Un exercice de sécurité s’est tenu à l’Aéroport de Mérignac hier, 19 juin 2012

Hier, mardi 19 juin 2012, s’est déroulé un exercice de sécurité civile à l’Aéroport de Bordeaux – Mérignac rassemblant un grand nombre d’intervenants sous l’autorité du Préfet de la Gironde. Cet exercice de simulation avait pour objectif de tester le dispositif prévu en cas d’incident aéronautique : le déploiement de moyens humains et de matériels d’assistance, le secours aux victimes, l’évacuation des blessés et la coordination des actions sur la plate-forme aéroportuaire.

Le scénario retenu était le suivant : un avion de ligne de la compagnie aérienne British Airways (pourtant, cette compagnie est plus sûre qu’Air France selon les classements internationaux ! ndr) en provenance de Londres opère son atterrissage à l’Aéroport de Bordeaux – Mérignac. Lorsqu’il se pose sur la piste, un train d’atterrissage éclate, provoquant une embardée de l’appareil qui s’affaisse et se disloque en deux sous le choc. L’exercice a démarré lorsque l’alerte est donnée.

Source : Préfecture de la Zone Sud Ouest, Région Aquitaine, Département de la Gironde

Une après-midi d’informations sur le « Dossier Médical Personnel » aura lieu à Bordeaux le 9 juin 2012

TéléSanté Aquitaine organise au Café des sciences de Cap Sciences, à Bordeaux, le 9 juin 2012, à partir de 14 h 00, une après-midi d’informations, gratuite et ouverte à tous, sur les outils de la E-santé et plus particulièrement sur le Dmp.

Continuer la lecture de « Une après-midi d’informations sur le « Dossier Médical Personnel » aura lieu à Bordeaux le 9 juin 2012 »

Le Conseil Général de la Gironde se mobilise pour la « Semaine Mondiale de la Vaccination »

Le Centre Départemental de Vaccinations, service du Conseil Général de la Gironde se mobilise pour la Semaine Mondiale de la Vaccination, coordonnée en France par le Ministère de la Santé et l’Inpes. Le thème de la campagne 2012 est la vaccination des adolescents et jeunes adultes : les mises à jour et rappels de vaccination peuvent être oubliés. Cette opération se déroule du 21 au 27 avril 2012.

Le Conseil Général de la Gironde apporte son concours à cette manifestation dans le cadre du Clat, du Centre Départemental de Vaccinations, ainsi que la Maison Départementale de la Santé, qui sont des structures de proximité assurant l’accueil, l’information, le conseil et l’orientation pour toute personne qui leur fait appel.

Source : Conseil Général de la Gironde

La Russie honore des professionnels de santé bordelais

Dans le cadre de la coopération médicale franco-russe, les autorités russes ont souhaité saluer l’engagement dans leur territoire de trois médecins cardiologues et d’une infirmière de la Clinique Saint-Augustin de Bordeaux :

  • Serge Martinez, spécialiste de la circulation sanguine artificielle et de la chirurgie cardiologique,
  • Jean-Charles Vernhet, chirurgien cardiologue,
  • Charles Zaiter, anesthésiologiste et réanimateur cardiaque,
  • Anne-Cécile Breillet–Le Pichon, infirmière de salle d’opération.

Aujourd’hui, vendredi 6 avril 2012, dans les salons de l’Hôtel de Ville, Léonid Kadychev, Ministre-Conseiller à l’Ambassade de Russie en France, a remis à ce titre à ces professionnels de santé des lettres de remerciement du Président de la Fédération de Russie, Dmitri Medvedev, en présence de Sonia Dubourg-Lavroff, Adjointe au Maire de Bordeaux.

La coopération médicale franco-russe a été initiée il y a dix ans sous la forme de missions mensuelles en Russie effectuées par quatre spécialistes bordelais conduits par Jean-Charles Vernhet. Ces sessions de travail favorisent l’échange d’expérience entre médecins spécialistes. Elles permettent également de résoudre des opérations complexes et de former des cardiologues russes. Ces derniers assistent de manière régulière leurs homologues à la Clinique Saint-Augustin.

