Salariés et entreprises peuvent relever le « Challenge de la Mobilité »

Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Mobilité, qui se déroulera du 16 au 22 septembre 2012), le Club de la Mobilité, co-animé par la Cub, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux et l’Ademe, organise pour la deuxième année le Challenge de la Mobilité le 20 septembre 2012.

Les établissements publics, privés ou associatifs de l’agglomération bordelaise, quelle que soit leur taille, peuvent inviter les salariés à utiliser un moyen alternatif à la voiture pour vous rendre au travail le 20 septembre 2012. Un classement des établissements sera établi et donnera lieu à une remise des prix pour les établissements les plus exemplaires.

La data limite d’inscription au Challenge de la Mobilité est fixée au 13 septembre 2012.

Les salariés peuvent d’assurer que leur employeur participe au Challenge de la Mobilité et s’inscrire comme salarié. Ils utiliseront le 20 septembre 2012 un moyen de transport éco-responsable comme la bicyclette, la marche à pied, les transports en commun, le co-voiturage, et recevront un cadeau du Club de la Mobilité. Pendant toute la Semaine Européenne de la Mobilité, les travailleurs bénéficieront d’actions spécifiques comme la remise de Tickartes gratuites pour tester l’offre du réseau Tbc.

Le Club de la Mobilité vise à échanger, à capitaliser et à mettre en relation des entreprises qui ont, ou souhaitent mettre en place, un Plan de Développement Inter-entreprises.

Source : Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux

Deux projets aquitains ont été retenus au fonds « Chaleur » de l’Ademe

La société Dalkia a été retenue dans le cadre de l’appel à projets national de l’Ademe pour mettre en place deux chaudières à bois dans les entreprises Dassault Aviation à Mérignac, en Gironde, et la papeterie Corenso à St-Seurin sur l’Isle, en Dordogne.

Ces deux projets représentent 7500 Tep économisées au profit de plaquettes forestières, à 75 % issues des forêts locales, ainsi que de connexes de bois et de produits de bois en fin de vie pour les 25 % restants. Ils participent au développement du bois comme source d’énergie dans la région et s’inscrivent dans le projet de Srcae élaboré conjointement par le Préfet de la région Aquitaine et le Président du Conseil Régional d’Aquitaine.

Le développement du bois comme source d’énergie est soutenu financièrement au plan régional par l’Ademe, le Feder et les collectivités locales. Il permet des économies d’énergies fossiles et une réduction des gaz à effet de serre. Il permet aussi de développer l’emploi local, puisque 2000 tonnes de bois exploitées, soient 600 Tep, entraînent la création d’un équivalent temps plein (exploitation forestière, broyage et transport).

Depuis 2009, 104 projets, représentant 560 000 Tep économisées, ont été retenus au niveau national, dont douze aquitains représentant 58 500 Tep, dans le cadre de l’appel Bciat.

Source : Préfecture de la Zone Sud Ouest, Région Aquitaine, Département de la Gironde

Le Conseil Général de la Gironde propose une rentrée en mode « éco… lo »

Famille, enseignants, parents d’élèves, collectivités… Nous avons tous un rôle à jouer ! C’est pourquoi, le Conseil Général de la Gironde et ses partenaires ont souhaité mettre à la disposition de tous une palette d’outils d’information et de sensibilisation pour adopter les bons réflexes en matière d’achat de fournitures scolaires.

Le Conseil Général de la Gironde met à disposition sur son Internet :

Les fournitures scolaires sont des produits de consommation courantes. Elles peuvent contenir des produits nocifs pour la santé et pour l’environnement comme des solvants, des métaux lourds ou encore des conservateurs.

Pour choisir des fournitures responsables, le Conseil Général de la Gironde a développé un guide pratique d’achat, qui met l’accent sur les colles sans solvants, les stylographes en plastique recyclé, les surligneurs sans vernis, les peintures à l’eau…

Selon les dernières études sur la pollution de l’air dans les écoles, la concentration de polluants est plus forte dans les classes qu’à l’extérieur. Or, une mauvaise qualité de l’air peut avoir un impact sur la santé et provoquer des maux de tête, des irritations des voies respiratoires ou oculaires, des allergies cutanées, voire des troubles de l’attention.

Fort de ce constat, le Conseil Général de la Gironde mène, depuis 2007, des campagnes de sensibilisation pour favoriser des pratiques d’achat, saines et durables. Dernière initiative en date, une opération d’identification des fournitures scolaires, bénéficiant d’un éco-label officiel.

