Bordeaux se classe en deuxième position des villes de congrès en France

Bordeaux vient de décrocher la deuxième position au palmarès des villes françaises organisatrices de congrès internationaux, décerné il y a quelques jours par l’Icca, a-t-on appris le 15 juin 2012. La capitale de l’Aquitaine figure désormais dans le trio de tête des villes de tourisme d’affaires (elle a gravi deux échelons depuis 2010). Bordeaux se distingue également au niveau européen, en se classant au 41ème rang devant Lyon, Nice, Toulouse. Elle gagne aussi quatre places au classement mondial passant du 83ème au 79ème rang mondial. Ces résultats réjouissent les équipes de Ceb, acteur principal du tourisme d’affaires bordelais, avec près de 300 manifestations accueillies chaque année.

Source : Ceb (information directe)

Le « Biblio.bato » de Bordeaux a largué les amarres

Comme prévu le Biblio.bato, expérimentation unique en France, vient de fermer ses portes après six mois d’activité sur un bilan positif, a-t-on appris aujourd’hui, 4 mai 2012. Installée sur le pont supérieur de l’I-Boat aux Bassins à Flots, cette première bibliothèque éphémère de la Ville de Bordeaux dédiée aux cultures de l’écran aura accueilli 1250 personnes, en 320 heures d’ouverture. De nouvelles bibliothèques éphémères seront bientôt proposées aux bordelais dans des lieux atypiques.

Au-delà de ses 60 m² de surface, le Biblio.bato aura rassemblé près de 500 fans sur Facebook. Il a suscité l’intérêt d’autres grandes villes comme Lyon ou Toulouse, qui ont dépêché à son bord des délégations professionnelles. Les Média locaux et nationaux s’y sont intéressés de près.

Cette bibliothèque expérimentale limitée dans le temps était l’une des initiatives de la Ville de Bordeaux en direction des publics, pour favoriser une approche renouvelée à la culture et à ses lieux institutionnels, en portant une attention particulière aux adolescents dans le quartier de Bordeaux Maritime en pleine évolution. Elle était à ce titre inscrite dans la convention de démocratisation culturelle signée avec le Ministère de la Culture en octobre 2011.

L’ouverture de cette bibliothèque reposait sur le volontariat des bibliothécaires de la Ville de Bordeaux, déjà chargés du fonctionnement des onze autres bibliothèques de Bordeaux. Elle ne pouvait être indéfiniment prolongée sans fragiliser la qualité de l’accueil offert dans ce réseau pérenne.

En accord avec l’exploitant de l’I-Boat, et à l’échéance de la convention qui liait les partenaires, la Ville de Bordeaux a ainsi achevé cette expérience, tout en décidant de retenir le principe de bibliothèques éphémères, qui vont au-devant des bordelais, dans des lieux atypiques et de façon souple.

Dès cet été, deux bibliothèques temporaires seront proposées :

  1. une Biblio.plage, les après-midis de juillet et août 2012, au Lac de Bordeaux ;
  2. une Biblio.sports, de la mi-juillet à la mi-août 2012, dans le cadre de Quai des Sports.

Les cultures de l’image (jeux vidéo, télévision en trois dimensions…) ont prouvé leur attrait, et vont être progressivement étendues dans l’ensemble des bibliothèques de Bordeaux.

Source : Ville de Bordeaux

Trois nouveaux laboratoires d’excellence impliquent des chercheurs aquitains

L’Aquitaine continue à obtenir du succès dans le Programme National des Investissements d’Avenir, avec trois nouveaux laboratoires d’excellence qui impliquent des chercheurs aquitains, a-t-on appris le 14 février 2012.

