contrôler le secteur de la sécurité privée, tout en associant les professionnels à sa régulation.

Le secteur de la sécurité privée représente aujourd’hui près de 165 000 personnes, exerçant les activités réglementées par la loi du 12 juillet 1983 : surveillance et gardiennage, protection des personnes, transport de fonds, sûreté cynophile, sûreté aéroportuaire, vidéo-protection, ainsi
que les activités de recherche privées.

Le Cnaps possède une triple mission à l’égard des professionnels de la sécurité privée…

  1. Il délivre les autorisations, agréments et cartes professionnelles. Cette mission était auparavant assurée par les préfectures.
  2. Il contrôle et sanctionne les manquements aux lois et règlement en vigueur, et élabore un code de déontologie de la profession.
  3. Il conseille et assiste, à leur demande, les acteurs de la sécurité privée.

Les Ciac sont compétentes pour délivrer et retirer les autorisations, agréments et cartes professionnelles des agents de sécurité, ainsi que pour prononcer des sanctions disciplinaires. Au nombre de sept en métropole, elles ont toutes été installées à la fin du mois de janvier 2012 et peuvent immédiatement délivrer les autorisations en instance.

La Ciac du Sud-Ouest, basée à Bordeaux, couvre les régions Aquitaine, Limousin, Midi-Pyrénées et Poitou-Charentes. Elle est composée de sept représentants de l’État, de deux magistrats, et de trois représentants de la profession.

Le Cnaps se dotera progressivement en 2012 de délégations territoriales. La délégation basée à Bordeaux sera opérationnelle en juin 2012. Ses personnels, instructeurs et contrôleurs, sont en cours de recrutement.

Ces délégations territoriales se substitueront aux préfectures dans leur rôle d’instruction des dossiers soumis aux Ciac. En attendant, les acteurs de la sécurité privée doivent continuer à s’adresser à la préfecture de leur département qui instruira leur demande pour le compte de la Ciac.

La délégation de Bordeaux accueillera également à terme 12 des 100 contrôleurs déployés dans l’ensemble du territoire national.

Les premiers contrôles ont d’ores et déjà été effectués, par une équipe de douze contrôleurs centraux susceptibles d’intervenir en tout point du territoire. Ils portent notamment sur la possession de carte professionnelle des agents de sécurité, l’autorisation administrative des entreprises, ou encore les cas de travail dissimulé. Outre les éventuelles sanctions pénales prévues par la loi, les contrevenants s’exposent dorénavant à des sanctions prononcées par les Ciac : avertissement, blâme, interdiction temporaire d’exercer, amendes.

Source : Préfecture de la Zone Sud Ouest, Région Aquitaine, Département de la Gironde

Un colloque sur les granulats se tiendra à Bordeaux le 9 février 2012

Le colloque, organisé par l’Unicem Aquitaine, Carrières et granulats à l’horizon 2030 : Pour un approvisionnement durable en Aquitaine se déroulera le jeudi 9 février 2012, de 8 h 45 à 13 h 00, à la Cité Mondiale du Vin à Bordeaux.

Matière première de la construction et des infrastructures, les granulats sont étroitement associés au développement des territoires et à l’amélioration du cadre de vie.

Les perspectives de l’Aquitaine pour les prochaines décennies amènent les industriels des granulats à répondre à un triple défi : satisfaire les besoins en qualité et en quantité, implanter leurs installations au plus près de la demande et concilier activité industrielle et intégration au sein des territoires.

Le colloque, qui s’inscrit dans la lignée du Livre Blanc de la profession édité en juin 2011, Carrières & Granulats à l’horizon 2030 : Pour un approvisionnement durable des territoires sera l’occasion d’échanger avec des spécialistes (urbanistes, élus, industriels, économistes…) sur les évolutions de la société et leurs implications sur les activités des producteurs de granulats.

À 12 h 45, Gérard César, Sénateur et Président de l’Association des Maires de Gironde, Patrice Russac, Directeur Régional de la Dreal d’Aquitaine, et Patrice Gazzarin, Président de l’Unicem Aquitaine, conclueront les échanges et feront plusieurs annonces.

Source : Territoires & Co (information directe)

Un processus de ré-industrialisation à Fauillet et à Tonneins est amorcé

Un Comité de Pilotage pour la ré-industrialisation des friches industrielles des anciens bâtiments de la SeitaImperial Tobacco s’est tenue à Tonneins aujourd’hui, vendredi 2 décembre 2011, dans le cadre d’une visite de site. À cette occasion, les membres de ce comité ont rappelé les enjeux du dossier et présenté les premières pistes d’action.

Depuis plusieurs mois, le processus de ré-industrialisation des friches industrielles de ces bâtiments situés à Fauillet et Tonneins est amorcé.

Ces bâtiments, vacants depuis de longues années, constituent l’un des ensembles de ce type les plus importants au niveau régional et sans doute même national.