Cette initiative initiée par le Conseil Général des Jeunes de Gironde et l’association Hsen, menée en partenariat avec l’Ademe d’Aquitaine, permet à chacun de s’interroger sur ces choix d’achats et d’agir en éco-consomm’acteur.

Source : Conseil Général de la Gironde

La Gironde se mobilise contre le gaspillage alimentaire

Le Conseil Général de la Gironde a élaboré avec ses partenaires deux cahiers de préconisations et de retours d’expérience afin de limiter le gapillage alimentaire, a-t-on appris le 18 juin 2012.

Le Conseil Général de la Gironde s’est engagé avec l’Ademe dans un Plan Départemental de Prévention des Déchets en décembre 2009. L’accord-cadre, d’une durée de cinq ans, doit permettre au Conseil Général de la Gironde de contribuer à la réduction des déchets sur son territoire. Dans ce contexte, et parmi d’autres actions, une réflexion sur le gaspillage alimentaire a été lancée en 2011.

Deux groupes de travail ont alors été composés :

  1. sur la thématique du gaspillage alimentaire dans la restauration collective ;
  2. sur le gaspillage au sein des ménages.

Ces groupes sont composés d’acteurs de la restauration collective publique et privée, de collectivités locales ayant la compétence déchets, d’associations environnementales et de consommateurs, de chambres consulaires et d’universités.

Leur travail collectif de réflexion sur les enjeux du gaspillage alimentaire et sur les solutions existantes a abouti à la rédaction de deux documents sur cette thématique :

  1. Cahier de préconisations pour la réduction du gaspillage alimentaire à destination des acteurs de la restauration collective ;
  2. Cahier de préconisations pour la réduction du gaspillage alimentaire à destination des ménages.

Source : Conseil Général de la Gironde

L’Europe investit encore 34 millions d’euros en Aquitaine

Les partenaires aquitains se sont réunis, lundi 18 juin 2012, sous la co-présidence du Préfet de Région et du Président du Conseil Régional d’Aquitaine à l’occasion du 22ème Comité Régional de Programmation des Fonds Européens, qui a sélectionné plus de 160 nouveaux projets : ils bénéficieront de plus de 34 millions d’euros tous fonds confondus, Feder, Fse, Feader, Fep.

Les projets retenus s’articulent autour de quatre grandes thématiques :

  1. emploi et formation,
  2. environnement et énergie,
  3. soutien au développement du tourisme Doux,
  4. développement de services médicaux en milieu rural.

Continuer la lecture de « L’Europe investit encore 34 millions d’euros en Aquitaine »

Bordeaux accompagne l’ouverture d’une ligne directe entre la France et Wuhan

Aujourd’hui, mercredi 11 avril 2012, Air France a inauguré le vol entre Paris et Wuhan, ville chinoise jumelle de Bordeaux depuis 1998. À cette occasion et jusqu’au 14 avril 2012, une délégation bordelaise se déplace à Wuhan sous la présidence d’Anne Walryck, Adjointe au Maire, chargée du développement durable, et de Stephan Delaux, adjoint au tourisme et à la promotion du patrimoine. Ils participeront à plusieurs événements, avec pour objectif le renforcement des actions de coopération entre Bordeaux et Wuhan, en matière de développement durable et touristique.

Pour célébrer l’ouverture de cette ligne aérienne directe, une semaine française se déroule à Wuhan, avec une série de manifestations autour du vin, un séminaire sur l’inter-modalité, ou encore le lancement du festival Croisements, qui mettront la France à l’honneur. Une découverte de la ville chinoise à travers son histoire, ses monuments emblématiques, une visite de l’usine locale de Psa Peugeot Citroën et une conférence à l’Université de Wuhan complèteront les festivités.

À Wuhan, la délégation bordelaise rencontrera les acteurs du vin, pour promouvoir l’attractivité de la Ville de Bordeaux et mettre en avant le Festival des Vins de Bordeaux et d’Aquitaine qui a déjà eu lieu en 2010 et 2011, ainsi que Bordeaux fête le Vin, dont Hong Kong sera cette année ville invitée. Wuhan étant un lieu fort en matière d’évènements dans ce domaine, une coopération dynamique pourrait être mise en place.

Afin d’aider sa ville jumelle à se doter d’une méthode fiable et reconnue de quantification des émissions de gaz à effet de serre, Bordeaux a proposé à Wuhan de prendre connaissance de l’expérience bordelaise et de la méthode Bilan carbone de l’Ademe. Après la formation de cinq experts de Wuhan en 2011, il s’agit aujourd’hui de mettre en application la méthode Bilan Carbone, qui sera présentée à la Ndrc à l’occasion du déplacement de la délégation bordelaise.