  • 30 millions d’euros pour trois nouveaux laboratoires d’excellence impliquant des chercheurs d’Aquitaine…
    • Dans l’électronique pour fabriquer de nouveaux types de composants avec le laboratoire Ganex doté de 9,5 millions d’euros porté par le Cnrs : réseau national sur le GaN réparti entre Talence, Aubière, Caen, Tours, Marcoussis, Orsay, Montpellier, Metz, Toulouse, Villeneuve-d’Ascq, Nantes, Valbonne, St-Martin-d’Hères, Villeurbanne.
    • Dans le domaine de la santé…
      • pour soigner des maladies comme l’anémie ou la malaria en étudiant les caractéristiques des globules rouges et leurs interactions avec les parois des vaisseaux sanguins, avec le laboratoire GR-Ex doté de 8,5 millions d’euros porté par l’Université Paris-Cité en réseau sur les villes de Bordeaux, Paris, Fontenay-aux-Roses, Kremlin-Bicêtre, Montpellier.
      • Pour lutter contre les maladies parasitaires avec le laboratoire ParaFrap doté de 12 millions d’euros, porté par l’Université Lille- Nord-de-France, réparti entre les villes de Strasbourg, Bordeaux, Roscoff, Paris, Montpellier, Toulouse, Lille, Marseille, Grenoble.
  • Ces laboratoires viennent renforcer les lignes de forces de la région et ouvrent de nouvelles perspectives pour les équipes de recherche à travers des collaborations avec les meilleures équipes de recherche françaises…
    • La région Aquitaine, en pointe dans les domaines de la physique, du Laser, des matériaux, des neurosciences et de l’imagerie.
    • Avec 35 projets lauréats (vague 1 et 2), la région affiche l’un des plus forts taux de succès au Programme National des Investissements d’Avenir pour un montant global de 1283,6 millions d’euros, dont 906,5 millions d’euros impliquent uniquement des partenaires de la région.
    • Les projets, portés par l’Université de Bordeaux ont été élaborés dans le cadre d’une stratégie cohérente en adéquation avec les forces scientifiques des établissements du site, salué par l’attribution de 700 millions d’euros pour constitué l’Initiative d’Excellence de Bordeaux.
    • En médecine, il faut souligner le caractère innovant d’un projet de suivi de cohorte qui concerne directement les étudiants, en se proposant d’explorer les facteurs de risque des jeunes adultes.
    • Avec un projet dans le domaine de l’archéologie, le contexte remarquable des sites préhistoriques de la région bénéficieront également des investissements d’avenir.
    • La sélection de l’Initiative d’Excellence de Bordeaux, dotée de 700 millions d’euros, est emblématique de l’ensemble de ces succès.

Source : Préfecture de la Zone Sud Ouest, Région Aquitaine, Département de la Gironde

La croissance de l’Aéroport de Bordeaux – Mérignac a été de 10,7 % en janvier 2012

L’Aéroport de Bordeaux – Mérignac a accueilli près de 287 400 passagers en janvier, soit 10,7 % de plus qu’en 2011. La croissance à l’international atteint 20,1 %, et celle des lignes nationales 7,1 %. Les mouvements d’avions augmentent de 1,6 %. La plate-forme bordelaise continue d’être largement en tête de la croissance des grands aéroports régionaux français (leurs performances vont de – 3,1 % à + 8 %).

Avec une croissance de 20,1% et plus de 87 400 passagers, le trafic international affiche à nouveau de très bons résultats à à l’Aéroport de Bordeaux – Mérignac, y compris celui vers les grands carrefours internationaux : Paris Charles-de-Gaulle, Londres et Madrid. Les lignes bénéficiant d’une desserte double progressent toujours fortement : Barcelone (Air France et Vueling), Madrid (Iberia et EasyJet), Londres Gatwick (British Airways et EasyJet), Rome (Air France et Ryanair): ou Lisbonne (Air France et Tap Portugal). La baisse de 25 % du trafic Bordeaux-Genève s’explique en partie par l’arrêt de la ligne opérée par la compagnie suisse Baboo au printemps 2011.

Hors le retrait de Casablanca, les liaisons vers le Maghreb sont moins pénalisées qu’elles ne l’ont été ces derniers mois. Tunisair prévoit par ailleurs de renforcer dès cet hiver son offre vers Tunis.

Si le trafic des Charters fléchit de 22 %, le vol de vacances vers Punta Cana, en République Dominicaine, décolle pour sa seconde année d’exploitation à + 19,3 %. La désaffection des Charters vers le Maroc profite aux lignes régulières comme Bordeaux – Marrakech et Bordeaux – Agadir.

