Les limitations de vitesse sur la rocade de Bordeaux modifiées à partir du 19 juin 2009

La vitesse maximale autorisée a été ramenée de 110 km/h à 90 km/h pour les véhicules légers sur la rocade de Bordeaux (A 630, A 631 et Rn no 230) en juin 2007. Elle a été ramenée de 90 km/h à 80 km/h pour les poids lourds en janvier 2008. Ces dispositions ont pour but de limiter la pollution par la circulation automobile dans l’environnement urbain, améliorer la sécurité des usagers, et fluidifier le trafic.

Une première évaluation de l’effet de ces mesures, durant un an pour les véhicules légers, de juin 2007 à juin 2008, a montré leur impact positif sur la pollution, notamment avec une diminution des taux de particules fines, de monoxyde de carbone et de dioxyde d’azote dans l’air à proximité de la rocade. Cette évaluation a également décelé une gravité moindre des accidents avec les vitesses maximales autorisées plus basses. Elle n’a pas permis d’esquisser de conclusion nette concernant l’effet sur la fluidité du trafic. Ce bilan encourageant reste à conforter sur une durée d’observation plus longue.

L’homogénéisation cohérente des vitesses maximales autorisées des pénétrantes dans l’agglomération bordelaise avec celles de la rocade doit être traitée de façon plus immédiate. Il s’agit en premier lieu de susciter auprès des usagers l’adaptation de leur vitesse en amont immédiat de la rocade. De plus, à grande proximité de la rocade, ces pénétrantes (A 10 – Bordeaux-Paris, RN 89 – Bordeaux-Lyon, A 62 – Bordeaux-Toulouse, A 63 – Bordeaux-Bayonne-Arcachon) s’insèrent dans un environnement urbain ou suburbain, souvent comparable à celui de la rocade.

Cette mise en cohérence relève ainsi des mêmes objectifs que ceux qui ont présidé à la modification des vitesses maximales autorisées sur la rocade :

  • l’amélioration de la sécurité routière ;
  • la maîtrise de la pollution de l’air ;
  • la contribution à la maîtrise de la fluidité du trafic.

L’étude menée dans ce sens par la Dira en liaison avec la direction régionale d’exploitation de Niort des Asf a intégré une approche par l’accidentalité, notamment les accidents par choc arrière symptomatiques de ralentissements, les vitesses moyennes pratiquées par les usagers, ainsi que la situation des remontées de queue occasionnées du fait de la densité du trafic.

Sur la base de cette étude, les perspectives d’évolution des vitesses maximales autorisées qui avaient été évoquée lors du point de presse du 4 mars 2009 ont recueilli un accueil favorable de la part des élus locaux concernés, notamment lors de la réunion de concertation organisée le 14 avril 2009.

L’évolution des vitesses maximales autorisées des véhicules légers sur les pénétrantes de l’agglomération bordelaise entrera en vigueur le 19 juin 2009 :

  • Dans le sens de circulation vers la rocade de Bordeaux, la vitesse maximale autorisée des véhicules légers est fixée à 90 km/h sur un à trois kilomètres avant l’entrée sur la rocade. Pour les autoroutes (A 10, A 62, A 63), la vitesse maximale autorisée est fixée à 110 km/h sur un à quatre kilomètres en amont de cette zone à 90 km/h, permettant la transition avec la section courante d’autoroute sur laquelle la vitesse maximale autorisée est de 130 km/h, sauf point singulier. Les longueurs d’application sont adaptées au contexte particulier de chacune de voies, notamment la configuration géométrique et le nombre d’échangeurs présents, la densité constatée du trafic aux heures de pointe, dont la part appréciée de trafic local, ainsi que le caractère plus ou moins urbain de l’environnement.
  • Dans le sens de circulation en provenance de la rocade de Bordeaux, la vitesse maximale autorisée de tous les véhicules sera en général fixée à celle ordinairement applicable en section courante de la voie. Lorsque que le contexte urbain, à proximité de la rocade, amène une part de trafic local significatif entraînant de nombreux échanges ou que la configuration de la voie l’impose, la vitesse maximale autorisée des véhicules légers sera plafonnée sur une courte de distance, en sortie de rocade, à 90 km/h sur voie express (RN 89) et 110 km/h sur autoroute (A 10, A 63).

Afin d’assurer une cohérence globale pour l’ensemble des usagers, à l’instar du traitement appliqué à la rocade, la vitesse maximale autorisée des poids lourds est ramenée à 80 km/h dans les zones où elle est fixée à 90 km/h pour les véhicules légers.

Un suivi des évolutions mises en œuvre permettra d’apprécier leur impact, notamment en matière de sécurité routière.

Source : Préfecture de la Zone Sud Ouest, Région Aquitaine, Département de la Gironde