Cette cérémonie de remerciement intervient alors que Bordeaux fête cette année les 20 ans de son partenariat avec St-Pétersbourg. À l’occasion de cet anniversaire, deux temps forts sont programmés :

  1. en septembre 2012, à l’occasion de la participation de St-Pétersbourg à la Biennale d’architecture Agora ;
  2. en décembre 2012, à l’occasion de la Vague de la Jeunesse à St-Pétersbourg.

Source : Ville de Bordeaux (information directe)

L’Aquitaine est en pointe pour la « Semaine du Développement Durable »

Pour son dixième anniversaire, le Semaine du Développement Durable est revenu depuis le 1er avril 2012, jusqu’au 7 avril 2012 avec plus de 3500 manifestations organisées dans toute la France. Ce grand rendez-vous de la consommation et de l’action responsable est axé cette année sur la valorisation de l’information environnementale (affichage environnemental, éco-labels, étiquettes…) qui permet à tous de devenir petit à petit des consommateurs éclairés.

La Semaine du Développement Durable est particulièrement dynamique en Aquitaine : elle propose le plus grand nombre d’actions dans le pays. Au total, 750 acteurs (37 % d’associations, 21 % de collectivités territoriales et 15 % d’entreprises) sont engagés dans environ 200 communes, pour offrir plus de 700 actions sur des thématiques variées : la consommation responsable (15 % des actions), la bio-diversité, les déchets ou encore l’alimentation.

La très forte mobilisation des acteurs et des porteurs de projets, aussi nombreux que diversifiés, à l’image du Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux ou de l’Iufm, traduit la volonté de l’Aquitaine de soutenir ces thématiques au coeur des préoccupations des français. Le groupe La Poste s’est également engagé à relayer cet événement en posant des affiches dans tous les bureaux de poste de la région Aquitaine.

Cette manifestation est coordonnée en Aquitaine par la Dreal et le Graine. Dans les territoires, les coordinateurs départementaux (binôme performant entre les Ddtm et les associations) apportent leur soutien technique aux porteurs de projets.

Source : Préfecture de la Zone Sud Ouest, Région Aquitaine, Département de la Gironde

Le Projet Régional de Santé d’Aquitaine a été adopté le 1er mars 2012

Après plusieurs mois de travail et de concertation, Nicole Klein, Directrice Générale de l’Ars d’Aquitaine, a adopté le Projet Régional de Santé d’Aquitaine le 1er mars 2012.

Le Projet Régional de Santé d’Aquitaine rend plus lisible l’action de l’Ars d’Aquitaine auprès des acteurs locaux de santé, et constitue un atout pour mener à bien la logique de décloisonnement entre les secteurs hospitalier, médico-social, la médecine de ville et les acteurs de la prévention. Il tient compte des spécificités locales tout en s’inscrivant dans les orientations de la politique nationale de santé.

Continuer la lecture de « Le Projet Régional de Santé d’Aquitaine a été adopté le 1er mars 2012 »

Trois nouveaux laboratoires d’excellence impliquent des chercheurs aquitains

L’Aquitaine continue à obtenir du succès dans le Programme National des Investissements d’Avenir, avec trois nouveaux laboratoires d’excellence qui impliquent des chercheurs aquitains, a-t-on appris le 14 février 2012.