Source : Ville de Bordeaux (information directe)

Le projet de village automobile à Eysines en bonne voie

La question de la relocalisation des concessions automobiles implantées le long de l’avenue de la Libération au Bouscat – correspondant à une emprise foncière d’une dizaine d’hectares – fut le principal sujet de discussion de la réunion du Bureau qui s’est réuni, le 16 février 2012, sous la présidence de Vincent Feltesse. Ce dossier est lié à la décision de réalisation de la ligne D du tramway.

Après différentes réunions de concertation et une récente visite des sites proposés pilotée par la Mairie d’Eysines et la Cub, une solution de compromis paraît se dégager. Cette solution reste encore à affiner, impose de poursuivre la coopération engagée, mais devrait permettre de sortir par le haut de ce dossier.

Continuer la lecture de « Le projet de village automobile à Eysines en bonne voie »

Revue de « Tweets » du 16 novembre 2011

http://twitter.com/#!/ArtWebActus/status/136549468748251136

http://twitter.com/#!/DuvalBlanchet/status/136575605041938433

http://twitter.com/#!/roltanguy_93100/status/136578814535933952

http://twitter.com/#!/ProvenceRoseFan/status/136720043202461696

http://twitter.com/#!/cha_matou/status/136723959587684352

http://twitter.com/#!/Bip_Ed/status/136749448398245888

http://twitter.com/#!/lewebtourangeau/status/136786900995407872

http://twitter.com/#!/damln/status/136795157159870464

Revue de « Tweets » du 14 novembre 2011

http://twitter.com/#!/CDIHugo/status/135781158955917312

http://twitter.com/#!/CoworkingMerign/status/135801659845644289

http://twitter.com/#!/contactbd/status/135816222825648128

http://twitter.com/#!/GildasBonnel/status/135817276736815104

http://twitter.com/#!/arnaudphil/status/135848886022582272B

http://twitter.com/#!/juris_emploi/status/136045640110190592

http://twitter.com/#!/SARKOZY_2012/status/136051847885623296

http://twitter.com/#!/JoleeMee/status/136077325489016833

http://twitter.com/#!/2pma/status/136081217534705666

http://twitter.com/#!/manyyy/status/136091312641417216

http://twitter.com/#!/charentelibre/status/136093262904700928

La Région Aquitaine verse de 400 à 1600 euros pour isoler son habitat

Le Conseil Régional d’Aquitaine lance un nouveau dispositif d’aide aux travaux d’isolation dans l’habitat, a-t-on appris aujourd’hui, 7 novembre 2011, avec deux objectifs : réduire la facture énergétique des foyers, d’une part, et, d’autre part, créer un réseau d’entreprises du bâtiment et d’artisans formés pour répondre aux exigences du Grenelle de l’Environnement.

Isolation des combles, toitures et murs, ou bien amélioration du système de ventilation, il s’agit de permettre aux aquitains de vivre dans des intérieurs sains et de mieux respecter l’environnement. Pour bénéficier des aides régionales, les travaux doivent répondre à des critères techniques précis et être réalisés par des professionnels qualifiés. Les aides sont également soumises à des conditions de ressources. L’utilisation d’éco-matériaux doit être favorisée, et la Région Aquitaine apportera un soutien complémentaire en ce sens, afin d’inciter le recours aux isolants d’origine végétale et animale (laine, chanvre…).

Les particuliers concernés peuvent ainsi recevoir les aides suivantes :

  • 400 euros (au lieu de 300 euros précédemment) pour réaliser des analyses énergétiques ;
  • 500 euros pour des travaux de ventilation ;
  • 800 euros pour des travaux dans les combles ;
  • 1600 euros pour des travaux portant sur les murs ;
  • 200 euros supplémentaires si les travaux incluent l’utilisation d’éco-matériaux.

Dans le cadre de l’élaboration du Srcae, l’état des lieux énergétique a mis en évidence la part du secteur du bâtiment dans le bilan énergétique régional. En effet, le secteur du bâtiment (résidentiel et tertiaire) est le premier secteur consommateur d’énergie avec 42 % de la consommation totale.

Afin d’atteindre ses objectifs en terme de réduction des gaz à effet de serre, le Conseil Régional d’Aquitaine mène depuis quelques années une politique en faveur de la construction durable. En particulier, pour promouvoir des réhabilitations de logements de qualité pour les ménages modestes, le Conseil Régional d’Aquitaine souhaite soutenir les particuliers dans leur volonté d’isoler leur habitation pour réduire leur facture énergétique et améliorer leur confort.

Source : Conseil Régional d’Aquitaine