Service de l’assainissement dans la Communauté Urbaine de Bordeaux, la facture va baisser de 6 %

Vincent Feltesse a annoncé sa décision concernant le futur délégataire du service public de l’assainissement, lors de la réunion du Bureau de la Cub, qui s’est déroulée le 12 juillet 2012. En revenant sur les motivations de ce choix, le Président de la Cub a insisté sur le fait que l’offre du candidat pressenti devrait aboutir à une baisse moyenne de la redevance d’assainissement de l’ordre de 30 % et se concrétiser, de fait, par une baisse de la facture globale de l’usager d’environ 6 %, sur la base d’une facture moyenne de 451 euros pour 120 mètres cubes consommés.

Vincent Feltesse a, par ailleurs, rappelé que cette Dsp de transition préparera et accompagnera la montée en puissance de la future régie publique de l’assainissement, en structurant le service au sein d’une société dédiée, ouverte à la société civile et aux usagers. Une attention particulière sera aussi portée aux questions sociales, notamment à la prise en compte de la situation des personnels concernés.

Enfin, l’objectif de maîtrise de la facture globale de l’eau et de l’assainissement, reste l’orientation forte fixée pour les années à venir.

Sur ces bases, Vincent Feltesse envisage de retenir Lyonnaise des Eaux comme futur délégataire du service public de l’assainissement, qui a remis l’offre finale la plus satisfaisante. Ce choix sera définitif à l’issue de la mise au point du contrat, qui se déroulera durant l’été avec le candidat pressenti.

Cette désignation et le projet de contrat seront ensuite soumis à la délibération du Conseil de Cub, le 28 septembre 2012.

Source : Cub

Michel Vayssié devient Directeur Général des Services de la Communauté Urbaine de Bordeaux

Vincent Feltesse, Président de la Cub, a décidé de promouvoir Michel Vayssié au poste de Directeur Général des Services de la Cub, a-t-on appris aujourd’hui, 16 juillet 2012. Actuellement Directeur Général Adjoint en charge du pôle de l’administration générale, ce dernier prendra ses fonctions le 1er août 2012, et succèdera donc à Éric Delzant, qui vient d’être nommé Préfet de la région Auvergne, Préfet du Puy-de-Dôme.

Ancien élève de l’Ena, promotion Cyrano de Bergerac, aujourd’hui âgé de 52 ans, Michel Vayssié a notamment exercé les fonctions de magistrat de chambre régionale des comptes, puis orienté sa carrière dans l’administration des collectivités territoriales, occupant successivement les postes d’Inspecteur général en Essonne, puis de Directeur Général Adjoint au Conseil Général du Pas-de-Calais.

Michel Vayssié avait intégré les cadres de la Cub, en qualité de Directeur Général Adjoint, le 1er janvier 2010. Dans ce cadre, il s’est particulièrement impliqué dans la réorganisation des services, l’évolution des compétences de la Cub, la mise en place d’un véritable dialogue social.

Vincent Feltesse, qui a fait le choix d’une promotion interne, a décidé d’assigner au nouveau Directeur Général des Services trois objectifs majeurs :

  1. conforter l’organisation territoriale de la Cub pour plus de proximité avec les habitants et les communes,
  2. positionner la Cub comme partenaire et acteur majeur du territoire,
  3. réussir les grands chantiers métropolitains (préparer le passage à la régie de eau et de l’assainissement, troisième phase du tramway…).

Source : Cub (information directe)

Vincent Feltesse se félicite de la nomination d’Éric Delzant comme Préfet de la Région Auvergne

Vincent Feltesse, Président de la Communauté urbaine de Bordeaux, a adressé ses félicitations les plus chaleureuses à Éric Delzant, qui a été nommé le 11 juillet 2012, en Conseil des Ministres, Préfet de la région Auvergne, Préfet du Puy-de-Dôme.

Souhaitant un plein succès à Éric Delzant dans ses nouvelles fonctions, Vincent Feltesse tient à saluer les qualités humaines et professionnelles de ce haut fonctionnaire très attaché au service public. Le Président de la Cub ne peut, à ce titre, qu’approuver le retour de ce dernier dans le rang préfectoral, nomination légitime au regard de ses compétences et de son parcours professionnel.

