L’installation « Xxl Light » va magnifier la Passerelle Eiffel, à Bordeaux

Dans le cadre de l’installation lumineuse Xxl Light de la Passerelle Eiffel, à Bordeaux, à partir du 16 juillet 2012, des croisières publiques gratuites sont programmées à bord du bateau La Sardane, acessibles après réservation de la Cub. Le public est invité à découvrir l’installation lumineuse depuis la Garonne, les 20, 21 et 28 juillet 2012, de 21 h 15 à 22 h 45 ou de 22 h 30 à minuit.

Le projet Xxl Light

En 1860, Gustave Eiffel, alors jeune ingénieur de 26 ans, acheva la construction d’une passerelle franchissant la Garonne pour permettre le passage des trains entre les deux rives, et ne se doutait pas de son brillant avenir. Il n’imaginait pas non plus que 150 ans plus tard la préservation de sa passerelle, délestée du trafic ferroviaire, serait au cœur d’un débat patrimonial ayant passionné les bordelais. Aujourd’hui, la passerelle Eiffel, aux dimensions imposantes (500 mètres de long) et à la conception innovante, est classée au titre des Monuments Historiques et la question de ses usages futurs suscite réflexions, projets et… utopies.

Continuer la lecture de « L’installation « Xxl Light » va magnifier la Passerelle Eiffel, à Bordeaux »

Les exécutifs d’Aquitaine se retrouveront le 12 juillet 2012

Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, accueillera la Conférence des exécutifs aquitains, exercice de gouvernance partagée, dans le but de construire les grands projets concernant le territoire régional le jeudi 12 juillet 2012 à l’Hôtel de Région, à Bordeaux.

Les exécutifs acteront les propositions issues des groupes de travail mis en place depuis février 2011 dans cinq domaines :

  1. formation, emploi, insertion ;
  2. logement ;
  3. foncier ;
  4. politique de l’eau ;
  5. Thd.

La Conférence des exécutifs aquitains du 12 juillet 2012 permettra aussi :

  • de proposer un point d’information sur la prochaine étape de programmation 2014-2020 pour les fonds européens et le Cper ;
  • de présenter la proposition de gouvernance, à l’échelle territoriale, du Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, qui doit être présenté en Séance Plénière du Conseil régional le 22 octobre 2012.

En plus des exécutifs départementaux, cette conférence réunira également les présidents de huit Ca et de la Cub, et les maires de leurs villes-centres, comme Bordeaux, Périgueux ou Dax.

Source : Conseil Régional d’Aquitaine

24 nouveaux jeunes ont signé leurs contrats de travail liés au chantier de la Ligne à Grande Vitesse

Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, et Catherine Veyssy, Vice-Présidente en charge de la formation professionnelle, ont assisté à la signature de contrats de professionnalisation liant 24 stagiaires et quatre entreprises sous-traitantes du chantier de la Lgv aujourd’hui, vendredi 15 juin 2012, à l’Afpa, à Pessac, en Gironde.

Après avoir bénéficié d’une formation de pré-qualification et obtenu un Ccp du titre Coffreur Bancheur option Génie Civil, ces jeunes hommes rejoignent désormais, comme salariés, les entreprises associées du Groupe Vinci, qui interviennent dans le Nord de la Gironde, sur les ouvrages d’art.

Au sein des équipes de construction, ces nouveaux salariés alterneront périodes d’immersion, pour confronter les techniques et les savoirs à la réalité du terrain, avec des périodes de formation, l’objectif étant de valider leur titre professionnel et d’être à la suite embauchés, à part entière, sur ce chantier.

Cette action s’inscrit dans le cadre de la convention de partenariat Lgv de l’Emploi entre l’État, le Conseil Régional d’Aquitaine, le Conseil Général de la Gironde, Cosea et :pole-emploi: en association étroite avec la :frtp: et l’Opca Constructys.

La Région Aquitaine mise sur le chantier de la Lgv Sea pour favoriser la formation, l’insertion et l’emploi des demandeurs d’emploi sans qualification ou bénéficiaires du Rsa.

Selon un besoin déterminé par Cosea, la Région Aquitaine a offert la possibilité à 28 demandeurs d’emploi de se pré-qualifier et de signer un contrat de professionnalisation puis un contrat à durée indéterminée de chantier.

La formation s’est réalisée à l’Afpa de Pessac en deux groupes totalisant 28 stagiaires et financée à 100 % par le Conseil Régional d’Aquitaine, soit 110 000 euros.

Source : Conseil Régional d’Aquitaine

« Ligne à Grande Vitesse de l’Emploi », les premiers stagiaires ont été formés

La première session du Ccp de Coffreur Bancheur option Génie Civil s’est conclut par un succès avec 86 % de réussite, a-t-on appris le 18 mai 2012. 12 des 14 stagiaires ont ainsi été certifiés lors des épreuves qui viennent de se dérouler.

