Des panneaux « Tourne-à-droite » et « Tout-droit » pour les cyclistes ornent les feux tricolores de Bordeaux

Les services de la Cub procèdent, depuis plusieurs jours, à l’installation de nouveaux panneaux de signalisation autorisant les cyclistes à tourner à droite ou à aller tout droit aux feux rouges, a-t-on appris le 3 juillet 2012. 137 panneaux vont être au total mis en place dans les communes de Bègles et Bordeaux. Le Bouscat, puis les autres communes de la Cub seront ensuite équipées.

Après avoir été testés pendant plus d’un an, ces panneaux matérialisent une évolution du Code de la Route qui vise à simplifier et à développer l’usage de la bicyclette. Un décret du Ministère de l’Intérieur de janvier 2012 a défini la charte graphique de ces derniers et autorisé leur déploiement. Le principe est simple : au feu rouge, le panneau autorise les cyclistes à tourner à droite ou aller tout droit (carrefour en
T), à condition de céder le passage aux véhicules qui viennent de la gauche ou aux piétons. En l’absence de panneau, le cycliste doit s’arrêter au feu rouge.

L’ambition est d’équiper plus de 900 carrefours à feux d’ici 2014. Après mise à plat de chaque situation et prise en compte des règles de sécurité, les services de la Cub donnent à chaque fois leur feu vert (sic), puis un arrêté municipal autorise la mise en place de ces panneaux.

La Cub et Strasbourg ont constitué les laboratoires de l’expérimentation du Tourne-à-droite. Cette expérience de portée nationale a été lancée, sur le plan local, en mai 2009, sur 10 carrefours situés à Blanquefort, Bordeaux et Mérignac. Ce test s’est avéré positif et surtout, aucun accident n’a été déploré dans ces secteurs.

Source : Cub

La « Vélodyssée », entre Hendaye et Roscoff, a été inaugurée le 30 juin 2012

La Vélodyssée, itinéraire cyclable du littoral entre Hendaye et Roscoff, a été inaugurée le 30 juin 2012. Cette voie de 1200 kilomètres est la partie française de la route Ev 1, qui relie le Portugal (Sagres) à la Norvège (Cap Nord) sur 8200 kilomètres de littoral.

Le projet de Vélodyssée a été pensé en concertation avec les quatre régions traversées (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Aquitaine).

En tous points, le tracé de la Vélodyssée a été conçu pour placer à moins de cinq kilomètres les établissements de professionnels du tourisme. Structures d’hébergements, offices de tourisme ou syndicats d’initiative, loueurs et réparateurs de bicyclettes, sites de visites ne sont qu’à quelques tours de roue du parcours.

Source : Conseil Régional d’Aquitaine

Pont Bacalan-Bastide, Pont « Toussaint Louverture » ou Pont « Chaban-Delmas » ?

Vincent Feltesse, Président de la Cub, a proposé hier, 19 mai 2012, au Maire de Bordeaux et aux élus du Bureau de la Cub de donner le nom de Toussaint Louverture au nouveau pont levant, actuellement en chantier sur la Garonne.

Un choix éminemment symbolique en ce 10 mai, journée commémorative de l’abolition de l’esclavage. Que le nom de ce nouveau franchissement sur la Garonne célèbre autant le combattant que la cause abolitionniste pour laquelle il s’engagea, constitue aussi une manière de renouer les fils d’une histoire qui n’a jamais été un long fleuve tranquille (sic).

Continuer la lecture de « Pont Bacalan-Bastide, Pont « Toussaint Louverture » ou Pont « Chaban-Delmas » ? »

Les régions Basse-Normandie, Pays de la Loire et Aquitaine suspendent leurs négociations avec Lactalis

Depuis 18 mois, les régions Basse-Normandie, Pays de la Loire et Aquitaine sont engagées dans des discussions avec le Groupe Lactalis à propos de l’implantation de divers projets industriels et de l’accompagnement financier qui pourrait en résulter. Le Groupe Lactalis, numéro un mondial dans le domaine de l’industrie laitière, envisage de moderniser et de développer les sites de St-Martin-des-Entrées (Clavados), de Craon (Mayenne) et de Fumel (Lot-et-Garonne). Selon le Groupe Lactalis, ses investissements avoisineraient les 100 millions d’euros pour les trois sites concernés et pourraient permettre à terme la création d’environ 290 emplois.