Éric Delzant avait pris ses fonctions de Directeur Général des services de la Cub le 1er septembre 2009. Impliqué dans tous les grands chantiers de la Cub – économie, urbanisme, transports, eau et assainissement… – il a notamment contribué à adapter la Cub aux défis d’une agglomération en plein mutation, à mettre en adéquation les moyens et ambitions du nouveau projet métropolitain porté par les élus, tout en portant la volonté d’une plus grande proximité de l’institution. Il a particulièrement réussi, à cet égard, la mise en place de la nouvelle organisation communautaire, chantier de plus de deux années.

Source : Cub

La Communauté Urbaine de Bordeaux prépare un important plan de charge de l’eau

Le Bureau de la Cub s’est réuni le 10 mai 2012 sous la présidence de Vincent Feltesse. La question du nom du futur pont levant, actuellement en chantier sur la Garonne, a été rapidement évoquée, les élus présents s’accordant à ouvrir le débat sur les propositions respectives de Vincent Feltesse (Pont Toussaint Louverture) et Alain Juppé (Pont Chaban-Delmas).

Le dossier de l’eau va être au cœur de l’actualité des prochains mois et s’articuler en trois chapitres principaux.

  1. Les négociations avec les quatre candidats retenus pour la Dsp Asainissement seront pilotées par Jean-Pierre Turon et s’étaleront jusqu’à mi-juin 2012. Une communication en Bureau, présentant le choix de Vincent Feltesse est ensuite prévue mi-juillet 2012, avant la présentation d’une délibération en septembre 2012.
  2. Pour les nouvelles ressources, la Cub rendra les arbitrages sur les différents scénarios proposés à l’issue d’études dont le rendu est prévu à l’automne 2012 : pompage dans la nappe du Cénomanien (dans le Sud de la Gironde), prélèvement dans la Garonne, pompage dans la nappe de l’Oligocène (dans le secteur de Ste-Hélène).
  3. Concernant l’état de la ressource, après la sécheresse sévère de l’hiver 2010 et dans le contexte de l’arrêt des installations de Gamarde – pollution au perchlorate oblige – qui privent la Cub de près de 15 000 m3 d’eau par jour, la capacité du réseau est estimée à 193 000 m³ d’eau par jour. Elle permet aujourd’hui de faire face aux pics de consommation traditionnellement enregistrés en juin.

Forte d’un objectif de 15 % de parts de déplacements pour la bicyclette à l’horizon 2020, objectif inscrit au Plan Climat de la Communauté Urbaine de Bordeaux, la Cub souhaite se doter d’une boîte à outils complète pour les prochaines années, qui articule aménagements, services et actions de communication. Un document cadre chiffré sera soumis au Conseil de Cub de juillet 2012, puis décliné à l’échelle de chaque commune à l’automne 2012, grâce à un avenant aux contrats de co-développement.

Source : Cub

Quatre candidats ont été retenus pour la Délégation de Service Public à l’assainissement de la Cub

Au vu de l’avis rendu le 26 avril 2012 par la Commission de Dsp, Vincent Feltesse, Président de la Cub, a décidé, compte tenu des mérites respectifs de leurs offres, d’admettre les quatre candidats en lice à participer à la phase de négociations qui aboutira au choix du délégataire des services publics de l’assainissement collectif et de gestion des eaux pluviales urbaines.

Le groupement composé des sociétés Gelsenwasser et Nantaise des Eaux Services, Lyonnaise des Eaux, Veolia Eau et, enfin, Stereau Saur seront donc prochainement invités à améliorer leur offre au cours de discussions qui se poursuivront jusqu’à la mi-juin 2012, date prévisionnelle de clôture des négociations.

Vincent Feltesse choisira ensuite, au vu des offres finales remises, le délégataire pressenti avec lequel sera finalisé au cours de l’été le projet de contrat qui sera soumis à l’approbation du Conseil de Cub fin septembre 2012.

La nouvelle Dsp prendra effet à partir du 1er janvier 2013 pour une durée de six ans.

La Cub a approuvé, lors du Conseil de Cub de juillet 2011, la mise en place d’une régie communautaire pour l’eau et l’assainissement à l’horizon 2018. Une délibération a posé le principe d’une Dsp de transition d’une durée de six ans pour le service de l’assainissement afin d’organiser la montée en puissance des services communautaires. La date limite de remise des offres était fixée au 16 mars 2012.

