Michel Vayssié devient Directeur Général des Services de la Communauté Urbaine de Bordeaux

Vincent Feltesse, Président de la Cub, a décidé de promouvoir Michel Vayssié au poste de Directeur Général des Services de la Cub, a-t-on appris aujourd’hui, 16 juillet 2012. Actuellement Directeur Général Adjoint en charge du pôle de l’administration générale, ce dernier prendra ses fonctions le 1er août 2012, et succèdera donc à Éric Delzant, qui vient d’être nommé Préfet de la région Auvergne, Préfet du Puy-de-Dôme.

Ancien élève de l’Ena, promotion Cyrano de Bergerac, aujourd’hui âgé de 52 ans, Michel Vayssié a notamment exercé les fonctions de magistrat de chambre régionale des comptes, puis orienté sa carrière dans l’administration des collectivités territoriales, occupant successivement les postes d’Inspecteur général en Essonne, puis de Directeur Général Adjoint au Conseil Général du Pas-de-Calais.

Michel Vayssié avait intégré les cadres de la Cub, en qualité de Directeur Général Adjoint, le 1er janvier 2010. Dans ce cadre, il s’est particulièrement impliqué dans la réorganisation des services, l’évolution des compétences de la Cub, la mise en place d’un véritable dialogue social.

Vincent Feltesse, qui a fait le choix d’une promotion interne, a décidé d’assigner au nouveau Directeur Général des Services trois objectifs majeurs :

  1. conforter l’organisation territoriale de la Cub pour plus de proximité avec les habitants et les communes,
  2. positionner la Cub comme partenaire et acteur majeur du territoire,
  3. réussir les grands chantiers métropolitains (préparer le passage à la régie de eau et de l’assainissement, troisième phase du tramway…).

Source : Cub (information directe)

Les premières orientations du « Grenelle des Mobilités » de la Communauté Urbaine de Bordeaux ont été présentées

Vincent Feltesse, Président de la Cub, s’est réjoui du bon déroulement de la démarche et des premières orientations du Grenelle des Mobilités, a-t-on appris hier, 10 juillet 2012. Plusieurs mois d’échanges ont permis de livrer une synthèse issue du travail réalisé au sein des six ateliers thématiques (Partager les futurs, La voiture autrement, Transports en commun et organisation territoriale, Les grands déplacements, Mobilité et emploi, Les rythmes urbains). Les différents participants se sont accordés autour d’une idée force, Pour une mobilité fluide, raisonnée et régulée.

Cette synthèse se décline sous forme de vingt principes d’action, dont certains marquent une rupture avec l’organisation actuelle des transports : primauté des déplacements liés à l’activité économique, volonté d’une prise en compte du fonctionnement métropolitain des transports en reliant les grands pôles économiques et culturels de l’agglomération, optimisation du réseau existant avant de créer de nouveaux tuyaux

Ces propositions seront affinées au cours de l’été pour un rendu final aux élus prévu en octobre 2012, à l’occasion de la Coopérative Métropolitaine. Elles serviront ainsi de socle aux élus pour définir les politiques publiques en matière de déplacements dans l’agglomération bordelaise.

Lancé officiellement en janvier 2012, le Grenelle des Mobilités a pour ambition de rechercher des solutions innovantes pour endiguer le phénomène de la congestion de l’agglomération bordelaise, notamment de la rocade. Il s’agit aussi d’interroger le modèle local de mobilité en ouvrant une démarche de co-production de réponses inédites à une question politiquement urgente, en mettant autour d’une même table représentants de l’État et des collectivités territoriales, employeurs, salariés, experts et associations d’usagers… Ce dispositif est piloté par l’Aurba.

Source : Cub (information directe)

La Communauté Urbaine de Bordeaux attend une démarche « Interscot » plus volontariste

Lancée fin 2010 à l’initiative du Préfet et du Président du Conseil Général de la Gironde, la démarche Interscot a permis d’ouvrir un espace de dialogue à l’échelle du département, associant territoires urbains et ruraux, métropole bordelaise et territoires périphériques. Cette démarche transversale va également déboucher sur un projet de manifeste qui réaffirme quelques grands principes, pour certains en phase avec le projet métropolitain de la Cub, a-t-on appris le 7 juin 2012 : réduction de la consommation du foncier, nécessité d’un développement urbain organisé autour des centralités et des axes de transport… Sur ces derniers points, la Cub attend de ce document une démarche et des objectifs plus volontaristes. Ce projet sera, par ailleurs, mis à la concertation dans les différents territoires et présenté aux instances communautaires avant la fin de l’année 2012.

Ce dossier a, enfin, permis aux élus de déplorer l’autorisation de la Cdac au Village d’Aquitaine, à St-André-de-Cubzac, Vincent Feltesse réaffirmant à cette occasion qu’il n’était pas question pour la Cub de sortir du cadre vertueux de la charte d’urbanisme commercial qu’elle a adopté.

