Vincent Feltesse veut que la métropole de Bordeaux soit une vitrine du haut débit

Avec sa récente prise de compétence partielle en matière d’aménagement numérique, la Cub vise à assurer une égalité de service dans le territoire, en garantissant notamment un débit minimal de deux Mb par seconde aux 15 500 foyers de l’agglomération qui ne bénéficient pas d’un accès Internet Hd, a-t-on appris hier, 12 avril 2012.

Un plan communautaire de résorption des zones mal desservies en Hd d’ici fin 2013 a été élaboré à cet effet…

  • Déploiement de la fibre optique

    La Cub travaille ainsi avec France Telecom – Orange pour couvrir prioritairement en fibre optique certaines zones mal desservies. Il s’agit d’une première nationale pour l’opérateur historique habitué à déployer la fibre à partir des centres urbains. En effet la priorisation de certains quartiers pavillonnaires en parallèle des quartiers de l’hyper-centre résulte de la volonté de la Cub d’engager une démarche volontariste vis-à-vis de foyers pénalisés depuis trop longtemps. Les travaux ont ainsi débuté à Mérignac, Talence et Le Bouscat et vont prochainement démarrer à Pessac, Bègles, Bruges et Cenon. Les premiers raccordements seront opérationnels à Mérignac dès la fin de l’année. L’ensemble des communes de la Cub est concerné par le déploiement de la fibre optique selon un calendrier échelonné par l’opérateur pour une couverture totale du territoire achevée d’ici 2020.

  • L’aide à l’acquisition d’antennes satellites par les usagers ne pouvant bénéficier, à moyen terme, d’une autre solution technique pour accéder au Hd. À compter du 1er juillet 2012, ces derniers pourront recevoir une aide de 400 euros, en dédommagement de l’achat d’une antenne et de son installation (la délibération a été présentée en conseil communautaire aujourd’hui, 13 avril 2012).
  • La montée en débit sur le réseau actuel (le réseau en fils de cuivre) de France Telecom – Orange : un appel d’offres sera lancé avant l’été 2012 afin que chaque habitant de l’agglomération puisse bénéficier d’un débit d’au moins de deux Mb par seconde par foyer.

Source : Cub (information directe)

Du Très Haut Débit à Morcenx, une initiative publique unique en France

Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, et Jean-Claude Deyres, Maire de Morcenx, participeront à l’inauguration du réseau de fibre optique Romex, le lundi 2 avril 2012, à Morcenx.

En 2001, confrontée à l’absence d’initiative privée des opérateurs en milieu rural, la Commune de Morcenx décide de développer un réseau de fibre optique. Via une régie communale, elle lance le projet Romex, qui propose aux services publics, aux entreprises et aux particuliers le Thd.

Dix ans plus tard, 1400 sites sont éligibles sur la commune (soit plus de la moitié des foyers morcenais, les zones d’activité et les zones industrielles ainsi que tous les bâtiments publics), offrant aux acteurs du territoire l’accès à tous les services actuels (internet à 100 Mb, téléphonie illimitée, télévision en haute définition et en trois dimensions – techologie qui va mourir avant même de se répandre ! ndr -, vidéos…) et anticipant les usages futurs de plus en plus consommateurs de débit.

Cette initiative publique pourrait être assez largement reproductible et fait figure de modèle aux collectivités situées dans les zones Blanches afin d’éviter la fracture numérique et de favoriser l’arrivée de services Thd classiques Triple Play.

En finançant ce réseau à hauteur de 375 000 euros, le Conseil Régional d’Aquitaine confirme sa volonté d’accompagner ces initiatives et se prépare à en assurer la cohérence au niveau régional sous la forme d’un guichet unique valorisant l’action publique.

Depuis 2000, la Commune de Morcenx a installé des fourreaux techniques vides lors des travaux de voirie, lui permettant de réaliser des économies lors de travaux de génie civil par effet de mutualisation (près de 80% des coûts de déploiement du Thd sont liés aux travaux de génie civil).

