Michel Vayssié devient Directeur Général des Services de la Communauté Urbaine de Bordeaux

Vincent Feltesse, Président de la Cub, a décidé de promouvoir Michel Vayssié au poste de Directeur Général des Services de la Cub, a-t-on appris aujourd’hui, 16 juillet 2012. Actuellement Directeur Général Adjoint en charge du pôle de l’administration générale, ce dernier prendra ses fonctions le 1er août 2012, et succèdera donc à Éric Delzant, qui vient d’être nommé Préfet de la région Auvergne, Préfet du Puy-de-Dôme.

Ancien élève de l’Ena, promotion Cyrano de Bergerac, aujourd’hui âgé de 52 ans, Michel Vayssié a notamment exercé les fonctions de magistrat de chambre régionale des comptes, puis orienté sa carrière dans l’administration des collectivités territoriales, occupant successivement les postes d’Inspecteur général en Essonne, puis de Directeur Général Adjoint au Conseil Général du Pas-de-Calais.

Michel Vayssié avait intégré les cadres de la Cub, en qualité de Directeur Général Adjoint, le 1er janvier 2010. Dans ce cadre, il s’est particulièrement impliqué dans la réorganisation des services, l’évolution des compétences de la Cub, la mise en place d’un véritable dialogue social.

Vincent Feltesse, qui a fait le choix d’une promotion interne, a décidé d’assigner au nouveau Directeur Général des Services trois objectifs majeurs :

  1. conforter l’organisation territoriale de la Cub pour plus de proximité avec les habitants et les communes,
  2. positionner la Cub comme partenaire et acteur majeur du territoire,
  3. réussir les grands chantiers métropolitains (préparer le passage à la régie de eau et de l’assainissement, troisième phase du tramway…).

Source : Cub (information directe)

Vincent Feltesse se félicite de la nomination d’Éric Delzant comme Préfet de la Région Auvergne

Vincent Feltesse, Président de la Communauté urbaine de Bordeaux, a adressé ses félicitations les plus chaleureuses à Éric Delzant, qui a été nommé le 11 juillet 2012, en Conseil des Ministres, Préfet de la région Auvergne, Préfet du Puy-de-Dôme.

Souhaitant un plein succès à Éric Delzant dans ses nouvelles fonctions, Vincent Feltesse tient à saluer les qualités humaines et professionnelles de ce haut fonctionnaire très attaché au service public. Le Président de la Cub ne peut, à ce titre, qu’approuver le retour de ce dernier dans le rang préfectoral, nomination légitime au regard de ses compétences et de son parcours professionnel.

Éric Delzant avait pris ses fonctions de Directeur Général des services de la Cub le 1er septembre 2009. Impliqué dans tous les grands chantiers de la Cub – économie, urbanisme, transports, eau et assainissement… – il a notamment contribué à adapter la Cub aux défis d’une agglomération en plein mutation, à mettre en adéquation les moyens et ambitions du nouveau projet métropolitain porté par les élus, tout en portant la volonté d’une plus grande proximité de l’institution. Il a particulièrement réussi, à cet égard, la mise en place de la nouvelle organisation communautaire, chantier de plus de deux années.

Source : Cub

La Communauté Urbaine de Bordeaux apporte des précisions sur le fonctionnement des marchés publics

L’article paru le 21 février 2011 dans Sud Ouest, Les dessous obscurs du marché du tram, laissant supposer – au minimum – une absence de rigueur de la Cub dans la gestion des marchés publics, Vincent Feltesse, Président de la Cub, a immédiatement entendu faire valoir qu’un certain nombre de procédures de contrôle ont été mises en place depuis plusieurs années, visant à améliorer en interne la gestion de la commande publique, notamment grâce aux mesures suivantes :

  • création d’une Inspection Générale et de l’Audit en 2006 ;
  • renforcement de la Direction des Marchés, interdiction des marchés dits autonomes des services, création d’une Commission d’Appels d’Offres unique et certification Iso des procédures en 2007 ;
  • normalisation depuis du fonctionnement de la Commission d’Appels d’Offres et harmonisation des critères de jugement des offres…

Dans la continuité des mesures déjà prises et dans le contexte particulier de l’enquête en cours du juge d’instruction lyonnais Philippe Duval-Molinos, Vincent Feltesse confirme, par ailleurs, qu’il a demandé à Éric Delzant, Directeur Général des Services, des propositions en matière de renforcement des contrôles sur l’exécution des marchés publics.

Source : Cub

Le logement priorité de l’année 2011 pour la Communauté Urbaine de Bordeaux

Après avoir ouvert la réunion du Bureau de la Cub, hier, 3 février 2011, Vincent Feltesse,est revenu sur l’affaire dite des Pavés et l’enquête visant des faits qualifiables d’abus de biens sociaux et de blanchiment, instruite par le juge lyonnais Philippe Duval-Molinos.

Après une perquisition qui s’est déroulée le 7 décembre 2010, deux fonctionnaires de la Cub ont fait l’objet d’une mesure de garde à vue dans les locaux bordelais de la douane judiciaire. L’un d’entre eux a été remis en liberté, le deuxième a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Conformément au statut de la fonction publique, la protection fonctionnelle a été accordée à ces deux agents, qui bénéficient évidemment à ce stade de la présomption d’innocence. Par ailleurs, des mesures d’accompagnement aux agents et à leurs familles seront mises en œuvres si nécessaire, et Vincent Feltesse a déjà reçu l’un des deux agents.

Continuer la lecture de « Le logement priorité de l’année 2011 pour la Communauté Urbaine de Bordeaux »

Les services de l’abattoir de Bordeaux fermeront en 2011

Réuni sous la présidence de Vincent Feltesse le 28 mai 2009, le Bureau de la Cub a acté, à une large majorité, le principe d’une libération du site de l’abattoir, quai de Paludate, à échéance de la fin de l’année 2011. Cette décision avait été validée depuis plusieurs mois, dans le contexte de l’aménagement de la Lgv Paris – Bordeaux et du remodelage du quartier Saint-Jean – Belcier.

Sur la question de la réalisation d’un nouvel outil, les élus communautaires font le constat de l’absence de proposition alternative des opérateurs. L’étude de faisabilité commandée au cabinet Adiv par la Chambre d’Agriculture de la Gironde et présentée aux différents partenaires en avril 2009 – professionnels, Conseil Régional d’Aquitaine, Conseil Général de la Gironde, Chambre d’Agriculture de la Gironde – confirme que ces derniers ne souhaitent pas s’engager dans la construction d’un équipement traitant quelque 3000 tonnes par an. À l’exception de la filière ovine et d’éleveurs en vente directe, dont l’activité pèse entre 600 et 800 tonnes, ils ont, en effet, pour la plupart, trouvé des solutions de repli.

Continuer la lecture de « Les services de l’abattoir de Bordeaux fermeront en 2011 »