Continuer la lecture de « La Communauté Urbaine de Bordeaux attend une démarche « Interscot » plus volontariste »

Avec le « Plu 3.1 », la Communauté Urbaine de Bordeaux entend relever le défi d’une métropole millionnaire

Le Bureau de la Cub, réuni le 29 mars 2012 sous la présidence de Vincent Feltesse, a consacré une séance exceptionnelle au projet de Plu 3.1.

Après six mois de travaux et de nombreuses réunions de concertation, l’objectif principal de cette réunion consistait à recueillir les réactions des maires en croisant les deux échelles de ce dossier : une nécessaire vision métropolitaine portée par la Cub – le Plu étant aussi un outil de mise en œuvre du projet métropolitain – d’une part, et, d’autre part, les 27 projets de territoires mûris par les communes.

Le projet de métropole millionnaire, comme antidote à l’étalement urbain et à la consommation inexorable de nouveaux espaces naturels, se retrouve pratiquement dans les projections démographiques des communes. Les estimations cumulées de ces dernières s’établissent, en effet, autour de 950 000 à 960 000 habitants dans la Cub, à l’horizon 2030. Pour Vincent Feltesse, cela revient simplement à accompagner le flux démographique naturel de la Gironde qui gagne pratiquement 20 000 nouveaux habitants tous les ans, en faisant juste preuve d’un minimum d’ambition et en intégrant les priorités sociales et environnementales de la population.

Même si ces chiffres restent à affiner, il faudra, en corollaire, arriver à construire 9000 logements par an en moyenne, dans une logique de ville plus intense, en occupant mieux les espaces déjà urbanisés, en construisant des logis le long des corridors de transport, en prévoyant les services aux habitants…

Le travail va à présent s’affiner avec les communes et s’orienter aussi sur la question qualitative des types de logements à construire pour répondre aux besoins. Pour mémoire, la Cub est l’une des premières collectivités en France à se lancer dans l’exercice de la révision d’un Plu estampillé Grenelle 2. Cet exercice inédit impose de corréler, dans un même document, les enjeux locaux de l’urbanisme, de l’habitat et des déplacements – Plu, Pdu et Plh, d’où l’appellation Plu 3.1 – et d’intégrer des problématiques nouvelles comme la bio-diversité ou l’aménagement numérique, pour citer ces deux exemples.

L’adoption du Plu 3.1 est programmée pour la fin de l’année 2013, la première version du Plu ayant été adoptée en 2006.

Vincent Feltesse a annoncé la venue à Bordeaux de Jean-Pierre Bel, Président du Sénat, le 5 avril 2012. Le deuxième personnage de l’État, qui a répondu favorablement à l’invitation du Président de la Cub, rencontrera à cette occasion les élus du Bureau de la Cub, pour évoquer notamment les questions de la métropole et de l’évolution territoriale de l’agglomération bordelaise.

Source : Cub

La « Fabrique Métropolitaine de la Cub », une structure pour réussir le chantier des 50 000 logements

Après réunion de l’assemblée générale constitutive, la Spl, qui portera le nom de Fm Cub a été officiellement créée le 23 mars 2012. Constituée par la Cub qui en sera l’actionnaire majoritaire et les 27 communes qui la composent, Fm Cub est une société de droit privé dotée d’un capital de deux millions d’euros. Son Conseil d’Administration de 18 membres sera présidée par Vincent Feltesse, Président de la Cub. Christine Bost, Maire d’Eysines et Vice-Présidente de la Cub chargée des opérations d’aménagement a été élue Vice-Présidente, la direction de cette nouvelle société étant confiée à Arnaud Lecroart, qui a auparavant piloté Mésolia Habitat.

Fm Cub est appelée à prendre toute sa place dans la Fabrique de la ville mise en chantier par Vincent Feltesse. Elle aura, à ce titre, pour objet la conduite et le développement d’actions et d’opérations d’aménagement et de construction concourant au développement urbain de la métropole bordelaise, exclusivement pour le compte de ses associés et sur leur territoire géographique.

La Cub et les communes avaient besoin de Fm Cub pour passer notamment au montage opérationnel des projets estampillés 50 000 logements autour des axes de transport. La Spl va ainsi se concentrer, dans un premier temps, sur une vingtaine d’opérations, réparties dans une quinzaine de communes, relevant de cette démarche. L’aménagement d’une dizaine d’îlots témoins est susceptible de démarrer dès l’année 2013.

Fm Cub n’a pas vocation à se substituer aux acteurs existants, qu’il s’agisse d’outils d’aménagement comme Bma ou d’opérateurs ayant vocation à réaliser des opérations immobilières, comme Aquitanis.