Morcenx a ensuite créé une régie destinée à gérer ces fourreaux et à y intégrer la fibre optique Noire, c’est-à-dire non activée. Ce dispositif d’ensemble a permis chaque année à la commune de programmer ou non le déploiement d’infrastructures à même d’accueillir le Thd dans un quartier supplémentaire, une zone d’activité, un équipement public… en fonction de ses priorités et de ses capacités budgétaires.

Grâce à ses fourreaux, la commune de Morcenx a, dans un premier temps, favorisé l’arrivée de nouveaux opérateurs sur son territoire afin que particuliers et entreprises puissent bénéficier d’offres de services Hd concurrentes. Dans un second temps, elle a pu raccorder en Thd ses sites administratifs, des zones d’activités, le lycée et, aujourd’hui, ses administrés.

Source : Conseil Régional d’Aquitaine

Bordeaux est en pointe sur les services mobiles sans contact

À l’occasion de la Semaine Digitale de Bordeaux, qui commence aujourd’hui, 23 mars 2012 et se terminera le dimanche 1er avril 2012, la Ville de Bordeaux va mettre la lumière sur les services mobiles sans contact Nfc (Communication en champ proche), et montrer son avance dans ce domaine. Après avoir été labellisée par le Ministère de l’Économie (Le Ministre de l’Industrie, Éric Besson, a annoncé , mercredi 21 mars 2012, que le Gouvernement allait soutenir les projets de développement de services pour mobiles sans contact de neuf villes, à commencer par Bordeaux) Territoire leader du mobile sans contact en 2011, Bordeaux reste positionnée comme chef de file du développement de cette technologie et a mobilisé de nombreux partenaires. L’objectif est de déployer toute une gamme de services aux habitants, pour leur simplifier la ville.

Continuer la lecture de « Bordeaux est en pointe sur les services mobiles sans contact »

Le Diaconat de Bordeaux lance l’opération « Numéclic »

La Fondation Orange a retenu le Diaconat de Bordeaux, à l’issue de son appel à projets Solidarité Numérique et a reçu 30 000 euros, a-t-on appris le 27 janvier 2012. Afin de participer à la réduction de la fracture numérique, particulièrement présente chez les personnes en situation de précarité, le Diaconat de Bordeaux a élaboré avec la Ville de Bordeaux le projet Numéclic. Son objectif est de rendre l’outil Multimedia plus accessible aux personnes en situation précaire. Le Diaconat de Bordeaux a fait appel aux services de 10h11, spécialisée notamment dans la formation aux usages numériques. Le projet Numéclic vise à faciliter la découverte des technologies numériques et leurs accès. Depuis le début du mois de janvier 2012, les personnes accompagnées par les services du Diaconat de Bordeaux sont invitées à découvrir la culture numérique lors de différents ateliers.

Le Diaconat de Bordeaux s’est équipé de sept ordinateurs portables et a programmé des ateliers jusqu’au 20 mars 2012. 40 personnes bénéficient des heures de formation dispensées par les dirigeants de 10h11. Ces ateliers ont lieu au sein des deux Maisons Relais de l’association (Sichem à Bordeaux le vendredi après-midi et Béthel à Pessac le mardi matin). Une salle a également été louée pour l’occasion au 32, rue du Commandant Arnould (le lundi après-midi) à Bordeaux.

Le prochain atelier se déroulera le 3 février 2012, de 14 h 00 à 17 h 00, à la Maison Relais Sichem, située 16 rue Saint-Vincent-de-Paul.

Deux types d’ateliers sont organisés…

  1. Des ateliers dédiés aux usages numériques et à la recherche d’emploi sur Internet

    Les participants travaillent sur la découverte de la culture numérique, la mise en ligne de leurs curriculum vitæ ou de leurs papiers d’identité et à la création d’une adresse électronique afin d’optimiser la recherche d’emploi et l’insertion professionnelle.