Continuer la lecture de « Les régions Basse-Normandie, Pays de la Loire et Aquitaine suspendent leurs négociations avec Lactalis »

Trois nouveaux laboratoires d’excellence impliquent des chercheurs aquitains

L’Aquitaine continue à obtenir du succès dans le Programme National des Investissements d’Avenir, avec trois nouveaux laboratoires d’excellence qui impliquent des chercheurs aquitains, a-t-on appris le 14 février 2012.

  • 30 millions d’euros pour trois nouveaux laboratoires d’excellence impliquant des chercheurs d’Aquitaine…
    • Dans l’électronique pour fabriquer de nouveaux types de composants avec le laboratoire Ganex doté de 9,5 millions d’euros porté par le Cnrs : réseau national sur le GaN réparti entre Talence, Aubière, Caen, Tours, Marcoussis, Orsay, Montpellier, Metz, Toulouse, Villeneuve-d’Ascq, Nantes, Valbonne, St-Martin-d’Hères, Villeurbanne.
    • Dans le domaine de la santé…
      • pour soigner des maladies comme l’anémie ou la malaria en étudiant les caractéristiques des globules rouges et leurs interactions avec les parois des vaisseaux sanguins, avec le laboratoire GR-Ex doté de 8,5 millions d’euros porté par l’Université Paris-Cité en réseau sur les villes de Bordeaux, Paris, Fontenay-aux-Roses, Kremlin-Bicêtre, Montpellier.
      • Pour lutter contre les maladies parasitaires avec le laboratoire ParaFrap doté de 12 millions d’euros, porté par l’Université Lille- Nord-de-France, réparti entre les villes de Strasbourg, Bordeaux, Roscoff, Paris, Montpellier, Toulouse, Lille, Marseille, Grenoble.
  • Ces laboratoires viennent renforcer les lignes de forces de la région et ouvrent de nouvelles perspectives pour les équipes de recherche à travers des collaborations avec les meilleures équipes de recherche françaises…
    • La région Aquitaine, en pointe dans les domaines de la physique, du Laser, des matériaux, des neurosciences et de l’imagerie.
    • Avec 35 projets lauréats (vague 1 et 2), la région affiche l’un des plus forts taux de succès au Programme National des Investissements d’Avenir pour un montant global de 1283,6 millions d’euros, dont 906,5 millions d’euros impliquent uniquement des partenaires de la région.
    • Les projets, portés par l’Université de Bordeaux ont été élaborés dans le cadre d’une stratégie cohérente en adéquation avec les forces scientifiques des établissements du site, salué par l’attribution de 700 millions d’euros pour constitué l’Initiative d’Excellence de Bordeaux.
    • En médecine, il faut souligner le caractère innovant d’un projet de suivi de cohorte qui concerne directement les étudiants, en se proposant d’explorer les facteurs de risque des jeunes adultes.
    • Avec un projet dans le domaine de l’archéologie, le contexte remarquable des sites préhistoriques de la région bénéficieront également des investissements d’avenir.
    • La sélection de l’Initiative d’Excellence de Bordeaux, dotée de 700 millions d’euros, est emblématique de l’ensemble de ces succès.

Source : Préfecture de la Zone Sud Ouest, Région Aquitaine, Département de la Gironde

La chasse à la bécasse des bois reste suspendue en Gironde

Compte tenu de la persistance du froid, le Préfet de la Gironde a décidé proroger la suspension de la chasse à tir de la bécasse des bois jusqu’au 20 février 2012 inclus, a-t-on appris le 10 février 2012.