Cette pré-qualification s’inscrit dans le cadre des travaux de la Lgv et répond aux premiers besoins exprimés en termes de recrutement. Les 12 certifiés intègreront dès le 1er juillet 2012 les entreprises du Groupe Vinci, en contrat de professionnalisation en contrat à durée indéterminée de chantier pour terminer leur formation.

Le financement a notamment été pris en charge par la Région Aquitaine qui a mis en place l’action Lgv de l’Emploi. Il s’agit de traduire en actions de formations les besoins en compétences recensées auprès des entreprises, pour permettre aux aquitains d’acquérir les compétences attendues afin qu’ils puissent bénéficier des emplois générés par ce chantier.

28 parcours de pré-qualification, ainsi que la rémunération des stagiaires, ont ainsi été financés par le Conseil Régional d’Aquitaine à hauteur de 110 000 euros. Ils s’adressent aux jeunes, aux demandeurs d’emploi sans qualification et aux bénéficiaires du Rsa. Cosea (groupement d’entreprises piloté par Vinci) et l’Opca Constructys assurent, quant à eux, les contrats de professionnalisation.

Cette action s’inscrit dans le cadre de la convention de partenariat Lgv de l’Emploi entre la Région Aquitaine, l’État, le Conseil Général de la Gironde, Cosea et Pôle Emploi en association étroite avec la Fédération Régionale des Travaux Publics d’Aquitaine et l’Opca Constructys.

Source Conseil Régional d’Aquitaine

Lgv, la Région Aquitaine dénonce la « posture purement électoraliste » de Michèle Alliot-Marie

Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, et Bernard Uthurry, premier Vice-Président en charge des infrastructures, ont rappelé aujourd’hui, 13 avril 2012, que la décision ministérielle du 30 mars 2012 est conforme aux positions validées par le comité de pilotage du 9 janvier 2012, qui est l’instance de concertation locale réunissant les représentants des collectivités concernées et présidé par le Préfet de la région Aquitaine, coordonnateur des Grands Projets du Sud Ouest.

S’il est compréhensible que Madame Alliot-Marie ait une opinion particulière sur ce sujet concernant son territoire, il est en revanche choquant qu’une ancienne Ministre d’État conteste ainsi une décision d’intérêt général prise selon des principes démocratiques qui fondent notre modèle républicain. Au vu de ses dix années successives passées à la tête de quatre ministères différents, il est surprenant de constater que Madame Alliot-Marie n’a pas une parfaite connaissance des rouages de l’administration d’État.

Il est plus étonnant encore de lire une mise en cause de la légitimité du travail réalisé par Réseau Ferré de France – établissement public relevant de l’État -, et celui du Directeur Général des Infrastructures, des Transports et de la Mer [Daniel Bursaux], qui, par une décision parfaitement régulière, a concrétisé l’engagement de l’État français pour ce projet comme me l’ont confirmé le Premier Ministre, François Fillon, en date du 9 janvier 2012 et la Ministre de l’Écologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement, Nathalie Kosciusko-Morizet, en date du 1er février 2012.

Les Grands Projets du Sud Ouest représentent des enjeux économiques et environnementaux de premier ordre pour notre pays.

La phase [de] travaux va d’abord générer des retombées positives pour notre région en terme d’emploi, de formation et de dépenses locales. Puis, ce projet va connecter l’Aquitaine et lâ Espagne au réseau ferroviaire européen à grande vitesse. Un avantage essentiel pour notre tissu économique et pour l’industrie du tourisme et pour les besoins de déplacement de chaque Aquitain.

Le Conseil Régional d’Aquitaine reste pleinement mobilisé pour le développement de l’intermodalité et des modes de transports durables, dans l’intérêt général des aquitains.

Alain Rousset

Source : Conseil Régional d’Aquitaine

La Région Aquitaine a pris acte de la décision ministérielle approuvant le tracé des Grands Projets du Sud-Ouest

L’annonce de la décision ministérielle approuvant le tracé des Grands Projets du Sud Ouest va désormais permettre de lancer les études préalables à l’enquête publique, une étape essentielle pour le développement du ferroviaire en Aquitaine.

Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, et Bernard Uthurry, premier Vice-Président en charge des infrastructures et des transports, ont pris connaissance avec satisfaction de cette décision de bon sens qui, en premier lieu, permet d’engager les phases d’étude et de réalisation des Grands Projets du Sud Ouest, a-t-on appris le 6 avril 2012. Elle met ainsi en phase ce projet avec la réalisation de l’Y basque qui sera opérationnel en 2017, via la ligne existante entre Astigarraga et Irun, afin d’assurer la continuité trans-frontalière et met en perspective la prolongation de la Lgv entre Toulouse et Narbonne.