  2. Des ateliers autour de la narration de soi

    Les participants créent une page personnelle en ligne afin de valoriser leur personnalité. Ils évoquent des sujets libres qui leur tiennent à cœur (passion, loisir, création artistique…). Ces pages personnelles seront rassemblées sur un site entièrement dédié au projet.

Source : Ville de Bordeaux (information directe)

Le Conseil Général de la Gironde a publié un « Livre Blanc » sur le haut débit

Le Conseil Général de la Gironde s’est engagé dans le déploiement d’une infrastructure de réseau à haut débit. Pour autant, l’aménagement numérique du territoire girondin ne repose pas uniquement sur les infrastructures d’accès. Le département s’est engagé dans une politique numérique à travers le Pacte Numérique Girondin lancé en septembre 2011, qui s’articule autour d’actions destinées à développer les trois domaines numériques que sont les infrastructures, les services et les usages.

Continuer la lecture de « Le Conseil Général de la Gironde a publié un « Livre Blanc » sur le haut débit »

Bordeaux, « Cité Digitale », est en pointe sur le « Near Field Communication »

Très engagée en matière d’innovation numérique, la Ville de Bordeaux a répondu récemment à l’appel à projet du Gouvernement en faveur du déploiement de services mobiles sans-contact Nfc, c’est-à-dire dans la langue de Molière communication en champ proche. Après avoir été labellisée cette année par le Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie Territoire leader du mobile sans-contact, Bordeaux s’est positionnée en chef de file du développement de cette technologie et a mobilisé de nombreux partenaires. L’objectif est de déployer toute une gamme de services aux habitants, pour leur simplifier la ville.

Aujourd’hui, mercredi 7 décembre 2011, à l’initiative de la Ville de Bordeaux, l’ensemble des partenaires, industriels et collectivités, s’est réuni pour la première fois afin d’échanger et de partager expérience et expertise dans le déploiement de ces services innovants.

Implantée sur un téléphone, une clé Usb ou une simple carte, la puce Nfc permet, par exemple, en l’approchant d’une borne ou d’une étiquette adaptées, de payer sans contact le stationnement, de valider un trajet en tramway, d’accéder à une voie piétonne ou encore de consulter une information publique. La Ville de Bordeaux s’est engagée très tôt dans une expérimentation de services sans contact, en adaptant sa carte Bordeaux ma Ville désormais équipée d’une puce Nfc et en dématérialisant ces services. Depuis mars 2011, les bordelais peuvent accéder aux piscines et à la patinoire, en approchant d’un simple geste l’un des supports près d’une borne ou d’un tourniquet.

L’appel à projet du Gouvernement témoigne d’un volontarisme français sur ce sujet, permettant d’accélérer le déploiement du Sans contact. Pour répandre cet usage et proposer aux habitants dès 2012 une large gamme de services, la Ville de Bordeaux a fédéré de nombreux partenaires : Cub, Office de Tourisme de Bordeaux, banques, opérateurs de téléphonie mobile, acteurs locaux et industriels. La démarche complète et l’expérience de Bordeaux ont intéressé d’autres villes et agglomérations engagées en France dans ce déploiement (Caen, Marseille, Metz, St-Jean de Luz, Strasbourg, Toulouse). Pour poursuivre l’impulsion de cette dynamique, Bordeaux lancera au cours de sa deuxième Semaine Digitale de Bordeaux qui se déroulera du 23 mars au 1er avril 2012, un Bouquet Nfc déployé dans toute la ville.

Source : Ville de Bordeaux (information directe)

