Le Foyer de Vie du Cypressat a été inauguré à Cenon, le 28 septembre 2009

Le Foyer de Vie du Cypressat a été inauguré par Philippe Madrelle, Président du Conseil Général de la Gironde, en présence de Conchita Lacuey, Député-Maire de Floirac , Alain David, Conseiller Général du Canton de Cenon, Maire de la Commune, hier, lundi 28 septembre 2009.

Depuis la délibération adoptée le 24 juin 1999, le Conseil Général de la Gironde s’est engagé dans la construction de bâtiments médico-sociaux relevant de sa compétence propre. Ainsi, le foyer occupationnel de Cenon a ouvert ses portes aux résidants le 22 juillet 2009, sur le site du Cypressat. Il s’agit de la deuxième opération de construction réalisée par le Conseil Général de la Gironde, après celle de Gujan-Mestras. Le Département a, en effet, assuré la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre du bâtiment, permettant d’accueillir aujourd’hui 60 personnes handicapées. Le Conseil Général de la Gironde met les bâtiments à disposition de l’Association Girondine des Activités Protégées, gestionnaire.

La capacité globale du foyer est de 60 places, réparties comme suit :

  • 56 en accueil à titre permanent,
  • trois en accueil temporaire,
  • un en accueil d’urgence.

Sont également prévues :

  • 15 places en hébergement de nuit et de week-end ;
  • 15 places pour les personnes vieillissantes.

L’hébergement de nuit est destiné aux usagers du centre d’activités (? ndr) d’Artigues-près-Bordeaux.

La diversification des modes d’accueil dans l’établissement permet aux personnes handicapées de bénéficier de la souplesse du dispositif, répondant aux objectifs fixés par le nouveau schéma médico-social pour les adultes handicapés.

D’une superficie de 4 627 m2, le foyer est implanté sur un terrain de 1,5 hectare, cédé gratuitement par la Commune. L’établissement est composé de quatre unités de 15 chambres, réparties sur quatre niveaux, dont trois accessibles de plain-pied, et d’un jardin. Ce bâtiment est le premier répondant aux normes d’accessibilité handicapés tous handicaps construit par le Département.

Dans le cadre de la préservation des ressources naturelles, l’énergie solaire est partiellement utilisée pour la production d’eau chaude sanitaire. Une cuve de récupération des eaux de pluviales est installée pour l’entretien des espaces verts.

Le financement de l’opération de construction a été assuré par le Conseil Général de la Gironde sur ses crédits d’investissement pour une enveloppe totale de 10 320 000 euros, soient 9 860 000 euros pour les travaux et 460 000 euros de crédits d’études.

Les marchés publics relatifs aux travaux de construction de cet établissement comportaient des clauses sociales d’insertion. Ainsi, 8655 heures de travail ont été réalisées dans le cadre de parcours d’insertion.

Source : Conseil Général de la Gironde