Continuer la lecture de « La Région Aquitaine a pris acte de la décision ministérielle approuvant le tracé des Grands Projets du Sud-Ouest »

Ligne à Grande Vitesse, les formations ont démarré

Des formations spécifiques sont mises en place pour répondre aux besoins du chantier de la Lgv entre Tours et Bordeaux.

À ce jour, 28 personnes ont intégré les formations de coffreurs-bancheurs mises en place par le Conseil Régional d’Aquitaine, à l’issue desquelles un emploi sur le chantier est assuré.

Le Conseil Général de la Gironde, en partenariat avec le Conseil Régional d’Aquitaine et la Cdc de l’Estuaire, a mis en place un chantier de formation et d’insertion Constructeur professionnel en voirie et réseaux divers dans la commune de Braud-et-Saint-Louis qui permet à 12 stagiaires, en formation depuis le 19 décembre 2011 et jusqu’au 22 juin 2012, d’acquérir les compétences professionnelles et de valider un titre professionnel.

Des formations de pré-qualification Lgv – canalisateur (?, ndr) seront annnoncées prochainement.

Le site du Conseil Régional d’Aquitaine présente les offres de formation spécifiques au chantier de la Lgv.

Source : Conseil Général de la Gironde

Le Fonds de Solidarité Territoriale s’élève à 12 millions d’euros pour la section Angoulême – Bordeaux

Patrick Stefanini, Préfet de la Région Aquitaine, Président du Comité des Exécutifs de la section Angoulême – Bordeaux, et Yves Dassonville, Préfet de la Région Poitou – Charentes, Président du Comité des Exécutifs de la section Tours – Angoulême, ont organisé lundi 5 mars 2012 à Talence une réunion conjointe des comités des exécutifs pour organiser la gestion du Fst dans le cadre de la construction de la Lgv Sea Tours – Bordeaux.

Après la réunion du 10 novembre 2011 à Angoulême, en Charente, cette rencontre s’est déroulée en présence des représentants de 18 co-financeurs du projet et de 97 représentants des communes traversées, et a permis de valider les modalités de gestion du Fst, à raison de 18 millions d’euros pour la section Tours – Angoulême et de 12 millions d’euros pour Angoulême – Bordeaux.

À la suite de l’arbitrage du Premier Ministre en janvier 2012, il a été acté que les répartitions seraient allouées de la façon suivante : 90 % de la somme en fonction des kilomètres de ligne nouvelle et 10 % en fonction du nombre d’habitants par commune.

Les deux préfets ont précisé aux différentes communes la nécessité d’envoyer dès à présent leurs projets aux services de l’État afin que ceux-ci soient instruits dans les meilleurs délais.

Source : Préfecture de la Zone Sud Ouest, Région Aquitaine, Département de la Gironde

La Communauté Urbaine de Bordeaux présente ses projets au Mipim de Cannes

Présente au Mipim depuis 12 ans, la Cub présente cette année, en association avec la Ville de Bordeaux, Euratlantique et l’Observatoire de l’Immobilier Bordeaux Métropole, trois projets urbains majeurs : St-Jean – Belcier, Garonne – Eiffel et Bastide – Niel.

Cesopérations s’inscrivent dans un nouveau cycle de transformation économique et urbaine de la métropole et participent de l’évidence d’une Décennie bordelaise. Avec quelques grands projets emblématiques pour nourrir cette décennie, comme l’achèvement de la Lgv entre Paris et Bordeaux (le voyage demandera deux heures en 2017), la mise en œuvre de l’opération Euratlantique, le développement du réseau de tramway (il comptera près de 80 kilomètres en 2017), l’aménagement d’un campus d’excellence, le lancement de programmes urbains ambitieux comme 50 000 logements autour des transports publics ou la valorisation des équilibres naturels qui participent de l’identité de l’agglomération…

Un outil de modélisation en trois dimensions permet notamment de découvrir les multiples projets en cours ou à venir dans l’agglomération bordelaise, durant le Mipim, qui se déroule à Cannes du 6 au 9 mars 2012.

Source : Cub

Financement de la ligne à grande vitesse, Alain Rousset a écrit à François Fillon aujourd’hui, 5 mars 2012

Dans un courrier adressé aujourd’hui, 5 mars 2012, à François Fillon, Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, réagit aux récentes annonces des Départements du Gers et du Lot-et-Garonne de retirer leur financement, et au courrier conjoint adressé hier au Premier Ministre par la Région Midi-Pyrénées, le Conseil Général de Haute-Garonne et la Communauté Urbaine du Grand Toulouse.

Le Président de la Région Aquitaine affirme sa détermination à voir aboutir ce grand projet envisagé comme un tout indissociable et s’interroge sur la pertinence du modèle de financement retenu.

Continuer la lecture de « Financement de la ligne à grande vitesse, Alain Rousset a écrit à François Fillon aujourd’hui, 5 mars 2012 »