Le trafic domestique augmente de 7,1 %, avec près de 200 000 passagers. L’axe Bordeaux – Paris totalise + 7,6 % de croissance avec 127 000 passagers. Hormis un léger retrait de 1,8 % vers Lyon, la plupart des lignes transversales sont positives, notamment Marseille (+ 34,7 %) grâce à la nouvelle offre de capacité et de tarifs d’Air France.

Source : Aéroport de Bordeaux – Mérignac

Lcl et le « Sporting Club Inseec » ont signé une convention de partenariat

Lundi 6 février 2012 a eu lieu à Bordeaux la signature d’une convention de partenariat entre Lcl, représentée par son Directeur de Réseau Sud-Ouest, Pierre-Yves Martin, et le Sporting Club Inseec, représenté par son Président, Brice Renau. Le groupe bancaire s’engage ainsi pour l’année 2011-2012 à aider financièrement les associations sportives du Groupe Inseec, en cohérence avec sa stratégie dynamique et volontariste vis-à-vis des jeunes, notamment des étudiants.

L’accord formalisé s’inscrit dans une démarche de rapprochement, engagée depuis plusieurs années maintenant, entre Lcl et le Groupe Inseec. En 2011, par exemple, dans le cadre des séminaires de rentrée de l’Inseec, Pierre-Yves Martin, lui-même diplômé de l’école, a eu l’occasion d’animer une conférence intitulée L’économie bancaire comme ferment du développement d’un territoire.

Aujourd’hui, Lcl va plus loin en décidant d’apporter son soutien aux 800 licenciés des associations sportives du Groupe Inseec, répartis dans les quatre campus hexagonaux : Bordeaux, Lyon, Paris et Monaco. Les deux parties peuvent ainsi partager des valeurs qui leur sont communes, comme l’esprit d’équipe, le professionnalisme ou la recherche de performance.

Source : Territoires & Co (information directe)

Vincent Feltesse à écrit à Claude Guéant à propos de la situation de Diego Romero Ortega

Alors que Claude Guéant se félicite de ses résultats en matière d’immigration, Vincent Feltesse, Président de la Cub, Président de l’Epa Euratlantique, a décidé d’écrire au Ministre de l’Intérieur pour déplorer une politique aveugle préférant la politique du chiffre à une politique ouverte aux talents issus de l’immigration, contribuant au développement économique de notre pays, a-t-on appris hier, 12 janvier 2012.

Le cas de Diego Romero Ortega, de nationalité équatorienne, est en effet révélateur. Cet ingénieur et architecte de 29 ans a travaillé, au sein de l’agence de paysagistes Base, à l’élaboration du projet de Bernard Reichen, retenu dans le cadre de l’appel d’offre européen lancé par Euratlantique sur l’aménagement du quartier Saint-Jean – Belcier à Bordeaux. Après son habilitation à la maîtrise d’œuvre dans la continuité de sa formation d’architecte, Diego Romero Ortega s’est vu proposer un contrat à durée indéterminée par ses employeurs en qualité de chef de projet, lui permettant de poursuivre les opérations initiées notamment à Lyon et à Bordeaux.

Diego Romero Ortega a donc demandé un changement de statut d’étudiant à salarié auprès de la Préfecture de Police de Paris, qui lui a été refusé le 8 décembre 2011. À la suite à cette décision, il se voit dans l’empêchement de suivre aujourd’hui la réalisation du Parc Sergent Blandan à Lyon et, demain, de participer à l’opération Euratlantique, auquel il a contribué au moment du concours.

Des projets-phare comme Euratlantique ont pourtant vocation à mobiliser des talents venus des quatre coins de la planète, ils participent au rayonnement mais aussi à l’attractivité de notre pays.

Cette décision montre les limites de la circulaire de Claude Guéant, du 31 mai 2011, relative à l’immigration légale. Cette circulaire a, en effet, pour objet de ralentir la procédure de changement de statut d’étudiant à salarié, qui entraîne une impasse et oblige les diplômés étrangers à quitter le territoire, au vu de la durée de la procédure. Une étude réalisée en 2009 démontre pourtant que les immigrés apportent une contribution nette aux compte publics de plus de 14 milliards d’euros chaque année !

