Le logement des jeunes et les lycées restent des priorités pour la Région Aquitaine

Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, et les élus régionaux se sont réunis en Commission Permanente le lundi 11 juillet 2011 à l’Hôtel de Région et ont voté 424 dossiers pour un montant total de 108 050 301,61 euros.

À l’heure où la Région Aquitaine a franchi un premier cap en atteignant ses objectifs en matière de logement étudiant (réalisation de plus de 7300 places en construction et en rénovation), il s’agit d’inscrire l’action régionale dans un cadre élargi avec le projet pour la jeunesse Une formation – un emploi – un logement du mandat. À ce titre, si les opérations de requalification des cités universitaires se poursuivent, la Région engage également de nouvelles opérations de construction de logements pour l’ensemble des jeunes, au-delà des seuls étudiants. La rénovation des lycées fait aussi partie de cette démarche de qualité des équipements destinés aux jeunes, avec des efforts importants en matière de maîtrise de l’énergie, rejoignant les objectifs du Défi Aquitaine Climat.

Exemplaire en matière de logement étudiant, la Région poursuit la rénovation des cités universitaires

L’accélération du programme de requalification des cités universitaires traditionnelles constitue un enjeu prioritaire pour harmoniser les conditions de vie des étudiants, pour promouvoir l’égalité des chances et pour renforcer l’attractivité des sites d’enseignement supérieur aquitains, et plus particulièrement des campus de Pessac – Talence – Gradignan et de Pau.

Dans ce cadre, la Région Aquitaine participe à la requalification du bâtiment C du Village 3 du campus de Pessac – Talence – Gradignan, dont il constitue la plus grosse cité universitaire avec 911 places. Le programme permettra de réaliser 133 logements rénovés et de diversifier l’offre de logement, avec 92 chambres de 9 m2, 36 studettes de 14 m2 et cinq studios de 18 m2 pour les personnes à mobilité réduite. Mobilier neuf sur mesure, Thd, Hpe… assureront notamment des conditions de vie optimales aux futurs résidents. Pour y parvenir, l’aide régionale se monte à 632 100 euros.

Deux nouvelles résidences pour les jeunes en Gironde

La Région Aquitaine élargit son action pour le logement étudiant à l’ensemble des jeunes aquitains, avec le souci de donner aux jeunes les moyens de s’accomplir et d’accéder à l’autonomie. Elle soutient ainsi la réalisation de deux nouvelles résidences destinées aux jeunes…

  1. Aquitanis construit une résidence sociale de 50 places à St-Médard-en-Jalles, dont dix places seront réservées aux jeunes en formation et en mobilité. Située dans le centre-ville, cette résidence étendue sur 1580 m2 comprendra 30 T1, 18 T2 et deux T3, une salle de détente et une buanderie. La Région Aquitaine contribue à ce projet à hauteur de 70 000 euros.
  2. Clairsienne construit un Fjt de 70 places à Blanquefort, répondant aux besoins des jeunes salariés des zones d’activité tertiaires et industrielles de Blanquefort, ainsi que des jeunes en formation au Cfa du Btp, au Cfa agricole, au Lycée des Métiers et au Lycée Jean Monnet. Avec six bâtiments sur 1321 m2, elle offrira dix T1, 23 T1 prime (?, ndr), dix T1 bis, quatre T2 et trois T3, ainsi qu’une salle de détente, un espace de cuisine, une laverie et une salle d’informatique. La Région Aquitaine apporte un financement de 516 250 euros à ce projet.

Des conditions d’études optimales, la maîtrise de l’énergie au menu de la rénovation des lycées

La Région s’est engagée à réduire de 20 %, à l’horizon 2015 par rapport à 2004, les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre. Dans ce sens, et afin de poursuivre la mise en œuvre11/07/ du Plan régional pour l’amélioration de la performance énergétique du patrimoine des lycées publics d’Aquitaine, la Région Aquitaine mène plusieurs opérations en Dordogne et dans les Landes, notamment…

  • Au Lycée Chardeuil, à Chardeuile, en Dordogne, un financement régional de 700 000 euros permettra de réaliser une opération de substitution énergétique, avec le passage du chauffage au fuel au chauffage au bois dans tout l’établissement. Cette évolution permettra à la fois de soutenir la filière du bois à travers le recours aux ressources en bois locales, et de diminuer l’empreinte carbone du lycée. Les émissions de Co 2 (dioxyde de carbone) passeront de 620 à 200 tonnes par an au maximum. Une consommation énergétique plus vertueuse est ainsi mise en place.
  • Au Lycée Saint-Exupéry, à Parentis-en-Born, dans les Landes, la Région investit 170 000 euros pour une autre opération de substitution énergétique du gaz par la géothermie. La chaleur de nappes d’eau proches de l’établissement permet de substituer à hauteur de 60 % l’utilisation d’une énergie fossile par le recours à une énergie renouvelable. Les émissions de Co 2 (dioxyde de carbone) passeront ainsi de 600 à 280 tonnes par an.

Ces actions se situent dans la droite ligne de la volonté de l’institution régionale d’être à la pointe dans le domaine des énergies renouvelables, volonté qui s’est également traduite par la réunion le 15 avril 2011 des acteurs de cette filière, afin d’élaborer collectivement un nouveau modèle énergétique pour l’Aquitaine.

Source : Conseil Régional d’Aquitaine

La résidence universitaire Émile Durkheim de Pessac sera inaugurée demain, 21 octobre 2010

Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, et Émilie Coutanceau, Conseillère Régionale en charge de la vie étudiante et de la jeunesse, participeront à l’inauguration de la résidence étudiante Émile Durkheim demain, jeudi 21 octobre 2010, à 11 h 00, à Pessac.

Lancée en décembre 2008, la construction de cette résidence permet aujourd’hui d’offrir 320 logements, pour une capacité d’accueil de 356 places, répartis en sept bâtiments.

Continuer la lecture de « La résidence universitaire Émile Durkheim de Pessac sera inaugurée demain, 21 octobre 2010 »