Selon l’Oncfs

La persistance d’un froid très vif sur une grande partie du territoire national continue à rendre difficiles les conditions de survie de certaines espèces d’oiseaux, dont la bécasse des bois et les turdidés. Les régions littorales voient leur rôle de refuge prendre de plus en plus d’importance.

Dans le détail, des bécasses des bois sont encore observées à l’intérieur du pays le long de cours d’eau où elles peuvent espérer trouver de la nourriture. C’est le cas notamment en Rhône- Alpes et en Bourgogne. Dans leur majorité, les bécasses ont fui les sites d’hivernage intérieurs en raison d’un gel trop puissant. Cette fuite a contribué à une augmentation très significative des effectifs de bécasses dans les régions Manche – Atlantique et, dans une moindre mesure, méditerranéenne. Dans le Nord – Pas-de-Calais, des rassemblements d’oiseaux sont observés dans la frange côtière où des comportements anormaux (observations en journée à découvert, présence en ville, distance de fuite très réduite) sont signalés, ainsi qu’en Seine-Maritime et dans le Calvados. En Bretagne, des effectifs élevés sont observés dans les Côtes-d’Armor et dans le Morbihan, non seulement dans les zones littorales mais également à l’intérieur de ces départements. Le Finistère ne semble pas avoir encore enregistré une augmentation notable des effectifs mais reste une zone refuge potentielle compte tenu de son statut privilégié dans la situation météorologique actuelle. De fortes augmentations d’effectifs sont notées dans tous les départements côtiers de la Loire-Atlantique aux Pyrénées-Atlantiques, en particulier en Gironde et en Charente-Maritime où les densités s’avèrent élevées. Cet arc atlantique constitue la zone refuge privilégiée à l’heure actuelle. En zone méditerranéenne, des arrivées importantes de bécasses sont enregistrées dans l’Hérault, les Bouches-du-Rhône et le Var ainsi qu’en Corse.

La neige et le gel entraînent des difficultés d’accès à la nourriture et à l’eau qui ont fait fuir les turdidés de l’intérieur du pays vers le Sud-Ouest. Le littoral aquitain et les côtes Manche – Atlantique, en général, deviennent des zones refuge essentielles pour les turdidés, notamment les grives mauvis et les grives musiciennes. Le littoral méditerranéen accueille également de plus en plus d’oiseaux, en particulier des grives musiciennes. La fréquentation de sites inhabituels, comme les talus de bord de route où les oiseaux se concentrent, est fréquemment signalée. Les distances de fuite restent toujours très faibles. Des cas de mortalité de grives et merles liés au gel intense sont annoncés.

Les prévisions météorologiques n’indiquent pas de redoux avant mardi prochain [c’est-à-dire demain, le 14 février 2012, ndr] dans l’Ouest et le Nord-Ouest de la France. Dans ces régions, un retour aux normales saisonnières ne devrait pas être observé avant le milieu de la semaine prochaine [c’est-à-dire vers le 15 février 2012, ndr]. Le Sud-Ouest devrait suivre cette tendance avec quelques jours de retard. En revanche, le Massif Central et plus généralement les régions intérieures du pays resteront encore très froides. Dans les conditions actuelles, l’énergie encore disponible aux oiseaux doit être mobilisée pour trouver de la nourriture et tout dérangement provoquant un envol inutile est à éviter.

