Martignas-sur-Jalle devrait intégrer la Communauté Urbaine de Bordeaux dès 2013

Le Bureau de la Cub s’est réuni, le 21 juin 2012, sous la présidence de Vincent Feltesse. Le Président de la Cub est, à cette occasion, revenu sur le calendrier d’adhésion de la commune de Martignas-sur-Jalles à la Cub, en précisant que la procédure était engagée pour une intégration dès 2013. Le Conseil de Cub gagnerait alors un élu supplémentaire et totaliserait 121 élus.

Concernant le mode de gestion du service public des transports, le contrat avec Keolis arrive à expiration fin 2014. Or, le calendrier est serré, avec des procédures de consultation et de mise en place du service, plus ou moins longues et complexes, selon les options retenues. Après la séquence de concertation qui s’est déroulée en début d’année 2012 et une réflexion menée par un groupe d’élus ad hoc, le Bureau de la Cub s’accorde, à une large majorité, sur le principe d’une nouvelle procédure de Dsp. Ce choix est pour partie dicté par les avantages financiers et fiscaux de cette formule. Cependant, la possibilité d’un recours au savoir-faire technique des opérateurs présents sur le marché a également pesé dans la balance. Cette option sera soumise à l’approbation du Conseil de Cub, le 13 juillet 2012.

Les grands élus de la Cub ont également décidé d’approuver les conclusions du groupe de travail qui s’est réuni à six reprises, sous la présidence de Françoise Cartron et confirmé leur engagement à réaliser une nouvelle salle, ayant vocation à accueillir des spectacles de variété, mais également sportifs. Une délibération de principe sera, à cet égard, votée en juillet 2012.

Si le cahier des charges reste évidemment à affiner, ce nouvel équipement aura pour objet de préserver une polyvalence d’usages et permettre des spectacles s’organisant autour de salles en arène ou en U, ou de scènes frontales. Il est également proposé de confier la réalisation et l’exploitation de cet équipement d’agglomération à un opérateur privé, par le biais d’une concession de travaux publics. Le candidat se rémunérera via l’exploitation de la salle, la Cub souhaitant limiter sa participation, dans un environnement économique contraint, à une enveloppe de 35 à 40 millions d’euros Ht. La localisation de cet équipement à Floirac, au débouché du Pont Jean-Jacques Bosc, recueille, enfin, une majorité de suffrages.

Source : Cub