Michèle Delaunay et Vincent Feltesse veulent que la cession de l’immeuble « Castéja » soit revue

François Hollande s’était engagé durant sa campagne électorale à mettre gratuitement à disposition des collectivités territoriales les biens de l’État pour y construire des logements sociaux. Avec la volonté du nouveau Président de la République de les voir rapidement se concrétiser, Michèle Delaunay, Ministre Déléguée, et Vincent Feltesse, Député, ont attiré l’attention de Cécile Duflot, Ministre du Logement, sur la prochaine cession de l’immeuble Castéja, situé au cœur de la ville de Bordeaux.

Au regard du déficit de logements sociaux et de l’exigence de mixité de notre ville, tous les deux invitent Cécile Duflot à redéfinir les modalités de cession de cet ensemble immobilier afin de compléter l’offre de logements conventionnés dans ce quartier très central de Bordeaux.

Source : Cabinet Parlementaire de Vincent Feltesse (information directe)

Le groupe japonais Toray va s’implanter à Lacq

Le groupe japonais Toray a annoncé la construction, sur le site Induslacq, d’une unité de production de Pan, a-t-on appris aujourd’hui, 9 mars 20212. (Polymère très cohésif, le Pan est utilisé dans la fabrication de fibres textiles et comme précurseur de la fibre de carbone de haute qualité pour réaliser notamment des matériaux composites, ndr.) Ce projet, qui représente 130 millions d’investissement, devrait créer à terme 80 emplois directs. Le Conseil Régional d’Aquitaine, le Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques et la Cdc de Lacq s’engagent à soutenir ce projet à hauteur de quatre millions d’euros chacun.

Nous remercions Toray pour avoir fait le choix de Lacq. Nous remercions aussi les industriels et les partenaires syndicaux qui participent par la qualité de leur travail au dynamisme et à l’attractivité de ce territoire.

Cette implantation est une excellente nouvelle pour le bassin de Lacq pour trois raisons…

  1. La perspective de la création de 80 emplois directs en période de crise mondiale.
  2. La démonstration, une fois encore, de l’attractivité de notre territoire, lieu de recherche et d’innovation. Toray a préféré le bassin de Lacq à d’autres grands sites internationaux, et privilégié un environnement dédié à la chimie sur un bassin industriel compétitif.
  3. La construction de cette unité va conforter la vocation d’un bassin de Lacq spécialisé en chimie des matériaux et participer à l’équilibre économique de la plate-forme Induslacq après le départ de Total programmé fin 2013.

Le quinquennat de Nicolas Sarkozy et l’absence d’une véritable politique industrielle a conduit à la destruction de 450 000 emplois industriels, à travers des fermetures et des délocalisations d’usines en nombre. En dépit de ce contexte, le bassin de Lacq confirme qu’il est une terre de travail, d’industrie et de création de richesse.

Merci aux salariés, aux techniciens, aux ingénieurs, aux dirigeants de Toray pour avoir choisi le bassin de Lacq.

Martine Lignières-Cassou, David Habib, Georges Labazée, Alain Rousset

Source : Conseil Régional d’Aquitaine

Michèle Delaunay propose à Alain Juppé de débattre de l’élection présidentielle

Michèle Delaunay a écrit à Alain Juppé hier, 6 mars 2012, pour lui proposer un débat sur l’élection présidentielle.

Voici la teneur du communiqué de presse…

Candidats désignés par leur parti aux élections législatives, Alain Juppé et Michèle Delaunay sont l’un et l’autre porte-parole de leurs candidats respectifs à Bordeaux.

Les bordelais ont le droit de connaître les positions de chacun face aux propositions récentes de Nicolas Sarkozy et de François Hollande ceci en particulier après le discours de Bordeaux qui a marqué notre ville.

Michèle Delaunay propose aux Media locaux d’organiser un débat entre Alain Juppé et elle-même sur les projets présidentiels des deux principaux candidats, ceci, sous la forme qui leur paraîtra la plus opportune.

Elle fait également cette proposition à Alain Juppé lui-même.

Source : Cabinet parlementaire de Michèle Delaunay (information directe)

Financement de la ligne à grande vitesse, Alain Rousset a écrit à François Fillon aujourd’hui, 5 mars 2012

Dans un courrier adressé aujourd’hui, 5 mars 2012, à François Fillon, Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, réagit aux récentes annonces des Départements du Gers et du Lot-et-Garonne de retirer leur financement, et au courrier conjoint adressé hier au Premier Ministre par la Région Midi-Pyrénées, le Conseil Général de Haute-Garonne et la Communauté Urbaine du Grand Toulouse.

