L’aide régionale pour la numérisation des salles de cinéma d’Aquitaine s’élargit

L’aide régionale à la numérisation des salles de cinéma a été mise en place en 2010 par le Conseil Régional d’Aquitaine. Elle s’élargit aujourd’hui aux salles non classées Art & Essai, de la petite exploitation et aux circuits itinérants, après l’adoption par l’Assemblée Régionale de la modification du règlement d’intervention le 25 juin 2012.

Le Plan aquitain de numérisation des salles de proximité est en passe d’atteindre son objectif et de s’achever : deux ans après le vote du règlement d’intervention de juin 2010, la quasi-totalité de la petite et de la moyenne exploitation classée Art & Essai est passée au numérique.

Le Conseil Régional d’Aquitaine engage donc aujourd’hui une nouvelle étape de ce programme ambitieux qui place l’Aquitaine en première position des régions françaises.

L’Assemblée Régionale, prenant acte du bilan 2010 – 2012 du plan initial, s’est, en effet, prononcée le 25 juin 2012 en faveur de l’élargissement de son règlement d’intervention, de manière à accompagner les projets de numérisation d’établissements jusque là inéligibles au dispositif régional.

Il s’agit d’anticiper la disparition des copies argentiques qui risquerait de contraindre les structures non numérisées à cesser leur activité.

Sont particulièrement visés :

  • les salles de cinéma de la petite exploitation, non classées Art & Essai ;
  • les circuits itinérants.

Cette évolution s’inscrit en cohérence avec celle du Cnc qui ouvre de la même façon son aide sélective à la numérisation (Cinénum) aux salles dites peu actives et aux circuits itinérants.

Source : Tic Aquitaine

« Aquitaine Science Transfert® » va accroître la collaboration entre chercheurs et entreprises

Dans le cadre du volet valorisation des Investissements d’Avenir visant à la création des Satt, dotés globalement de 900 millions d’euros, l’Université de Bordeaux, le Cnrs, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, l’Inserm et la Caisse des Dépôts et Consignations pour le compte de l’Etat, ont créé Aquitaine Science Transfert®. Sas, Aquitaine Science Transfert® a été constituée lundi 16 juillet 2012 lors de sa première Assemblée Générale, et a été dotée d’un capital d’un million d’euros.

Source : Université de Bordeaux

Service de l’assainissement dans la Communauté Urbaine de Bordeaux, la facture va baisser de 6 %

Vincent Feltesse a annoncé sa décision concernant le futur délégataire du service public de l’assainissement, lors de la réunion du Bureau de la Cub, qui s’est déroulée le 12 juillet 2012. En revenant sur les motivations de ce choix, le Président de la Cub a insisté sur le fait que l’offre du candidat pressenti devrait aboutir à une baisse moyenne de la redevance d’assainissement de l’ordre de 30 % et se concrétiser, de fait, par une baisse de la facture globale de l’usager d’environ 6 %, sur la base d’une facture moyenne de 451 euros pour 120 mètres cubes consommés.

Vincent Feltesse a, par ailleurs, rappelé que cette Dsp de transition préparera et accompagnera la montée en puissance de la future régie publique de l’assainissement, en structurant le service au sein d’une société dédiée, ouverte à la société civile et aux usagers. Une attention particulière sera aussi portée aux questions sociales, notamment à la prise en compte de la situation des personnels concernés.

Enfin, l’objectif de maîtrise de la facture globale de l’eau et de l’assainissement, reste l’orientation forte fixée pour les années à venir.

Sur ces bases, Vincent Feltesse envisage de retenir Lyonnaise des Eaux comme futur délégataire du service public de l’assainissement, qui a remis l’offre finale la plus satisfaisante. Ce choix sera définitif à l’issue de la mise au point du contrat, qui se déroulera durant l’été avec le candidat pressenti.

Cette désignation et le projet de contrat seront ensuite soumis à la délibération du Conseil de Cub, le 28 septembre 2012.

