La Communauté Urbaine de Bordeaux promet un bel « Été métropolitain »

Été métropolitain (logotype envoyé par la Communauté Urbaine de Bordeaux)

La Cub prend l’initiative du lancement d’une saison de manifestations estivales sous la bannière fédératrice de l’Été métropolitain a-t-on appris aujourd’hui, 6 juillet 2012. Cette initiative consiste d’abord à tirer parti des manifestations existantes, programmées entre juin et septembre 2012, à les coordonner et à leur donner une ampleur nouvelle, dans le droit fil de la compétence votée en novembre 2011 de Soutien et promotion d’une programmation culturelle des territoires de la métropole. Il est proposé, sous ce nom générique, de réunir les manifestations qui mettent l’accent sur les croisements art – nature, et de sélectionner concerts, spectacles ou expositions qui s’inscrivent délibérément dans l’espace public ou différents lieux insolites.

Les saisons des institutions culturelles et les programmations communales s’interrompent, pour la plupart, de juin à début octobre. Cette a situation à conduit la Cub à imaginer une saison inversée, permettant à ceux qui ne partent pas en vacances de mieux profiter d’une animation estivale enrichie et élargie, et d’attirer aussi les touristes sur le patrimoine et la Ville de Pierre.

Plutôt que de lancer un événement totalement nouveau, il a semblé plus judicieux de donner une dynamique nouvelle à des événements existants, de travailler à les agglomérer et de rendre cet assemblage pertinent et lisible. Les thématiques de la nature, du lien social, des solidarités territoriales… sont, par exemple, au cœur d’événements comme l’Échappée Belle à Blanquefort, Chahuts à Bordeaux, Art et Paysage à Artigues-près-Bordeaux, le Festival des Hauts-de-Garonne ou panOramas sur la Rive Droite, Les Rendez-vous de Terres Neuves à Bègles…

La programmation de l’Été métropolitain s’ordonne autour de quatre grands axes…

  1. Les refuges péri-urbains, initiative portée par le Bruit du Frigo, qui propose à l’échelle de l’agglomération une expérimentation sans équivalent autour des notions de randonnées urbaines et d’habitats d’artistes.
  2. Des balades métropolitaines, associant le plaisir de la marche à pied ou de la randonnée cycliste à des propositions artistiques originales.
  3. De grands concerts dans des espaces publics, plus particulièrement dans les parcs et jardins.
  4. Des expositions ou installations, proposant de nouveaux usages de sites naturels ou patrimoniaux (comme la Passerelle Eiffel à Bordeaux ou la Vieille Église à Mérignac) ou interrogeant en profondeur nos modes de vies (comme l’Institut du Point de Vue).

Source : Cub (information directe)