Source : Cub

Le projet pour le secteur de Brazza à Bordeaux se précise

En 2009, une étude a été lancée pour définir le schéma d’aménagement d’ensemble pour le secteur de Brazza, à Bordeaux. Elle couvrait l’ensemble de la Zfu et les emprises situées au débouché du Pont Bacalan – Bastide. Cette étude, présentée en 2011, a complèté les réflexions menées sur Niel et sur l’avenue Thiers pour donner une cohérence globale du quartier de La Bastide.

Ensuite, une nouvelle équipe, dirigée par Kcap Architects&Planners, a donné corps au projet urbain en travaillant jusqu’au stade pré-opérationnel pour la réalisation de ce nouveau quartier de ville. Il s’agissait notamment de définir :

Continuer la lecture de « Le projet pour le secteur de Brazza à Bordeaux se précise »

La Communauté Urbaine de Bordeaux souhaite un Schéma de Cohérence Territoriale plus ambitieux

Le Bureau de la Cub s’est réuni le 2 février 2012 sous la présidence de Vincent Feltesse. Voici un tour d’horizon des principaux dossiers débattus.

Le Sysdau prévoit d’approuver le projet de Scot de l’aire métropolitaine bordelaise fin 2012 – début 2013. À la lumière de la première version qui leur soumise, les élus du Bureau constatent qu’il s’agit d’un document ambitieux et plus affirmé dans sa vocation prescriptive, mais encore incomplet dans son contenu. Ils pointent, par ailleurs, des engagements très forts à l’intérieur du territoire communautaire, mais beaucoup moins à l’extérieur. Sur ces bases, les élus de la Cub prévoient d’insister sur quelques points particuliers. Ils appuieront notamment l’objectif d’un ralentissement de la consommation foncière hors de la Cub, la mise au point d’une matrice de protection des espaces non bâtis et l’affichage d’une volonté de relance de l’agriculture péri-urbaine. Ils proposeront également d’assujettir l’urbanisation des zones nouvelles à une desserte en transport efficace et pousseront enfin à une stabilisation de la capacité des zones commerciales périphériques.

Concernant la délégation de transition du service de l’assainissement, la date limite de remise des offres est fixée au 16 mars 2012 et le choix du délégataire à juillet 2012, pour une prise d’effet du nouveau contrat au 1er janvier 2013. Quant au processus de révision quinquennale du contrat de l’eau, il va véritablement démarrer en ce mois de février 2012. Il s’agit de préparer ces différentes échéances et d’en articuler au mieux les différents enjeux, en intégrant également la question de la sortie du contrat en vigueur sur l’eau.

160 personnes ont été réunies lors la séance plénière d’ouverture du Grenelle des Mobilités, le 26 janvier 2012 qui ont reçu, à cette occasion, leur feuille de route. Ces dernières vont à présent se répartir dans six ateliers de travail – grands déplacements, mobilité et emploi, rythmes urbains, la voiture autrement, partager les futurs, transports en commun et organisation territoriale – qui sont appelés à se réunir cinq fois d’ici juillet 2012. Une nouvelle séance plénière est prévue à mi-parcours, c’est-à-dire fin mars 2012, avant la livraison d’un rapport final fin juin 2012.

Source : Cub

Le réseau « Tram et Bus de la Cub » retrouve des couleurs

En lançant la réunion du Bureau de la Cub hier, 19 janvier 2012, Vincent Feltesse s’est réjoui de la confirmation des résultats pour l’année 2011 du réseau Tbc. Il a rappelé qu’il s’agissait d’une évolution satisfaisante, venant interrompre une longue plage de reflux, mais pas encore totalement suffisante. En 2011, près de 110 millions de voyages ont été effectués (+ 6 %) pour 48,6 millions d’euros de recettes (+ 10,7 %), ave plus de deux millions d’emprunts pour Vcub (+ 10 %)… Sur les dix dernières années, seule l’année 2010 qui a vu la mise en place du nouveau réseau Tbc, a connu une évolution positive.

Tbc en ordre de marche à l’horizon de la mise en service du Pont Bacalan – Bastide

Au-delà des études en cours, dans le cadre du Sdodm, qui intéressent le développement du réseau en site propre et intègrent une possible utilisation du Pont Bacalan – Bastide, les élus ont validé le principe de l’organisation du réseau Tbc à l’horizon de la mise en service de cet ouvrage, début 2013. Parmi les principales évolutions, figurent…

  • Un changement de parcours de la Liane 7 qui assure une liaison entre les communes d’Ambarès-et-Lagrave, Bassens, Carbon-Blanc et le secteur de Bordeaux Nord. Cette ligne, qui emprunte aujourd’hui le Pont d’Aquitaine, est appelée à transiter par le Pont Bacalan – Bastide, puis à remonter la rue Lucien Faure en direction des Aubiers, avant de desservir la zone commerciale du Lac jusqu’au Parc des Expositions.
  • La Corol 32 serait prolongée jusqu’à Cenon Pont-Rouge (son terminus actuel se situe aux Bassins à Flots à Bordeaux) et la Citéis 45 jusqu’à Ravezies (son terminus actuel est à Bègles) : ces évolutions permettraient des gains de temps de l’ordre de 20 à 25 minutes.
  • La Citéis 46 verrait son parcours modifié à Bordeaux et transiterait par le cours du Médoc avant de rallier le Grand Parc.