Source : Cub (information directe)

La Ville de Bordeaux célèbre la propreté jusqu’au mois de juin 2012

Du mois d’avril au mois de juin, la Ville de Bordeaux invite les habitants à participer à la Semaine de la Propreté organisée dans les quartiers. Les services de la Ville de Bordeaux se mobilisent tout au long de l’année pour faire de Bordeaux une ville plus propre : du service de l’hygiène à la Police Municipale, en passant par la Brigade Verte, sans oublier bien sûr le service de la propreté : 250 agents œuvrent sur le terrain pour améliorer le cadre de vie.

La Semaine de la Propreté se déroule dans les quartiers…

  • Bordeaux Sud, du 10 au 14 avril 2012 ;
  • Caudéran, du 9 au 12 mai 2012 ;
  • Grand Parc – Paul Doumer, du 21 au 26 mai 2012 ;
  • Centre ville, du 4 au 9 juin 2012.

Figurent au programme…

  • Désherbage sans produit chimique.
  • Décrassage de rues.
  • Opérations transversales en lien avec la Police Municipale, le service de l’hygiène, la Brigade Verte, le service de la surveillance administrative, Lyonnaise des Eaux, la Cub et le service de la propreté.
  • Le stationnement dans certaines rues sera interdit momentanément afin de permettre un nettoyage complet des rues et un curage des égouts.
  • Décrassage à l’eau chaude.
  • Opération de décrassage des surfaces claires souillées par les poussières, graisses et hydrocarbures à l’aide de machines spécifiques (brosseuses et laveuses à l’eau chaude).
  • Animations ludiques et pédagogiques avec les écoles et les centres d’animation du quartier.
  • Jeux, démonstrations de machines, en lien avec les enseignants.

Enfin, la Fête de la propreté se déroulera au Parc des Sports Saint-Michel, le 13 juin 2012, de 10 h 00 à 18 h 00, avec des jeux, un Village de la Propreté. Un Quizz, téléchargeable sur le site de la Ville de Bordeaux, est organisé pour l’occasion, et quatre bicyclettes sont à gagner.

Source : Ville de Bordeaux

La station « Louis Fargue », à Bordeaux, est arrêtée pour une semaine

Mise aux normes de la station d’épuration Louis Fargue oblige, la Cub procède actuellement à des travaux de raccordement des nouvelles installations aux canalisations d’arrivée des eaux usées et de rejet des eaux traitées. Cette opération nécessite l’interruption temporaire du fonctionnement de cet équipement durant sept jours consécutifs, du 26 mars au 1er avril 2012.

La Cub prévoit de stocker provisoirement une grande partie des eaux usées dans différents bassins de retenue situés sur le bassin versant, afin de traiter plus tard ces effluents, dès la remise en service de la station. Cependant, même si un maximum de précaution est pris, on ne peut exclure des rejets dans la Garonne.

Par ailleurs, la Cub profite de cette interruption pour réparer le collecteur de liaison entre les deux sites de la station d’épuration, situé sous le cours Louis Fargue.

Source : Cub

Les eaux de la Jalle de Blanquefort « tracées »

L’objectif de l’opération de tracage des eaux de la Jalle, qui a débuté le 22 mars 2012, est de comprendre au mieux les phénomènes d’échanges et de circulations entre la Jalle de Blanquefort et certains captages utilisés pour l’alimentation en eau potable de la Cub (galerie du Caupian, sources du Gamarde, forages du Thil…). Cette opération fait partie du plan d’actions mis en œuvre pour circonscrire la pollution au perchlorate d’ammonium identifiée pendant l’été 2011.

Un traceur, en l’occurrence de la fluorescéine, a été injecté en amont du champ captant du Thil Gamarde (et non Thil Gamarche comme le dit le communiqué de presse officiel, et je ne garantis pas la précision hydrologique de cet article, ndr) entre Blanquefort et Eysines. Sans risque pour le milieu aquatique et l’alimentation en eau potable, ce colorant teinte les eaux de la Jalle avec des panaches vert foncés visibles selon la progression de la fluorescéine jusqu’à 40 heures après le début de l’injection. Des capteurs, installés pour l’occasion en divers endroits, permettront non seulement d’identifier les captages d’alimentation en eau potable vulnérables mais aussi de quantifier les apports et donc l’effet de la pollution sur la nappe.

Les conclusions de l’étude seront connues d’ici deux mois.