Le Président de la Région Aquitaine affirme sa détermination à voir aboutir ce grand projet envisagé comme un tout indissociable et s’interroge sur la pertinence du modèle de financement retenu.

Continuer la lecture de « Financement de la ligne à grande vitesse, Alain Rousset a écrit à François Fillon aujourd’hui, 5 mars 2012 »

Contraception, le Gouvernement constate, la Région Aquitaine agit

Naïma Charaï, Conseillère Régionale d’Aquitaine déléguée aux solidarités, à l’égalité femmes-hommes et à la lutte contre les discriminations, a réagi au rapport gouvernemental publié le 16 février 2012 sur la contraception des mineures, en soulignant que si ce rapport pointe une réalité, il risque de ne pas s’accompagner de moyens suffisants, alors qu’en face des collectivités s’investissent déjà fortement dans ce domaine, comme la Région Aquitaine avec le Pass Contraception.

Après une campagne de sensibilisation lancée en 2010, les élus régionaux ont entériné le 19 décembre 2011 la création du Pass Contraception, dans une Aquitaine qui est au cinquième rang national pour les grossesses non désirées, avec 13,1 Ivg pour 1000 femmes de 15 à 49 ans, en progression chez les mineures.

Continuer la lecture de « Contraception, le Gouvernement constate, la Région Aquitaine agit »

La Région Aquitaine dénonce un « démantèlement éducatif »

Anne-Marie Cocula, Vice-Présidente du Conseil Régional d’Aquitaine en charge de l’éducation, a exprimé, le 17 février 2012, lors du Conseil Académique de l’Éducation Nationale, le vif mécontentement des élus de la majorité régionale face à la carte des formations pour l’année 2012-2013. Elle a dénoncé un démantèlement éducatif entraînant une grande vulnérabilité des lycées et en particulier, des lycées professionnels.

Fidèle à une position régionale exprimée dès 2008, la Vice-Présidente a décrit une situation considérablement aggravée avec une accélération des suppressions de postes d’enseignants et un abandon de leur formation détaillé dans un récent rapport de la Cour des Comptes. Elle a souligné le danger de fragilisation des établissements et l’accroissement des inégalités entre les territoires dont pâtissent non seulement les jeunes et leurs familles mais également le tissu économique.

Anne-Marie Cocula a déploré également que le Conseil Régional d’Aquitaine n’ait pas été associé à l’élaboration de la carte des formations professionnelles, malgré l’importance de ses financements et le fait que la recherche constante des équilibres territoriaux et d’une adéquation entre les activités économiques et l’offre de formations sont au cœur de ses compétences. De même, le Conseil Régional d’Aquitaine n’a pas été entendu par le rectorat quand il s’est fait écho des inquiétudes des établissements.

Plus que jamais, nous critiquons une gestion annuelle et comptable des formations et nous plaidons avec force pour une vision à moyen terme de l’aménagement éducatif du territoire régional, a souligné la Vice-Présidente du Conseil Régional d’Aquitaine. À l’heure où la jeunesse française est touchée de plein fouet par la crise et le chômage, à l’heure où les collectivités territoriales ont tant investi dans l’outil de formation, nous attendons de l’État un engagement à la hauteur de leurs efforts, et surtout, des besoins de la jeunesse, gage d’avenir.

Source : Conseil Régional d’Aquitaine

« Initiative d’Excellence de Bordeaux », la Région Aquitaine entre satisfaction et inquiétude

À l’occasion de la signature de l’Initiative d’Excellence de Bordeaux aujourd’hui, 3 février 2012, à Bordeaux, par le Premier Ministre, Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, tient à féliciter à nouveau les universités et écoles de l’Université de Bordeaux pour leur sélection dans cet appel à projets pourvu d’une dotation de 700 millions d’euros.

Ce succès consacre la qualité des recherches menées sur le site, ainsi que la forte mobilisation des chercheurs et enseignants-chercheurs. Il conforte également la politique volontariste menée par la Région Aquitaine, depuis 1998, pour accompagner le développement et la structuration de la communauté académique : appels à projets, chaires d’excellence pour inciter les chercheurs de haut niveau à venir s’installer en Aquitaine, accompagnement de grands projets structurants (Iecb, 13,8 millions d’euros d’aide régionale), l’Isvv (18 millions d’euros d’aide régionale) ou encore le projet Petal (25 millions d’euros d’aide régionale)… constituent les dispositifs mis en place pour accompagner l’émergence des nouvelles équipes et aujourd’hui la reconnaissance de leur excellence !