Calendrier de la Dsp d’assainissement de transition

Les échéances se rapprochent pour le dossier de l’eau. Concernant la délégation de transition du service de l’assainissement, la date limite de remise des offres est fixée au 16 mars 2012 et le choix du délégataire interviendra en juillet 2012, pour une prise d’effet du nouveau contrat au 1er janvier 2013. Le processus de révision quinquennale du contrat de l’eau devrait véritablement démarrer en février 2012.

Face à la crise un mini-sommet avec les acteurs économiques de la métropole

Le Président de la Cub a fait part de sa volonté d’organiser prochainement un mini-sommet économique et social à l’échelle de la métropole bordelaise. L’objectif sera de réunir les principaux acteurs économiques locaux, afin de réfléchir, dans un contexte de crise, au meilleur moyen de rythmer et planifier les investissements de la Cub durant les prochains mois : 2,2 milliards d’euros d’investissements sont inscrits au Ppi 2012 – 2016.

Source : Cub

Un « Grenelle des Mobilités » va être lancé par la Communauté Urbaine de Bordeaux

Le Bureau de la Cub s’est réuni hier, 27 octobre 2011, sous la présidence de Vincent Feltesse. Parmi les principaux dossiers débattus, ont figuré le Grenelle des Mobilités, le Ppi, la ligne D du tramway et l’évolution des compétences de l’institution.

Grenelle des Mobilités

Initié par Vincent Feltesse, le Grenelle des Mobilités est aujourd’hui sur les rails. Il vise apporter des réponses inédites à la question politiquement urgente de la congestion automobile de la métropole bordelaise, en intégrant les sujets de la rocade, des contournements… L’originalité de ce dispositif puise dans une méthode de travail labellisée Grenelle qui, tout en posant les bases d’une coproduction des réflexions, permette de mettre autour de la table les représentants des principales forces vives de la métropole (collectivités territoriales, État, employeurs, syndicats, associations et experts).

Continuer la lecture de « Un « Grenelle des Mobilités » va être lancé par la Communauté Urbaine de Bordeaux »

La Communauté Urbaine de Bordeaux travaille à des outil sur mesure pour l’agglomération millionnaire

En préambule à la réunion du Bureau qui s’est déroulée hier, 13 octobre 2011, Vincent Feltesse, Président de la Cub, a annoncé une réunion en Commissions Réunies le 20 octobre 2011, consacrée au Pont Bacalan-Bastide, à la présentation de l’avancement du chantier et de l’aménagement de ses débouchés.

Plusieurs dossiers ont été débattus au cours de la réunion.

Une stratégie foncière pour les vingt années à venir

Un nouveau rapport soumis au Bureau expose les lignes directrices d’une stratégie foncière pour les vingt années à venir, en phase avec le projet métropolitain de la Cub (agglomération millionnaire…) et l’objectif de limitation de l’étalement urbain. Néanmoins, les coûts d’acquisition des terrains augmentent, les règles juridiques se compliquent et l’offre se raréfie.

La création d’un Epfl, outil adapté à une action sur un long terme, est notamment évoquée. Elle renvoie à un débat que les différentes composantes du Bureau conviennent de trancher d’ici l’été 2012. Parmi les principales questions posées, il convient de déterminer l’objectif de cet Epfl, son périmètre d’intervention (Cub, Sysdau, Département), ses moyens (taxe additionnelle ou dotations apportées par les collectivités).

La Spl communautaire bientôt portée sur fonds baptismaux

À court terme, la naissance d’un nouvel outil d’aménagement communautaire est annoncée : la création d’une Spl sera inscrite à l’ordre du jour du Conseil de Cub du 25 novembre 2011. La Spl devrait avoir un statut de Sa et relever donc du droit privé des sociétés, son actionnariat étant en revanche intégralement public. Elle devrait, par ailleurs, compter au maximum 15 à 20 salariés.

La création de cette Spl s’inscrit dans la suite logique du lancement de l’opération 50 000 logements autour des transports publics. Ce
nouvel outil n’a pas vocation à prendre le monopole des opérations d’aménagement dans la Cub, et s’ajoutera donc aux opérateurs existants. Selon les
cas, ses prestations pourront aller de la conduite d’études à la réalisation de prestations d’aménagement complètes, dans le cadre de concessions
d’aménagement par exemple.

Source : Cub