  • 30 millions d’euros pour trois nouveaux laboratoires d’excellence impliquant des chercheurs d’Aquitaine…
    • Dans l’électronique pour fabriquer de nouveaux types de composants avec le laboratoire Ganex doté de 9,5 millions d’euros porté par le Cnrs : réseau national sur le GaN réparti entre Talence, Aubière, Caen, Tours, Marcoussis, Orsay, Montpellier, Metz, Toulouse, Villeneuve-d’Ascq, Nantes, Valbonne, St-Martin-d’Hères, Villeurbanne.
    • Dans le domaine de la santé…
      • pour soigner des maladies comme l’anémie ou la malaria en étudiant les caractéristiques des globules rouges et leurs interactions avec les parois des vaisseaux sanguins, avec le laboratoire GR-Ex doté de 8,5 millions d’euros porté par l’Université Paris-Cité en réseau sur les villes de Bordeaux, Paris, Fontenay-aux-Roses, Kremlin-Bicêtre, Montpellier.
      • Pour lutter contre les maladies parasitaires avec le laboratoire ParaFrap doté de 12 millions d’euros, porté par l’Université Lille- Nord-de-France, réparti entre les villes de Strasbourg, Bordeaux, Roscoff, Paris, Montpellier, Toulouse, Lille, Marseille, Grenoble.
  • Ces laboratoires viennent renforcer les lignes de forces de la région et ouvrent de nouvelles perspectives pour les équipes de recherche à travers des collaborations avec les meilleures équipes de recherche françaises…
    • La région Aquitaine, en pointe dans les domaines de la physique, du Laser, des matériaux, des neurosciences et de l’imagerie.
    • Avec 35 projets lauréats (vague 1 et 2), la région affiche l’un des plus forts taux de succès au Programme National des Investissements d’Avenir pour un montant global de 1283,6 millions d’euros, dont 906,5 millions d’euros impliquent uniquement des partenaires de la région.
    • Les projets, portés par l’Université de Bordeaux ont été élaborés dans le cadre d’une stratégie cohérente en adéquation avec les forces scientifiques des établissements du site, salué par l’attribution de 700 millions d’euros pour constitué l’Initiative d’Excellence de Bordeaux.
    • En médecine, il faut souligner le caractère innovant d’un projet de suivi de cohorte qui concerne directement les étudiants, en se proposant d’explorer les facteurs de risque des jeunes adultes.
    • Avec un projet dans le domaine de l’archéologie, le contexte remarquable des sites préhistoriques de la région bénéficieront également des investissements d’avenir.
    • La sélection de l’Initiative d’Excellence de Bordeaux, dotée de 700 millions d’euros, est emblématique de l’ensemble de ces succès.

Source : Préfecture de la Zone Sud Ouest, Région Aquitaine, Département de la Gironde

Un débat sur l’avenir de l’université en Aquitaine aura lieu à Pau demain, 10 janvier 2012

Demain, 10 janvier 2012, de 14 h 00 à 17 h 00, sera évoquée à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour le Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, en présence d’Anne-Marie Cocula, Vice-Présidente du Conseil Régional d’Aquitaine en charge de l’enseignement supérieur, et de Bernard Bégaud, Professeur de Pharmacologie à l’Université de Bordeaux II.

La réussite dans l’enseignement supérieur (en particulier la charnière enseignement secondaire – enseignement supérieur), l’accessibilité à l’université, l’attractivité des formations, la professionnalisation des diplômés… seront autant de thèmes abordés.

Étudiants, chercheurs, enseignants, personnels universitaires, acteurs économiques ou citoyens aquitains sont invités à prendre part à ce débat. Les inscriptions aux ateliers sont disponibles sur le site Concertation sur le Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Le Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation d’Aquitaine vise à répondre à trois objectifs :

  1. renforcer l’impact universitaire sur le développement, notamment économique, du territoire aquitain et sa compétitivité ;
  2. accompagner à une meilleure structuration des sites et établissements d’enseignement supérieur et de recherche ;
  3. accompagner à une meilleure visibilité des universités d’Aquitaine.

Une fois adopté par les élus du Conseil Régional d’Aquitaine, en juin 2012, le Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation déterminera les priorités stratégiques de la politique régionale pour les dix années à venir.

Source : Conseil Régional d’Aquitaine

La Société d’Accélération de Transfert de Technologie Aquitaine est soutenue par le Gouvernement

François Baroin, Ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, Laurent Wauquiez, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Éric Besson, Ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie Numérique, et René Ricol, Commissaire Général à l’Investissement, ont annoncé la sélection de la Satt Aquitaine, qui se voit affecter une dotation de 48 millions d’euros, a-t-on appris le 23 décembre 2011.

