La Ville de Bordeaux consulte les bordelais sur le futur nom du Pont Bacalan-Bastide

L’année 2013 verra l’ouverture du pont levant qui reliera les quartiers de Bacalan et de la Bastide. Ce magnifique ouvrage marquera de manière monumentale et solennelle l’entrée du Port de la Lune entre le Pont d’Aquitaine et le Pont de Pierre. Il va considérablement améliorer la vie quotidienne des bordelais, en particulier de celles et de ceux qui franchissent quotidiennement la Garonne.

Ce pont étant situé intégralement sur le territoire de la commune de Bordeaux, il appartient à son Conseil Municipal d’arrêter un nom définitif. En mai 2012, Alain Juppé, Maire de Bordeaux, a proposé de l’appeler Pont Jacques Chaban-Delmas, mais la question reste ouverte. Tous les bordelais sont invités à alimenter la réflexion de la Commission de Viographie du Conseil Municipal qui se réunira à l’automne 2012, en répondant à un questionnaire en ligne, a-t-on appris le 26 juillet 2012.

Source : Ville de Bordeaux

La Communauté Urbaine de Bordeaux prépare un important plan de charge de l’eau

Le Bureau de la Cub s’est réuni le 10 mai 2012 sous la présidence de Vincent Feltesse. La question du nom du futur pont levant, actuellement en chantier sur la Garonne, a été rapidement évoquée, les élus présents s’accordant à ouvrir le débat sur les propositions respectives de Vincent Feltesse (Pont Toussaint Louverture) et Alain Juppé (Pont Chaban-Delmas).

Le dossier de l’eau va être au cœur de l’actualité des prochains mois et s’articuler en trois chapitres principaux.

  1. Les négociations avec les quatre candidats retenus pour la Dsp Asainissement seront pilotées par Jean-Pierre Turon et s’étaleront jusqu’à mi-juin 2012. Une communication en Bureau, présentant le choix de Vincent Feltesse est ensuite prévue mi-juillet 2012, avant la présentation d’une délibération en septembre 2012.
  2. Pour les nouvelles ressources, la Cub rendra les arbitrages sur les différents scénarios proposés à l’issue d’études dont le rendu est prévu à l’automne 2012 : pompage dans la nappe du Cénomanien (dans le Sud de la Gironde), prélèvement dans la Garonne, pompage dans la nappe de l’Oligocène (dans le secteur de Ste-Hélène).
  3. Concernant l’état de la ressource, après la sécheresse sévère de l’hiver 2010 et dans le contexte de l’arrêt des installations de Gamarde – pollution au perchlorate oblige – qui privent la Cub de près de 15 000 m3 d’eau par jour, la capacité du réseau est estimée à 193 000 m³ d’eau par jour. Elle permet aujourd’hui de faire face aux pics de consommation traditionnellement enregistrés en juin.

Forte d’un objectif de 15 % de parts de déplacements pour la bicyclette à l’horizon 2020, objectif inscrit au Plan Climat de la Communauté Urbaine de Bordeaux, la Cub souhaite se doter d’une boîte à outils complète pour les prochaines années, qui articule aménagements, services et actions de communication. Un document cadre chiffré sera soumis au Conseil de Cub de juillet 2012, puis décliné à l’échelle de chaque commune à l’automne 2012, grâce à un avenant aux contrats de co-développement.

Source : Cub

Pont Bacalan-Bastide, Pont « Toussaint Louverture » ou Pont « Chaban-Delmas » ?

Vincent Feltesse, Président de la Cub, a proposé hier, 19 mai 2012, au Maire de Bordeaux et aux élus du Bureau de la Cub de donner le nom de Toussaint Louverture au nouveau pont levant, actuellement en chantier sur la Garonne.

Un choix éminemment symbolique en ce 10 mai, journée commémorative de l’abolition de l’esclavage. Que le nom de ce nouveau franchissement sur la Garonne célèbre autant le combattant que la cause abolitionniste pour laquelle il s’engagea, constitue aussi une manière de renouer les fils d’une histoire qui n’a jamais été un long fleuve tranquille (sic).

Continuer la lecture de « Pont Bacalan-Bastide, Pont « Toussaint Louverture » ou Pont « Chaban-Delmas » ? »

Réaction de Michèle Delaunay à l’entrée d’Alain Juppé au Gouvernement

Michèle Delaunay a réagi, dès hier soir, 14 novembre 2010, à la nomination d’Alain Juppé comme Ministre d’État, Ministre de la Défense et des Anciens Combattants.

Après beaucoup d’efforts et d’offres de service répétées, Alain Juppé retourne là où il a passé la majorité de sa carrière politique et d’où il ne supporte pas d’être éloigné : à Paris et dans la proximité du pouvoir. C’est pour les bordelais qui ont cru à ses engagements de 2008 de ne plus jamais briguer un autre mandat que celui de Maire une interrogation, mais bien davantage une inquiétude après l’annonce qu’il continuera d’occuper sa fonction de premier magistrat. Ils gardent en effet un médiocre souvenir du triumvirat mis en place dans son dernier mandat par Jacques Chaban-Delmas.

Plus récemment et contrairement à ce qu’il cherche à faire croire, il a fallu attendre la dissolution et la venue enfin à plein temps d’Alain Juppé à Bordeaux en juin 1997 pour voir la machine municipale tourner à plein régime.

Le plus grave pourtant est ailleurs.

Alors que tant de français peinent à trouver un emploi et assistent impuissants à l’érosion continue de leur pouvoir d’achat, le seul sauveur, la surprise d’un remaniement qui tourne à la farce est justement celui qui détient le triste record de la rigueur, de la paralysie du pays et des plus grosses manifestations de revendication sociale, Alain Juppé.

Un homme sans parole, un bilan de premier ministre calamiteux, voilà l’homme providentiel d’un pouvoir de Droite qui n’en finit pas de sombrer. La précipitation d’Alain Juppé à rejoindre aujourd’hui ce gouvernement évoque celle de Kouchner ou de Lang l’année passée : la conscience d’avoir un destin national lui impose de ne pas tenir le bateau trop loin du gué.

Source : Cabinet Parlementaire de Michèle Delaunay (information directe)

Bordeaux commémore les dix ans de la disparition de Jacques Chaban-Delmas

Le 10 novembre 2000 disparaissait Jacques Chaban-Delmas. Pour commémorer ce dixième anniversaire, la Ville de Bordeaux présente une exposition de photographies à l’Hôtel de Ville, qui sera inaugurée par Alain Juppé demain, mardi 9 novembre 2010, à 17 h 15.

Vingt images d’archives en noir et blanc, retraceront, en format affiche, dans la cour de l’Hôtel de Ville, le long mandat municipal de Jacques Chaban-Delmas.

De la sortie de son premier conseil municipal en 1947, à la poignée de main passage de relais avec Alain Juppé en 1995, les photographies évoquent les multiples facettes de l’homme de la Nouvelle Société : le bâtisseur avec Mériadeck et le Pont d’Aquitaine, le sportif tennisman, rugbyman et supporter des Girondins de Bordeaux, l’humaniste marqué par l’action sociale et la concertation, le personnage international et ses rencontres avec John Fitzgerald Kennedy, Krouchtchev et la Reine Elisabeth II. Seront également diffusées des interviews vidéo de Jacques Chaban-Delmas.

Cette exposition sera ouverte au public jusqu’au 23 novembre 2010. L’entrée est libre.

Source : Ville de Bordeaux (information directe)