Source : Cub

Bordeaux est en pointe sur les services mobiles sans contact

À l’occasion de la Semaine Digitale de Bordeaux, qui commence aujourd’hui, 23 mars 2012 et se terminera le dimanche 1er avril 2012, la Ville de Bordeaux va mettre la lumière sur les services mobiles sans contact Nfc (Communication en champ proche), et montrer son avance dans ce domaine. Après avoir été labellisée par le Ministère de l’Économie (Le Ministre de l’Industrie, Éric Besson, a annoncé , mercredi 21 mars 2012, que le Gouvernement allait soutenir les projets de développement de services pour mobiles sans contact de neuf villes, à commencer par Bordeaux) Territoire leader du mobile sans contact en 2011, Bordeaux reste positionnée comme chef de file du développement de cette technologie et a mobilisé de nombreux partenaires. L’objectif est de déployer toute une gamme de services aux habitants, pour leur simplifier la ville.

Continuer la lecture de « Bordeaux est en pointe sur les services mobiles sans contact »

La ligne Bergerac – Sarlat-la-Canéda est rouverte

Après la ligne de ceinture de Bordeaux, Bayonne – Cambo-les-Bains et Pau – Oloron-Ste-Marie, la ligne Ter Aquitaine Bergerac – Sarlat-la-Canéda a été rénovée. Depuis aujourd’hui, vendredi 9 mars 2012, les trains circulent à nouveau sur cette ligne, après plusieurs mois de travaux de régénération de voie.

Les 400 usagers, qui empruntent chaque jour le Ter Aquitaine entre Bergerac et Sarlat-la-Canéda, se voient récompensés de leur patience pendant la durée des travaux de régénération, par une diminution de leur temps de trajet de 10 à 15 minutes.

La réouverture de la ligne Bergerac – Sarlat-la-Canéda signe la fin de la deuxième des quatre phases de travaux de régénération de voie, d’ouvrage d’art et de modernisation de la signalisation sur l’axe. Elle aura mobilisé à elle seule 40,8 millions d’euros sur un total de 70 millions d’euros investis. La Région Aquitaine aura pour sa part engagé plus de 13,6 millions d’euros, aux côtés de Réseau Ferré de France et de l’État. Interviendra la troisième phase de travaux sur le tronçon Le Buisson-de-Cadouin – Siorac-en-Périgord, qui devrait voir le jour début 2013.

Par ailleurs, la Région Aquitaine a investi dans la modernisation de deux gares emblématiques que sont Bergerac et Le Buisson-de-Cadouin, de nouveau ouvertes au public depuis début février 2012. La rénovation de leurs abords a respectivement vu le jour en 2009 et fin janvier 2012. Sur ces deux opérations, la Région a engagé plus d’un million d’euros, aux côtés de Gares & Connexions pour les bâtiments de voyageurs et des collectivités locales pour les abords.

En investissant massivement dans les travaux de régénération de voie et de modernisation des gares (il faudrait aussi moderniser le matériel roulant, en particulier sur la ligne Bordeaux – Sarlat-la-Canéda car certaines rames sont lamentables ! ndr), la Région Aquitaine réaffirme sa volonté de poursuivre son engagement en faveur de la pérennité des lignes secondaires et confirme son rôle d’Autorité Organisatrice des Transports. La Région a pour ambition de continuer à œuvrer pour le désenclavement sur le territoire aquitain.

Grâce à l’action de la Région, la ligne Bordeaux – Bergerac – Sarlat-la-Canéda est le cinquième axe le plus fréquenté du Ter Aquitaine, avec 2500 voyageurs quotidiens. Depuis 2002, 50 % de trains supplémentaires circulent entre Bergerac et Sarlat-la-Canéda, et 30 % de plus entre Bordeaux et Bergerac.

Le Conseil Régional d’Aquitaine espère ainsi apporter aux usagers et aux aquitains un meilleur confort en réponse à leurs attentes de déplacements.

Source : Conseil Régional d’Aquitaine

Le Projet Régional de Santé d’Aquitaine a été adopté le 1er mars 2012

Après plusieurs mois de travail et de concertation, Nicole Klein, Directrice Générale de l’Ars d’Aquitaine, a adopté le Projet Régional de Santé d’Aquitaine le 1er mars 2012.

Le Projet Régional de Santé d’Aquitaine rend plus lisible l’action de l’Ars d’Aquitaine auprès des acteurs locaux de santé, et constitue un atout pour mener à bien la logique de décloisonnement entre les secteurs hospitalier, médico-social, la médecine de ville et les acteurs de la prévention. Il tient compte des spécificités locales tout en s’inscrivant dans les orientations de la politique nationale de santé.