Source : Préfecture de la Zone Sud Ouest, Région Aquitaine, Département de la Gironde

Revue de « Tweets » du 7 décembre 2011

http://twitter.com/#!/mypiluleminceur/status/144161899494383616

http://twitter.com/#!/InvestImmo33/status/144287651304964096

http://twitter.com/#!/Benjaminverdier/status/144325987713290240

http://twitter.com/#!/editionsfragile/status/144346689011060736

http://twitter.com/#!/thatsilayda/status/144356846197669888

http://twitter.com/#!/Distributique/status/144380579205480449

http://twitter.com/#!/phifeu/status/144393727652274176

http://twitter.com/#!/zizae/status/144431089199480832

http://twitter.com/#!/maison_europe/status/144454928277061632

http://twitter.com/#!/Armee_de_lair/status/144461441230057472

http://twitter.com/#!/LucindeS/status/144462306657566720

http://twitter.com/#!/oncletom/status/144468883900874752

Cinq équipes d’architectes ont été choisies pour le projet de Pont Jean-Jacques Bosc

Vendredi 25 novembre 2011, le jury du Pont Jean-Jacques Bosc composé du président de la Cub, Vincent Feltesse, d’élus communautaires et de personnalités diverses (membres de la société civile, professionnels de l’architecture, représentants du comité permanent de la concertation…) a admis à concourir cinq équipes d’architecture et d’ingénierie de niveau internationale, selon les règles des marchés publics en vigueur pour ce type de consultation. Ces équipes de maîtrise d’œuvre devront remettre leurs offres au début de l’été 2012. Le lauréat sera choisi à l’automne 2012.

Ont été admis les équipes suivantes…

  1. Marc Mimram, architecte et ingénieur. Basé à Paris, on lui doit notamment la conception et la réalisation de la Passerelle Solférino à Paris et le raccordement du Pont Léopold Sedar Senghor à Nantes.
  2. Le bureau d’études Setec Tpi, à Paris, et l’architecte Marc Barani qui ont notamment réalisé ensemble le pont Éric Tabarly à Nantes et le Pont de l’Île Seguin à Boulogne-Billancourt.
  3. Oma, agence d’architecture située à Rotterdam, aux Pays-Bas, qui est l’un des lauréats de l’opération 50 000 logements. Elle est associée avec le paysagiste Michel Desvigne, lauréat du Grand Prix de l’Urbanisme en 2011.
  4. Rfr Ingénieurs, lauréat notamment du concours du Viaduc des Rocs à Poitiers, qui a aussi réalisé le viaduc pour le Tgv en Avignon et le Canal Bridges Al Raha à Abu Dhabi, aux Émirats Arabes Unis.
  5. Dietmar Feichtinger Architectes, architecte. Basé à Paris, Dietmar Feichtinger Architectes a réalisé, entre autres, la Passerelle Simone de Beauvoir à Paris. Il est également le lauréat du nouvel ouvrage d’accès au Mont Saint-Michel dont la réalisation est en cours.

Continuer la lecture de « Cinq équipes d’architectes ont été choisies pour le projet de Pont Jean-Jacques Bosc »

Revue de « Tweets » du 20 octobre 2011

http://twitter.com/#!/webcommunitymgr/status/126738567983661056

http://twitter.com/#!/EELV_BEGLES/status/126918110832885761

http://twitter.com/#!/villedebordeaux/status/126941166049570817

http://twitter.com/#!/journalsudouest/status/126946251034992640

http://twitter.com/#!/darken33/status/126981383024410625

http://twitter.com/#!/Batimat/status/127029603641458688

http://twitter.com/#!/Bordeauxgazette/status/127062632548139009

530 logements du Quartier du Grand Parc à Bordeaux vont être réhabilités prochainement

Le lancement de la réhabilitation des 530 logements des résidences Gounod, Haendel et Ingres, dans le quartier du Grand Parc à Bordeaux, constitue la première étape d’un ambitieux programme de réhabilitation de plus de 2300 logements réalisé par Aquitanis dans les cinq prochaines années, avec le soutien financier de La Cub, a-t-on appris aujourd’hui, 19 octobre 2011.

Cette opération concerne 530 logements répartis sur deux barres (R + 15) de 225 logements chacune et une plus petite (R + 10) de 80 logements, situés entre l’avenue Émile Counord et la place de l’Europe.

Continuer la lecture de « 530 logements du Quartier du Grand Parc à Bordeaux vont être réhabilités prochainement »