Source : Cub

La Communauté Urbaine de Bordeaux souhaite un Schéma de Cohérence Territoriale plus ambitieux

Le Bureau de la Cub s’est réuni le 2 février 2012 sous la présidence de Vincent Feltesse. Voici un tour d’horizon des principaux dossiers débattus.

Le Sysdau prévoit d’approuver le projet de Scot de l’aire métropolitaine bordelaise fin 2012 – début 2013. À la lumière de la première version qui leur soumise, les élus du Bureau constatent qu’il s’agit d’un document ambitieux et plus affirmé dans sa vocation prescriptive, mais encore incomplet dans son contenu. Ils pointent, par ailleurs, des engagements très forts à l’intérieur du territoire communautaire, mais beaucoup moins à l’extérieur. Sur ces bases, les élus de la Cub prévoient d’insister sur quelques points particuliers. Ils appuieront notamment l’objectif d’un ralentissement de la consommation foncière hors de la Cub, la mise au point d’une matrice de protection des espaces non bâtis et l’affichage d’une volonté de relance de l’agriculture péri-urbaine. Ils proposeront également d’assujettir l’urbanisation des zones nouvelles à une desserte en transport efficace et pousseront enfin à une stabilisation de la capacité des zones commerciales périphériques.

Concernant la délégation de transition du service de l’assainissement, la date limite de remise des offres est fixée au 16 mars 2012 et le choix du délégataire à juillet 2012, pour une prise d’effet du nouveau contrat au 1er janvier 2013. Quant au processus de révision quinquennale du contrat de l’eau, il va véritablement démarrer en ce mois de février 2012. Il s’agit de préparer ces différentes échéances et d’en articuler au mieux les différents enjeux, en intégrant également la question de la sortie du contrat en vigueur sur l’eau.

160 personnes ont été réunies lors la séance plénière d’ouverture du Grenelle des Mobilités, le 26 janvier 2012 qui ont reçu, à cette occasion, leur feuille de route. Ces dernières vont à présent se répartir dans six ateliers de travail – grands déplacements, mobilité et emploi, rythmes urbains, la voiture autrement, partager les futurs, transports en commun et organisation territoriale – qui sont appelés à se réunir cinq fois d’ici juillet 2012. Une nouvelle séance plénière est prévue à mi-parcours, c’est-à-dire fin mars 2012, avant la livraison d’un rapport final fin juin 2012.

Source : Cub

L’Aquitaine célèbrera les zones humides du 28 janvier au 5 février 2012

Pour la sixième année consécutive, la Journée Mondiale des Zones Humides sera célébrée le 2 février en Aquitaine. Cette journée commémore l’anniversaire de la Convention de Ramsar, engagement international pour la préservation et l’utilisation rationnelle des zones humides, signé en 1971 dans la localité iranienne éponyme.

Organisée pour la première fois avec le soutien de :lyonnause: et de Tigf, cette journée sera l’occasion d’informer et de sensibiliser le public à la valeur et à l’importance des terres d’eau et à leurs enjeux de préservation et de gestion.

Coordonnée en région par le Conservatoire Régional d’Espaces Naturels en Aquitaine, sous l’égide de la Dreal d’Aquitaine, la Journée Mondiale des Zones Humides se traduira par de multiples animations sur le territoire aquitain grâce à la mobilisation des collectivités territoriales, associations, services de l’État et établissements publics, fédérations de pêche et de chasse, réserves naturelles nationales et régionales, Pnr

Au total, près de 130 manifestations seront organisées entre le 28 janvier et le 5 février 2012 en Aquitaine.

Les zones humides sont les seuls éco-systèmes bénéficiant d’un traité international qui leur est spécifiquement consacré. Elles figurent, en effet, parmi les milieux naturels les plus riches et leur préservation constitue un véritable enjeu planétaire, environnemental, économique et social. À ce jour, 160 pays ont signé la Convention de Ramsar et inscrit 1967 zones humides d’importance internationale au titre de la convention, soient environ 191 millions d’hectares. Depuis cette année, la France compte 42 sites dont deux en Aquitaine : le Marais d’Orx dans les Landes et le Delta de la Leyre en Gironde.

Lien : Programme de la Journée Mondiale des Zones Humides 2012 en Aquitaine

Source : Conservatoire Régional d’Espaces Naturels en Aquitaine information directe)