Continuer la lecture de « Un processus de ré-industrialisation à Fauillet et à Tonneins est amorcé »

Les parlementaires socialistes de la Gironde manifestent leur désaccord auprès de Nicolas Sarkozy

Alain Anziani, Françoise Cartron, Michèle Delaunay, François Deluga, Martine Faure, Pascale Got, Conchita Lacuey, Philippe Madrelle, Philippe Plisson, Alain Rousset et Michel Sainte-Marie n’accueilleront pas le Président de la République lors de sa venue à Bordeaux [aujourd’hui 15 novembre, ndr] pour évoquer la question de la fraude sociale.

Ils entendent en effet exprimer leur incompréhension sur les priorités que fixe, au côté d’Alain Juppé, le Chef de l’État.

La fraude sociale se partage entre la fraude aux prestations et celle aux prélèvements. La première est estimée, selon le rapport parlementaire du député [de l’] Ump, Dominique Tian, entre 2 et 3 milliards d’euros et la seconde entre 8,4 et 14,6 milliards d’euros [la source de ce chiffre semble inconnue, ndr].

Dans tous les cas, l’hémorragie la plus lourde pour le budget de l’État est l’évasion fiscale estimée a minima à 20 milliards d’euros. Aucun moyen n’est donné aux services fiscaux, ni pour la détecter, ni pour la contrer, et aucune mesure n’a été prise par le Gouvernement alors que Nicolas Sarkozy avait déclaré la guerre aux paradis fiscaux.

Les parlementaires [du] Ps de Gironde entendent ainsi dénoncer, par leur absence, l’évident problème des priorités données par le Chef de l’État et le Gouvernement, ciblant la fraude sociale alors qu’ils demeurent inactifs devant l’évasion fiscale. Ils s’inquiètent également du risque de stigmatisation des 99 % de bénéficiaires légitimes de minima sociaux ou allocation familiales que porte la dénonciation itérative du Chef de l’État et de son Gouvernement.

[La place des parlementaires est d’ailleurs à Paris : les ordres du jour de l’Assemblée Nationale et du Sénat sont chargés aujourd’hui, 15 novembre 2011, ndr.]

Source : Cabinet parlementaire de Michèle Delaunay (information directe)

Revue de « Tweets » du 17 octobre 2011

http://twitter.com/#!/idagir/status/125622064643178496

http://twitter.com/#!/FR3Aquitaine/status/125653221724274689

http://twitter.com/#!/EvelyneJardin/status/125685265036619776

http://twitter.com/#!/JenManez/status/125845381870403584

http://twitter.com/#!/AntoineChotard/status/125864248604758017

http://twitter.com/#!/karinenovello/status/125873259655860224

http://twitter.com/#!/cindy_gx/status/125873847856672769

http://twitter.com/#!/communes/status/125905422006755328

http://twitter.com/#!/gueilledebonde/status/125905475995832320

http://twitter.com/#!/ActuBordeaux/status/125923230421745664

http://twitter.com/#!/MDEBORDEAUX/status/125926904531398658

http://twitter.com/#!/ChBourrague/status/125941474041933824

Michèle Delaunay et Alain Anziani ont rendu compte de leur visite du Centre de Rétention Administrative de Bordeaux

Michèle Delaunay, Député de la Gironde, et Alain Anziani, Sénateur de la Gironde, ont visité le Cra de Bordeaux hier, 7 juillet 2011. Voici la teneur de leur communiqué de presse…

Continuer la lecture de « Michèle Delaunay et Alain Anziani ont rendu compte de leur visite du Centre de Rétention Administrative de Bordeaux »

Michèle Delaunay et Alain Anziani visiteront le Centre de Rétention Administrative de Bordeaux demain, 7 juillet 2011

Michèle Delaunay, Député de la Gironde, et Alain Anziani, Sénateur de la Gironde, visiteront demain, jeudi 7 juillet 2011, le Cra qui a rouvert ses portes début mai 2011, après deux ans de fermeture consécutive à un incendie.

Depuis la loi du 15 juin 2000, les parlementaires peuvent exercer un devoir de vigilance en visitant à tout moment les lieux de privation de liberté. Ils sont ainsi en capacité de juger de leur fonctionnement, de leur état et de la qualité du séjour des personnes.

Cette visite d’un lieu de rétention a pour objet de s’assurer qu’il s’agit bien de conditions de rétention et non de détention, ainsi que de constater le nombre, l’âge et la durée moyenne de séjour des personnes retenues, alors que le bâtiment vient d’être réhabilité.

Michèle Delaunay et Alain Anziani seront accompagnés de Pierre Landete, avocat et ancien Président de l’Institut de Défense des Étrangers, de Gérard Boulanger, Conseiller Régional, avocat et ancien Président de la Ligue des Droits de l’Homme, d’Uldrif Astié, avocat et Président de l’Institut de Défense des Étrangers, d’un représentant du Syndicat de la Magistrature, ainsi qu’un représentant de chaque syndicat d’avocats.

Source : Cabinet parlementaire de Michèle Delaunay (information directe)