Continuer la lecture de « Le Projet Régional de Santé d’Aquitaine a été adopté le 1er mars 2012 »

Les premières conventions de mécénat en faveur du Centre Culturel et Touristique du Vin ont été signées

Le fonds de dotation pour le soutien du Centre Culturel et Touristique du Vin a signé ses premières conventions de mécénat, a-t-on appris aujourd’hui, 22 février 2012.

Ce fond est le véhicule juridique qui va recevoir et gérer, en les capitalisant, les dons des mécènes pour la construction du Centre Culturel et Touristique du Vin pour les reverser à la Ville de Bordeaux, maitre d’ouvrage. Ils seront affectés exclusivement au financement de la construction des espaces culturels et non lucratifs.

Continuer la lecture de « Les premières conventions de mécénat en faveur du Centre Culturel et Touristique du Vin ont été signées »

Le « Dîner des Chefs » aura lieu à Bruges le 26 janvier 2012 en faveur des « Restos du Cœur »

French Caviar et BXCOM Event’s organisent pour la première fois le Dîner du Cœur des Chefs, soirée officielle au profit des Restos du Cœur de la Gironde, le 26 janvier 2012, au Carré du Lac, à Bruges.

Ce concept est né de la volonté d’organiser un dîner gastronomique réalisé par des Chefs reconnus en utilisant nos produits régionaux et de reverser les bénéfices à une œuvre caritative. Très vite, French Caviar, soutenu par neuf Chefs dont cinq sont étoilés (Pierre Sang Boyer de Top Chef, Nicolas Frion, Christophe Girardot, Nicolas Magie, Nicolas Masse, Frédéric Montemont, Thierry Renou, Jan Schwittalla, Kenji Wongsodikromo), s’est tourné vers les Restos du Cœur de la Gironde et a obtenu l’agrément pour organiser une des six manifestations officielles au profit des Restos du Cœur. En effet, chaque association, nationale comme locale, est autorisée par l’instruction ministérielle du 15 septembre 1998 à accepter six manifestations de ce type.

Le contrat étant validé par Gilberte Schramm, Présidente des Restos du Cœur de la Gironde, de nombreux partenaires et acteurs gastronomiques de la région ont répondu présent. Le premier a été La Charcuterie Bordelaise qui a offert 2000 saucisses aux Restos du Cœur de la Gironde. La Charcuterie Bordelaise a également fourni des marchandises pour la réalisation du Dîner du Cœur des Chefs et réservé une table de dix personnes. Le Groupe Arom Lacoste Traiteur offre l’organisation de la prestation avec le service sur son site du Carré du Lac à Bruges, en Gironde. Très vite, des restaurants ont suivi le pas : Comptoir Cuisine, L’Idylle Café, L’Estacade, La Faïencerie… D’autres fournisseurs ont également fourni des marchandises et réservé des tables : le Groupe Reynaud, Transgourmet, Métro, Truffe Extra France, L’Esturgeonnière… Se sont aussi associés Château Gloria, Château Smith Haut Laffitte, Château du Hayot (le Chateau Romer Du Hayot est plus probable, ndr), les champagnes Henri Giraud et Laurent Perrier, Meukow Cognac et Ricard.

L’artiste Olivier Chauzu fera un récital sur un piano blanc à queue au milieu des tables et les Harley-Davidson de V-Twin seront là pour rendre hommage à Coluche.

Des Media locaux seront également présents au Dîner du Cœur des Chefs: Bordeaux Commerces, TV7-Bordeaux, Luxe & Dream Tv

Le Dîner du Cœur des Chefs est parrainé par l’ostréiculteur Joël Dupuch.

Les années 2013 et 2014 sont remplies de projets : le souhait de French Caviar et de BXCOM Event’s est que cet événement devienne la soirée annuelle incontournable à Bordeaux, surtout pour les Restos du Cœur qui en ont malheureusement de plus en plus de besoin.