Cependant, ce succès ne doit pas occulter la réalité actuelle du financement de l’enseignement supérieur et de la recherche en France. Alors que le Premier Ministre vient d’annoncer, ce matin, 3 février 2012, cinq nouveaux campus de rang mondial, on observe une tension budgétaire sans précédent affectant les universités françaises et les organismes de recherche, au premier rang desquels le Cnrs, et pour nous, en Aquitaine, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.

Voici quelques exemples concrets…

  • L’Opération Campus, seulement 57 millions d’euros d’opérations engagées, alors que le Gouvernement annonçait cinq milliards d’euros (source : rapport de la Mission d’Évaluation et de Contrôle de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale).
  • le Programme National des Investissements d’Avenir et son effet d’annonce de 22 milliards d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche. En Aquitaine, la dotation Idex Bordeaux de 700 millions d’euros, placée au Trésor, générera en réalité, une rémunération de 23,9 millions d’euros par an pendant dix ans, soit un financement global de 239 millions d’euros. Parlons vrai, ce sont les intérêts !

Sur le même périmètre, la Région Aquitaine investit plus de 35 millions d’euros par an, soit 1,5 fois l’apport de l’État à l’Idex.

Mécaniquement, force est de constater que les investissements d’avenir ne pourront se faire sans la contribution des collectivités et plus singulièrement celle des Régions. Dès lors, pourquoi ne sont-elles pas associées à leur gouvernance ?

Le redressement industriel et technologique de la France suppose une immersion totale dans le tissu local de la recherche, de l’industrie et de la formation. Il suppose également d’inventer de nouveaux systèmes de gouvernance, modernes et innovants qui favorisent la fertilisation croisée à différentes échelles : État – Régions, Universités – Instituts de recherche (Cea, Inra, Inria, Inserm), grandes écoles (Ipb, Sciences Po Bordeaux)…

Ne peut-on pas jouer la synergie et partager des stratégies communes pour construire la compétitivité à long terme de la France ?

L’investissement de l’enseignement supérieur et de la recherche est vital pour l’avenir de la France et de nos régions, et mérite un soutien constant et ambitieux, bien sûr géré de façon rigoureuse mais à la hauteur de l’enjeu qu’il représente pour la France. Cet investissement doit permettre l’entrée de la France dans la société de la connaissance, par une élévation du niveau de formation des jeunes s’appuyant sur un dispositif d’enseignement équitable et performant.

Source : Conseil Régional d’Aquitaine

Revue de « Tweets » du 25 novembre 2011

http://twitter.com/#!/adriengaboulaud/status/139958337885323264

http://twitter.com/#!/Patrick_Gilles/status/139971324234825729

http://twitter.com/#!/villedebordeaux/status/140027018480857088

http://twitter.com/#!/Vivexpo/status/140027504525180928

http://twitter.com/#!/lz4bleu/status/140055764143308801

http://twitter.com/#!/aqui_fr/status/140116869117001728

http://twitter.com/#!/Lesbonstuiss/status/140125347655073792

Revue de « Tweets » du 24 novembre 2011

http://twitter.com/#!/biggaynouvelles/status/139442590280978432

http://twitter.com/#!/f_inter_bdx/status/139553325086556160

http://twitter.com/#!/WebDyrFR/status/139556839674228736

http://twitter.com/#!/africonseil/status/139611055528747008

http://twitter.com/#!/axtis94/status/139639854362402816

http://twitter.com/#!/Mathete_/status/139661749350703104

http://twitter.com/#!/lci/status/139757185872830465

http://twitter.com/#!/partisocialiste/status/139763950593130496

Revue de « Tweets » du 23 novembre 2011

http://twitter.com/#!/aqui_fr/status/139086387558354944

http://twitter.com/#!/entrepriseurope/status/139301051349213184

http://twitter.com/#!/bodinmax/status/139318979851337729

http://twitter.com/#!/manulasnier/status/139333748046049281

http://twitter.com/#!/AssociationICI/status/139355564391149569

http://twitter.com/#!/f_inter_bdx/status/139374994802212864

http://twitter.com/#!/Camillecologirl/status/139382581476077569

http://twitter.com/#!/Regiondefrance/status/139399304786874368