Source : Cub

L’Aéroport de Bordeaux – Mérignac a connu une croissance exceptionnelle en 2011

Marquée par le premier anniversaire du terminal pour les vols à bas coût Billi, les grands travaux de réfection de la piste principale, l’arrivée de trois nouvelles compagnies et le lancement de neuf nouvelles lignes, l’année 2011 s’achève sur de nouvelles performances à l’Aéroport de Bordeaux – Mérignac. Le cap symbolique de quatre millions de passagers a été franchi pour la première fois, hissant la progression de Bordeaux – Mérignac en tête des grands aéroports régionaux français avec 12,4 %, alors que la croissance des mouvements d’avions est de 7 %.

Continuer la lecture de « L’Aéroport de Bordeaux – Mérignac a connu une croissance exceptionnelle en 2011 »

Revue de « Tweets » du 15 novembre 2011

http://twitter.com/#!/Aljilogy_/status/136187782656823296

http://twitter.com/#!/NDenniKrichel/status/136206695721467904

http://twitter.com/#!/INSEEC/status/136360719804411905

http://twitter.com/#!/INSEEC/status/136360757213396992

http://twitter.com/#!/PippinLeGrand/status/136389660363599872

http://twitter.com/#!/francoiskrug/status/136396690470092800

http://twitter.com/#!/campagne_2012/status/136403401612337153

http://twitter.com/#!/synacoustique/status/136410903909380096

http://twitter.com/#!/cdioustal/status/136413084720971776

http://twitter.com/#!/bxnxg/status/136416031668310016

http://twitter.com/#!/nbre8/status/136430867647176704

http://twitter.com/#!/Socioquid/status/136455129628020738

http://twitter.com/#!/Mobilettre/status/136461265580195840

http://twitter.com/#!/Ayanah2005/status/136485117781741568

http://twitter.com/#!/presidentweb/status/136496387645915136

La croissance de l’Aéroport de Bordeaux – Mérignac a été de 4 % pendant l’été 2011

Alors que le mois de juillet 2011 a livré la meilleure statistique mensuelle dans l’histoire de l’Aéroport de Bordeaux – Mérignac, avec plus de 400 000 passagers transportés dans le mois (+ 6,2% par rapport à juillet 2010), août 2011 a vu un tassement de la tendance (+ 1,6 %), ramenant la croissance estivale à 4 %. À la fin du mois d’août, les chiffres cumulés de l’année 2011 demeurent néanmoins satisfaisants : + 12,3 % par rapport à 2010, meilleure croissance cumulée des grands aéroports français. Cette croissance s’accompagne d’une augmentation plus faible du nombre de mouvements (+ 8 % depuis le début 2011), en raison des types d’avions exploités par les compagnies (principalement Airbus A 320 et Boeing 737).

Continuer la lecture de « La croissance de l’Aéroport de Bordeaux – Mérignac a été de 4 % pendant l’été 2011 »

Jean-Baptiste Fauroux va assurer la Direction Générale des Services de la Région Aquitaine à partir du 1er septembre 2011

Jean-Baptiste Fauroux, âgé de 56 ans, prendra la succession de Jean-Luc Mercadié à la Direction Générale des Services de la Région Aquitaine le jeudi 1er septembre 2011, a-t-on appris hier, 4 août 2011. Il était, depuis juillet 2001, le Directeur Général des Services à la Mairie de Lyon.

Ce haut fonctionnaire, fils de l’ancien Ministre Roger Fauroux, a été choisi pour plusieurs raisons : l’originalité de son parcours professionnel, son évolution dans la sphère privée puis publique, ses responsabilités dans le monde économique et celles à la tête d’une grosse collectivité depuis dix ans.

Continuer la lecture de « Jean-Baptiste Fauroux va assurer la Direction Générale des Services de la Région Aquitaine à partir du 1er septembre 2011 »