Source : BXCOM Event’s (information directe)

« Burdigala », un jeu dédié à Bordeaux, ville romaine

La Mairie de Bordeaux, au travers de la mission Bordeaux Creative, mène une action d’animation visant à initier des projets économiques partenariaux mettant en valeur la ville, les entreprises, les écoles et les créatifs du territoire. À son initiative, une première concrétisation vient de voir le jour avec le jeu Burdigala, qui met en scène Bordeaux à l’époque romaine. Ce nouveau jeu de plateau édité en cinq langues est distribué dans toute la France et reçoit déjà un excellent accueil des sites Internet spécialisés.

La Ville de Bordeaux a lancé ce projet par une souscription : l’achat de jeux sans connaître le produit a permis la mise en place d’une trésorerie initiale pour payer notamment le concepteur. Il est le fruit de la collaboration entre Bruno Cathala, un des concepteurs-éditeurs de jeux les plus réputés du moment, Id&al Éditions et l’Esmi, son équipe pédagogique et les étudiants de la section Illustration. Un concours d’illustration a été proposé aux étudiants et remporté par Maria-Paz Matthey, entrée ainsi de plain-pied dans le monde du jeu de plateau aux côtés d’un grand nom de la création.

Burdigala vient d’être présenté lors d’un des plus gros salons européen du jeu de plateau à Essen en Allemagne. Il y a été remarqué par Iello, acteur majeur de la distribution de jeux et jouets en France et bénéficiera ainsi de la meilleure couverture de diffusion commerciale. C’est un jeu familial dynamique (et ludique, précise le communiqué de presse original, ndr) qui plonge les participants dans le rôle de notables bordelais à l’époque romaine…

An 56 avant Jésus-Christ. A l’embouchure de la Devèze et de la Garonne, Burdigala prend peu à peu son essor. Grâce à son port intérieur la cité devient un comptoir commercial contrôlant, entre autres, les routes de l’étain gaulois, du cuivre ibérique et de la céramique grecque. Jules César dépêche alors Publius Crassus, le premier urbaniste romain, avec pour mission de construire des édifices à la hauteur de la prospérité de la ville. Dés lors sont érigés théâtres, aqueducs, temples et autres édifices à la gloire de Rome. Vous êtes un jeune notable ambitieux. Vous allez devoir assister Publius afin d’étendre votre prestige et devenir le meilleur de tous. Créez des bâtiments et développez le commerce en tentant de devenir le meilleur de tous vos concurrents.

Mardi 24 et mercredi 25 janvier 2012, à la Halle des Chartrons, la Ville de Bordeaux et l’Esmi organisent une exposition – jeu, où l’on pourra notamment découvrir les œuvres des étudiants. Le vernissage et un tournoi de Burdigala auront lieu le mardi 24 janvier 2011, à partir de 17 h 00.

Burdigala est commercialisé au prix de 29,90 euros (ndr).

Source : Ville de Bordeaux (information directe)

La campagne « DroitS à l’essentiel » va s’afficher en Aquitaine

Ludovic Freygefond, Vice-Président du Conseil Régional d’Aquitaine chargé de l’international et de la coopération décentralisée, et Anne Cordebart, Présidente du Radsi lanceront la Semaine de la Solidarité Internationale et le Festival du film AlimenTerre le mercredi 2 novembre 2011 à 18 h 30 à Le Rocher de Palmer à Cenon, en Gironde. Ils présenteront à cette occasion les affiches de la campagne de communication régionale DroitS à l’essentiel menée par la Région Aquitaine avec le Radsi.

Au cours du mois de septembre, 16 affiches ont été créées par les associations de solidarité dans les cinq départements aquitains, encadrées par deux artistes plasticiens. Cinq affiches ont été sélectionnées et seront dévoilées le 2 novembre 2011.

Les 16 affiches seront ensuite exposées du 2 au 10 novembre 2011 à Le Rocher de Palmer, à Cenon, et du 12 au 20 novembre 2011 à l’Hôtel de Région, à Bordeaux, en Gironde, ainsi que sur plus de 400 espaces publicitaires dans toute la région.

Appuyés par la Région Aquitaine, des associations de solidarité internationale, des établissements scolaires et des structures d’animations proposeront, durant cette période, des temps d’échanges et de réflexion pour sensibiliser les aquitains aux enjeux de la solidarité internationale et de l’accès aux droits pour plusieurs millions d’hommes et de femmes dans le monde.

Source : Conseil Régional d’Aquitaine