Revue de « Tweets » du 25 novembre 2011

http://twitter.com/#!/adriengaboulaud/status/139958337885323264

http://twitter.com/#!/Patrick_Gilles/status/139971324234825729

http://twitter.com/#!/villedebordeaux/status/140027018480857088

http://twitter.com/#!/Vivexpo/status/140027504525180928

http://twitter.com/#!/lz4bleu/status/140055764143308801

http://twitter.com/#!/aqui_fr/status/140116869117001728

http://twitter.com/#!/Lesbonstuiss/status/140125347655073792

Revue de « Tweets » du 18 novembre 2011

http://twitter.com/#!/itaste_feed/status/137250860412583936

http://twitter.com/#!/pictolog/status/137271630396276736

http://twitter.com/#!/micheledelaunay/status/137302532866326529

http://twitter.com/#!/Florencehivert/status/137423875796512768

http://twitter.com/#!/MCervennansky/status/137426832898269184

http://twitter.com/#!/arnaud_thurudev/status/137443468246138880

http://twitter.com/#!/MDEBORDEAUX/status/137445392664117248

http://twitter.com/#!/GrandPavois/status/137456323506880512

http://twitter.com/#!/sophiemolines/status/137466258017882112

http://twitter.com/#!/SO_Bordeaux/status/137489841683312640

http://twitter.com/#!/CCIdeBordeaux/status/137550970975559680

Un schéma directeur territorial d’aménagement numérique va être réalisé dans les Landes

Les élus régionaux d’Aquitaine, réunis en Commission Permanente le 17 octobre 2011, ont décidé d’apporter leur soutien au projet de Sdtan du Département des Landes.

Conscient que le développement des infrastructures numériques est un enjeu fort d’attractivité et de compétitivité pour le territoire, le Département des Landes souhaite mener une réflexion approfondie en matière d’aménagement numérique de l’ensemble du territoire du département et lancer la réalisation d’un Sdtan.

Face à la limitation des annonces de déploiement des réseaux des opérateurs de télécommunications aux zones les plus attractives, le Conseil Général des Landes souhaite disposer d’éléments d’aide à la décision répondant à cet objectif de développement aménagé du Thd.

Ce Sdtan devra permettre aux décideurs d’examiner l’ensemble des scénarios possibles et réalisables pour disposer des leviers à actionner au profit de l’attractivité et la compétitivité du territoire par le Thd.

Dans le cadre du soutien de la Région Aquitaine aux collectivités territoriales pour leurs projets de Thd comme dans son programme cadre Thd du Conseil Régional d’Aquitaine, une aide est apportée au cgla: pour soutenir sa décision de réaliser le Sdtan.

Source : Tic Aquitaine

1060 kilomètres de fibre optique ont été installés depuis juin 2009 en Gironde grâce au Conseil Général

Mardi 13 octobre 2011, Anne-Marie Keiser, Vice-Présidente du Conseil Général de la Gironde en charge du déploiement des réseaux et des services numériques et relations aux usagers, s’est rendu aux Rencontres Internationales des Partenariats Publics-Privés, au Palais des Congrès, à Paris. Elle y a reçu le Prix des des Partenariats Publics-Privés Projet qui a été attribué au Conseil Général de la Gironde pour la signature du contrat de partenariat pour le Hd, en 2009.

Les Prix des des Partenariats Publics Privés ont pour objectif, entre autres, de saluer les projets novateurs et audacieux qui sont mis en place grâce à des partenariats publics-privés. Chaque année, une dizaine de récompenses sont remises, cinq prix Individuels et cinq prix Projets.

Le Conseil Général de la Gironde obtient ce prix pour le contrat de partenariat public-privé signé avec France Telecom – Orange en juin 2009 pour la mise en œuvre du projet Gironde Numérique.

En 15 mois, 107 Nrazo ont été installés sur l’ensemble du territoire girondin, permettant ainsi la résorption des zones Blanches en Adsl. Concernant le Thd, c’est-à-dire le raccordement à la fibre optique, 251 sites girondins ont été reliés à ce jour (83 zones d’activités et 168 sites publics).

Gironde Numérique a mis en service un réseau de 1060 kilomètres de fibre optique offrant un débit de quatre Mb à uin Gb aux points raccordés.

Achevée en juillet 2011, la première étape de ce projet d’envergure, le plus important en Aquitaine en matière de numérique, a donné l’accès au Hd à tous les girondins, résorbant ainsi les zones non couvertes et l’amélioration du débit dans d’autres zones.

Source : Conseil Général de la Gironde