C’est une excellente nouvelle pour l’Université de Bordeaux et ses partenaires. La création de Satt Aquitaine conforte l’ambition d’ouverture et de proximité avec le monde socio-économique que nous portons à travers tous
les projets des investissements d’avenir. Cette filiale sera un outil précieux à l’ensemble du dispositif de l’Idex(Initiative d’Excellence de Bordeaux, ndr) pour répondre aux besoins d’innovations des chercheurs et des entreprises
, a déclaré Manuel Tunon de Lara, président de l’Université de Bordeaux.

Satt Aquitaine, Sas au capital d’un million d’euros, sera une filiale commune de l’Université de Bordeaux, du Cnrs, de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour et de l’Inserm, avec la participation de l’État.

L’Université de Bordeaux, porteur du projet, agit pour le compte de ses établissements fondateurs et de trois de ses membres associés : Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux, Institut Bergonié et Estia.

Dans le prolongement d’Aquitaine Valo, service unique de valorisation de l’Université de Bordeaux, Satt Aquitaine sera organisée en Business Units pertinentes au regard des pôles d’excellence de l’Université de Bordeaux. Elle sera impliquée dans la totalité des activités de valorisation issues des projets de développement en soutien de la stratégie du site. Elle mettra en œuvre le transfert de l’ensemble des unités de recherche, des plateaux technologiques et des Instituts Carnots rattachés à ses actionnaires en adéquation avec les besoins de
ses clients.

Positionnée sur les marchés à haute valeur ajoutée et à forte perspective de croissance, Satt Aquitaine s’adressera plus particulièrement aux filières régionales existantes comme l’aéronautique, le spatial, la défense, la santé ou encore l’instrumentation, et se positionnera sur les marchés émergents de l’énergie, des filières Vertes ou de
l’économie créative.

Source : Université de Bordeaux

Trois projets aquitains ont été retenus au titre des « Équipements d’Excellence »

Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, et Mathieu Hazouard, Conseiller Régional délégué à la recherche et aux pôles de compétitivité, se réjouissent du palmarès de la deuxième vague du volet scientifique Equipex du Programme National des Investissements d’Avenir, où trois nouveaux projets aquitains ont été retenus, a-t-on appris hier, 20 décembre 2011.

Il s’agit de deux projets bordelais et d’un projet palois. Ils entrent dans le programme Equipex, qui vise à doter la France d’équipements scientifiques de qualité, conformes aux standards internationaux.

Ce palmarès constitue l’un des meilleurs résultats régionaux en France, avec désormais 11 projets aquitains retenus (huit en propre et trois en réseaux) : il souligne la qualité scientifique de la recherche en Aquitaine, appuyée sur la politique volontariste mise en œuvre par la Région depuis dix ans.

Sont retenus…

  • Le projet Miga, à Bordeaux (optique)

    Porté par Philippe Bouyer, bénéficiaire d’une Chaire d’Excellence de la Région Aquitaine, Miga s’inscrit dans le cadre de la stratégie régionale de développement de la filière de l’optique et du Laser en Aquitaine. Il sera déployé au sein de la mise en place de l’Iogs), un des grands projets structurants aquitains, où Philippe Bouyer dirige le Lp2n.

  • Le projet Music, à Bordeaux (cardiologie)

    Porté par Pierre Jais et Hubert Cochet, ce projet se situe dans la continuité de l’implication de la Région Aquitaine dans ce domaine scientifique, en particulier autour des travaux de Michel Haïssaguerre sur la rythmologie cardiaque. Music permettra de développer et utiliser de nouvelles technologies d’imagerie, pour une meilleure compréhension des désordres électriques cardiaques.

  • Le projet Marss, à Pau (chimie analytique)

    Ce projet est porté par Olivier Donard, Directeur du l’Iprem, l’un des fleurons de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. Marss a pour objectif de confirmer l’importance de cette structure au meilleur niveau à l’échelle mondiale. Ce succès conforte aussi l’excellence de la recherche du sud aquitain, et contribuera à renforcer l’attractivité scientifique de l’Aquitaine.

Source : Conseil Régional d’Aquitaine